Belfort: les trois tours des Résidences sont parties en poussière [Photos/vidéo]

L’opération était annoncée comme spectaculaire ; elle l’a été. Ce matin du 20 juin 2019, trois tours de la rue Henri Dorey et de la rue de Zaporojie, aux Résidences, ont été détruites par la poussée de vérins.

L’opération était annoncée comme spectaculaire ; elle l’a été. Ce jeudi matin du 20 juin 2019, trois tours de la rue Henri-Dorey et de la rue de Zaporojie, aux Résidences à Belfort, ont été détruites par la poussée de vérins hydrauliques. Reportage.

Un craquement, un grondement, puis un nuage de poussière. Cet enchaînement s’est renouvelé trois fois à quelques instants d’intervalle. Les tours des 1 et 2 rue Dorey et du 9 rue de Zaporojie, à Belfort, se sont effondrées sur elles-mêmes. Au premier craquement correspondait l’effondrement d’un étage sur lui-même, à environ deux tiers de la hauteur d’un immeuble. Ce premier effondrement entraîne ensuite l’écroulement de tout l’édifice sur lui-même, donnant naissance à un nuage de poussière qui grandit de façon concentrique autour du premier immeuble tombé. Le second a suivi de peu.

Le troisième, plus réticent, est tombé après un laps de temps légèrement plus long ; sa fin a été en grande partie masquée par la poussière générée par la chute de ses deux voisines. De quoi impressionner le nombreux public qui s’était massé le long des barrières délimitant un vaste périmètre de sécurité.

Le moment symbolique du démarrage d'une vaste rénovation

Lors d’une conférence de presse organisée avant cette destruction, Damien Meslot, maire de Belfort et président du Grand Belfort, Florian Bouquet, président de Territoire Habitat et président du conseil départemental, et Sophie Élizéon, préfète du Territoire de Belfort, ont salué d’une même voix cet événement, qui marque symboliquement le lancement de la rénovation de cette partie du quartier des Résidences.

Damien Meslot a ainsi salué « un projet d’envergure qui marque le lancement du programme de rénovation urbaine des Résidences », avec une enveloppe globale de 68 millions, y compris les subventions nationales de l’Anru. La destruction des quatre tours (une quatrième doit être détruite en 2021) représente un budget de 5,7 millions d’euros.

69 logements seront ensuite construits et proposés en accession à la propriété. Le centre commercial voisin sera lui aussi détruit et 100 m² de nouveaux commerces sont programmés, avec des vitrines côté boulevard Kennedy. La Ville de Belfort consacrera 3 millions d’euros à l’aménagement urbain.

Il est prévu aussi d’agrandir de 1000 m² la maison de quartier de La Clé des Champs, qui abritera également une antenne de la bibliothèque municipale. La piscine du Parc est en cours de rénovation et de transformation. Enfin, les archives municipales et départementales seront abritées dans un nouveau bâtiment qui marquera l’entrée du quartier et de la ville.

Bref, élus et représentants de l’État espèrent rajeunir et moderniser ce quartier, et ainsi l’ensemble de la ville de Belfort

[ La chute des tours en images ]

Crédits : ©Le Trois – Pierre-Yves Ratti et ©Le Trois – Thibault Quartier