PUB

Centenaire : « On va réellement mettre le feu au lac ! »

Dans le cadre du centenaire du Territoire de Belfort, le conseil départemental propose un spectacle exceptionnel, de nuit, à la presqu’île du Malsaucy, le samedi 10 septembre, intitulé Confluence. Ce spectacle, gratuit, mettra en scène des performances sur l’étang du Malsaucy, avec la musique d’André Manoukian.

Dans le cadre du centenaire du Territoire de Belfort, le conseil départemental propose un spectacle exceptionnel, de nuit, à la presqu’île du Malsaucy, le samedi 10 septembre, intitulé Confluence. Ce spectacle, gratuit, mettra en scène des performances sur l’étang du Malsaucy, avec la musique d’André Manoukian.

28 artistes. 26 techniciens. C’est une performance exceptionnelle qui est proposée le samedi 10 septembre, sur l’étang du Malsaucy. Dans le cadre des célébrations du centenaire du Territoire de Belfort (retrouvez notre dossier complet), le conseil départemental propose un spectacle d’envergure sur la presqu’île. « Un site que les Belfortains connaissent bien, qui accueille les Eurockéennes chaque été », rappelle Florian Bouquet, président du conseil départemental, lors d’une conférence de presse en présence d’André Manoukian, notamment. « L’engouement [pour les évènements du Centenaire] est réel », apprécie le président. Lors des Flâneries d’été, on estime que chaque soirée réunissait près de 650 personnes et le double pour celle organisée à Belfort. Ce spectacle, « c’est la cerise sur le gâteau », résume Anaïs Monnier-Van Aesch, vice-présidente au conseil départemental, en charge de la culture.

Le cadre du spectacle entre lacs, forêts et montagne est déjà enchanteur. Et il sera sublimé par la performance des 28 artistes, qui associe ballet aquatique, DJ set de DJ Benak et concert d’André Manoukian, pendant 1 heure 45 et qui animeront l’étang du Malsaucy. « Je me réjouis de jouer au bord de l’eau », confie André Manoukian. « C’est une espèce de spectacle total », analyse-t-il, promettant déjà des surprises aux spectateurs, dont une pièce à partir des lettres qui composent le nom Belfort. Sur l’eau, un spectacle sans paroles mettra en scène « de grosses machineries flottantes », promet la compagnie Ilotopie, qui voguera aux rythmes de la musique. « On va réellement mettre le feu au lac », résume, sur le ton de la boutade, Florian Bouquet.

Vitrine

Le spectacle Confluence propose de 4 tableaux, qui trace une frise historique depuis les années 1920. Il sera clôturer par un final pyrotechnique. Avant le spectacle, un village gourmand de vingt-et-un artisans locaux accueillera les visiteurs dès la fin d’après-midi, on trouvera des brasseurs, des vignerons, des food-trucks, de la restauration locale. L’électricité du village sera assurée grâce au groupe électrogène à hydrogène de la PME belfortaine H2SYS ; l’évènement doit aussi être « une vitrine » de ce que sait faire le Territoire de Belfort estime Florian Bouquet.

Ce spectacle coûte 200 000 euros. Et un million d’euros ont aussi débloqué par la collectivité pour accompagner les manifestations du centenaire. Elle a reçu le soutien de nombreux mécènes, dont des industries, témoins de l’histoire singulière du Territoire de Belfort. « Ce qui fait la prospérité du Territoire, ce sont ses entreprises », confirme Florian Bouquet.

  • Samedi 10 septembre. Village gourmand ouvert dès 17 h. Spectacle à 21 h, à la tombée de la nuit. Gratuit. Sans réservation. Informations pratiques sur centenaire90.fr

PUB
Ceci vous intéressera aussi
338 armes récupérées dans le Territoire de Belfort

L’opération d’abandon d’armes à l’État a été fructueuse dans le Territoire de Belfort. Plus de 300 armes et près de Lire l’article

En 1906, à Belfort, la « résurrection » d’un mort fait le tour du monde !

En ce mois de janvier 1906, des médias du monde entier évoquent une affaire extraordinaire survenue au tribunal de Belfort. Lire l’article

« On n’imagine pas qu’on a autant de soudage autour de nous »

Selectarc, à Grandvillars, a accueilli, mercredi, une phase de sélection du championnat de France de soudure, organisé au mois de Lire l’article

Stellantis : « la déception » des syndicats après d’âpres négociations

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) se sont terminées au cœur de la nuit de jeudi à vendredi. La dernière proposition Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal