Besançon : des chats congelés découverts dans une maison insalubre

Une trentaine de cadavres de chats congelés et une quarantaine d’autres vivants, mais malades, ont été découverts mardi dans la maison insalubre d’un couple de personnes âgées à Besançon, a-t-on appris auprès de la SPA et de la police. 

(AFP)

Une trentaine de cadavres de chats congelés et une quarantaine d’autres vivants, mais malades, ont été découverts mardi dans la maison insalubre d’un couple de personnes âgées à Besançon, a-t-on appris auprès de la SPA et de la police. 

Une femme souffrante de 91 ans et son mari de 77 ans vivaient dans une maison « d’une insalubrité totale » jonchée « d’excréments animaux et humains, de centaines de sacs plastiques et de monticules d’ordures situés à l’extérieur », a indiqué à l’AFP Juliette Dupoux, commissaire de la sûreté départementale de Besançon, confirmant une information de France Bleu Besançon.  La vieille dame a été prise en charge par les pompiers, a-t-elle précisée. « Dans les congélateurs, plus d’une trentaine de cadavres de chats ont été retrouvés », a précisé la commissaire. Selon la SPA, les noms des chats congelés étaient indiqués sur les sacs contenant les cadavres.  Le septuagénaire a expliqué aux policiers que « comme il ne savait pas quoi faire des chats morts, il les a congelés ». 

"Syndrome de Noé"

Selon Sandra Majstorovic, responsable des enquêtes de maltraitante à la Spa de Besançon, « ce monsieur est atteint du syndrome de Noé, une maladie psychiatrique qui se caractérise par l’accumulation d’animaux ».  « Ces gens sont généralement dans le déni, ils pensent faire le bien alors que, du fait de l’accumulation, il ne peuvent pas prendre soin de leurs animaux » et « ne veulent pas appeler à l’aide car pour eux, il n’y a aucun souci », a-t-elle précisé.  Entre 30 et 40 chats malades, certains atteints par la gale, vivaient « dans des conditions d’hygiène catastrophiques, comme malheureusement le monsieur et sa femme », a souligné Sandra Majstorovic. Dénutris, déshydratés, les chats encore vivants « ne sont pas stérilisés et prolifèrent », selon elle.  La SPA, qui est intervenue mardi avec un huissier de justice après plusieurs signalements, a annoncé qu’elle déposerait plainte pour « maltraitance ».

Ceci vous intéressera aussi
Doubs : 5 membres de la famille de la jeune Bosniaque tondue expulsés vers Sarajevo
Les parents de la jeune Bosniaque tondue ont été expulsés.

Condamnés hier vendredi en première instance, les parents de la jeune femme ont été expulsés ce samedi matin. Les parents Lire l'article

Relaxe disciplinaire confirmée en appel pour l’avocat de Jonathann Daval
Me Randall Schwerdorffer

Me Randall Schwerdorffer était accusé de violation du secret professionnel. Me Randall Schwerdorffer| © photo profil Facebook (AFP) Me Randall Lire l'article

Besançon: un automobiliste condamné pour avoir délibérément percuté la terrasse d’un bar
Justice

Un automobiliste de 46 ans qui avait percuté la terrasse d'un bar en septembre à Besançon, sans faire de blessé, Lire l'article

Besançon : manifestation contre la « marchandisation » de la santé
Les manifestatnts réclamaient des moyens pour l'hôpital.

Les manifestants ont réclamé plus de moyens pour l'hôpital public. Les manifestants ont réclamé plus de moyens pour l'hôpital public. Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut