Chômage : le Doubs et le Territoire de Belfort à contre-courant

À l’échelon national comme à l’échelon de la région, le chômage est en baisse sur un an. Idem au dernier trimestre. Mais il augmente dans le Doubs et le Territoire de Belfort, du moins sur la dernière année.

À l’échelon national comme à l’échelon de la région, le chômage est en baisse sur un an. Idem au dernier trimestre. Mais il augmente dans le Doubs et le Territoire de Belfort, du moins sur la dernière année. Les chiffres sont meilleurs au dernier trimestre dans ces deux départements.

Faut-il se réjouir des chiffres du chômage du dernier trimestre ou s’inquiéter du calcul sur l’année écoulée ? Pour le Doubs et le Territoire de Belfort, la tendance est plutôt favorable dans le premier cas, inquiétante dans le second .

Dans le Doubs, le chômage a baissé de 0,4% pendant le dernier trimestre, alors qu’il est en hausse de 2,6 % sur un an. Dans le Territoire de Belfort, la baisse est de 0,3% au dernier trimestre et la hausse de 0,4%. La différence se joue chaque fois à quelques dizaines de personnes : on dénombre 7760 demandeurs d’emploi au 4e trimestre de 2019 contre 7730 un an avant et 7780 au 3e trimestre 2019.

La situation en Haute-Saône évolue mieux, avec une baisse de 4,3% au dernier trimestre et -4% sur un an. La différence est de l’ordre de 400 chômeurs. Une baisse qui, cette fois, est plus marquée que celle constatée à l’échelon de la région : en Bourgogne-Franche-Comté, la baisse est de 2,2 % au dernier trimestre (6 2760 personnes) et de – 1,5 % en un an. Dans l’ensemble du pays, la baisse est de 1,7 % au dernier trimestre et – 3,1 % en un an.

Défilement vers le haut