Belfort : si on profitait du Granit en cassant une graine

Les concerts-sandwichs reviennent à partir du mardi 15 octobre, au Granit, à Belfort, avec un concert de jazz manouche. Retour sur ce concept né en 2007.

Les concerts-sandwichs reviennent à partir du mardi 15 octobre, au Granit, à Belfort, avec un concert de jazz manouche. Retour sur ce concept né en 2007.

2007. L’équipe du Granit se positionne devant les boulangeries Demeusy et de la Mie Caline, à Belfort. Les salariés regardent les gens entrer dans le magasin. Ils consultent leur montre, puis notent l’horaire. Mais que font-ils ? Ils regardent précisément à quelle heure les gens sortent du travail et achètent leur sandwich. C’est ainsi qu’a été prise la décision de programmer les concerts-sandwiches à 12 h 20. À la suite de repérages méthodiques ! Ce concept a été importé par l’ancien directeur Henri Taquet, qui l’avait observé ailleurs en France. Et dès la première date, l’évènement avait rencontré son public. « L’idée est de proposer un temps de pause et de détente aux Belfortains, pendant l’heure de midi, gratuitement », explique Samantha Prudot, qui coordonne les concerts-sandwiches (six dans l’année) et les visites-sandwiches des décors (deux) et de la galerie (quatre).

La représentation ou la visite sont organisées pour répondre aux contraintes de temps. Elles ne dépassent pas 45 minutes. Et c’est autorisé de manger ! Sûrement la seule fois où votre voisin ne vous fera pas de remarque lorsque vous manipulez le papier qui enveloppe le sandwich. « Souvent, nous accueillons un public qui n’est pas habitué du Granit », confie Samantha Prudot. « Ce sont des gens que l’on ne va croiser que là, car c’est gratuit, mais aussi car c’est programmé entre midi et 14 h, et qu’ils n’habitent pas forcément à Belfort », complète Maud Cavalca, responsable de la communication. Pour cette première date, le Granit a programmé un concert de jazz manouch avec Pouti Reinhardt Quintet. On essaie aussi de mettre en avant des groupes locaux. Ce sera le cas le 19 novembre, avec la musique pop d’Ad’line. L’idée est d’ouvrir la scène du Granit à des artistes qui montent.

La culture accessible

Du côté des visites-sandwiches, le public aura le plaisir de découvrir l’envers du décor. Le jeudi 12 décembre, ils pourront s’émerveiller devant le décor de Dom juan et le festin de Pierre, composé notamment d’un escalier en colimaçon monumental, façonné en porcelaine de Limoge. Le deuxième permettra d’admirer le décors d’Optraken, qui a la particularité d’être détruit en partie pendant la représentation. Il y a beaucoup de machinerie dans ce spectacle de cirque et la visite sera assurée par le régisseur de la compagnie, pour s’immerger davantage dans l’idée du spectacle. « Ce sont souvent les spectateurs du spectacle qui viennent, après ou avant la représentation, par curiosité, estime Maud Cavalca. C’est un moment privilégié. » Pour ces deux rendez-vous, ce sont des décors impressionnants qui ont été sélectionnés.

Les concerts-sandwichs et les visites-sandwich « sont des rendez-vous identifiés », note Maud Cavalca. Des évènements importants pour la programmation de la scène nationale, notamment dans sa volonté d’accessibilité au public. L’an dernier, lors de la programmation commune avec MA Scène nationale, ce temps n’avait pas disparu, mais le nom de concerts-sandwichs avait été croqué. Il revient. « Et il y a de l’attente », atteste Maud Cavalca.

Le public peut venir avec son sandwich, où l’acheter sur place. Cette année, la vente sera gérée par le Lion’s club dans le hall du Granit, qui utilisera les recettes pour soutenir des projets associatifs. Avec ces évènements, le Granit fait une promesse : on ne restera pas sur sa faim !

  • Mardi 15 octobre, Pouti Reinhardt Quintet, à 12 h 20. Ouverture des portes à 12 h. 45 minutes. Gratuit. Les visites-sandwiches sont sur réservation, impérativement. Entrée libre. Programmation complète sur https://www.legranit.org ou dans le guide de la saison 2019-2020.

     

     

     

Défilement vers le haut