Belfort: un homme condamné après avoir ingéré 46 ovules de cocaïne

Un homme de 26 ans qui avait ingéré 46 ovules de cocaïne avant de rentrer de Guyane a été condamné mardi à six ans d’emprisonnement par le tribunal correctionnel de Belfort, a indiqué la procureure de la ville.

(AFP)

Un homme de 26 ans qui avait ingéré 46 ovules de cocaïne avant de rentrer de Guyane a été condamné mardi à six ans d’emprisonnement par le tribunal correctionnel de Belfort, a indiqué la procureure de la ville.

Ce Français résidant à Belfort a été interpellé par les douanes jeudi dernier à son arrivée en gare TGV de Belfort-Montbéliard, alors qu’il revenait de Guyane via l’aéroport d’Orly, selon la procureure de la République de Belfort, Jessica Vonderscher. « Ayant ingéré avant son vol 46 ovules contenant un total de 547,2 grammes de cocaïne, il a été transporté à l’hôpital de Nord Franche-Comté au sein duquel se sont déroulées les 96 heures de sa garde à vue, sous la supervision de la gendarmerie à laquelle l’enquête avait été confiée », a-t-elle précisé. Il a ensuite été jugé en comparution immédiate, mardi, pour des faits d’« infraction à la législation sur les stupéfiants », commis en état de récidive.

Le tribunal l’a condamné à une peine de six ans d’emprisonnement et 17 700 euros d’amende douanière. « Une condamnation qui permettra à chaque personne tentée par le trafic de stupéfiants de mesurer le risque pénal encouru », a relevé Mme Vonderscher, saluant « le travail de qualité » des enquêteurs de la brigade de recherches du groupement de gendarmerie du Territoire de Belfort, en charge de l’enquête.

Ceci vous intéressera aussi
Belfort : les pistes de VTT du Salbert sont fermées jusqu’au 22 juillet
À la suite des intempéries, les pistes de VTT du Salbert sont fermées jusqu’au 22 juillet

Les pistes de VTT du Salbert sont fermées jusqu'au 22 juillet. | ©si_kor from Pixabay Les violents orages, les averses Lire l'article

General Electric : les grévistes laissent sortir une turbine à gaz

Les grévistes de l’entité nucléaire de General Electric ont accepté, ce mercredi après-midi, de laisser partir une turbine à gaz Lire l'article

Belfort, nid d’espions

Entre 1871 et 1940, sur fond de tensions politiques, Belfort a été le théâtre d'affaires d'espionnage. Une époque de méfiance, Lire l'article

Belfort : le blocus de General Electric est levé et l’assignation annulée

Le blocage du site General Electric a été levé ce vendredi matin confirme la CGT par téléphone. Un protocole d’accord Lire l'article

Défilement vers le haut