Belfort : les écoles élémentaires rouvrent le 18 mai, les écoles maternelles le 25 mai

La Ville de Belfort opte pour une ouverture par étape des écoles élémentaires et maternelles.

La Ville de Belfort a communiqué quelques indications sur les mesures liées au déconfinement à Belfort. Les crèches rouvrent le 11 mai. Mais pas les écoles élémentaires, dont l’ouverture n’est pas envisagée avant le 18 mai. Si le déconfinement se passe bien.

La Ville de Belfort communique quelques indications sur les mesures liées au déconfinement à Belfort. Les crèches rouvrent le 11 mai. Mais pas les écoles élémentaires, dont la réouverture n’est envisagée que le 18 mai. Et les écoles maternelles le 25 mai. Si le déconfinement se passe bien.

Dès le 11 mai, la mairie de Belfort acte la réouverture des crèches, afin d’assurer « une reprise sereine du travail ». Si cette réouverture se passe bien, les écoles élémentaires ouvriront le 18 mai. Les écoles maternelles suivront le 25 mai, si la réouverture « se passe dans de bonnes conditions », indique un communiqué de presse de la mairie. « Afin d’assurer la sécurité sanitaire des enfants, des parents et du personnel encadrant, je souhaite que nous procédions par étape afin de pouvoir garder un contrôle optimal de la situation et prendre les mesures qui s’imposent au fur et à mesure », indique Damien Meslot, le maire de Belfort, dont les propos sont rapportés dans le communiqué.

Volontariat

Comme l’a rappelé le préfet du Territoire de Belfort, David Philot, l’accueil des enfants à l’école se fait sur la base du « volontariat » des parents. Et cet accueil doit se faire dans de bonnes conditions de « sécurité sanitaire » et de « protection des enfants ». Une chose est certaine, rien ne doit précipiter les réouvertures, assure-t-il en marge d’une conférence de presse organisée ce lundi aux Restos du Cœur de Belfort. « On se le donne ce temps, souligne le préfet. On se donne les moyens des réouvertures. ». Jeudi, au plus tard, confirme-t-il, tous les parents devront être informés des dispositifs mis en place pour garantir l’accueil des enfants dans les écoles, le transport scolaire, voire la restauration, en cours de validation dans l’ensemble du département.

Paniers repas

Le nombre d’enfants accueillis dans les classes des écoles belfortaines ne pourra excéder 10 personnes souligne la mairie de Belfort. « Le personnel encadrant des crèches et écoles sera équipé́ de gants, masques et visières et des paniers repas seront fournis aux enfants par la Ville de Belfort », indique également le communiqué. « S’il venait à y avoir une trop forte demande, seraient accueillis en priorité́ les enfants des agents des services publics de la Ville de Belfort et du Grand Belfort et des Belfortains qui travaillent »,  prévient le communiqué.

La mairie prévient finalement que des agents de la Ville, par exemple affectés aux gymnases fermés, « seront redéployés aux côtés du personnel d’entretien afin d’augmenter la capacité de désinfection des locaux accueillant les enfants et ainsi assurer une meilleure protection de tous ».

Une gratification de 20 euros pour les agents

Les agents de la Ville de Belfort et du Grand Belfort, qui ont pris part « physiquement » au plan de continuité « des services essentiels à la population », vont recevoir une gratification de 20 euros net par jour d’activité, annonce la Ville de Belfort dans le communiqué. Fonctionnaires et contractuels bénéficieront de cette gratification. « En continuant d’assurer des missions fondamentales telles que le nettoyage des rues, la collecte des déchets ménagers, la sécurité́ des Belfortains ou encore l’accueil des enfants des travailleurs mobilisés, ces agents se sont particulièrement exposés à la pandémie de covid-19 », note le communiqué de presse.

Ceci vous intéressera aussi
General Electric : « Bruno Le Maire joue les pompiers pyromanes », dénonce la CGT
Manifestation GE Belfort octobre 2019 diaporama (3)

La CGT réagit au nouveau plan social de General Electric chez Steam Power | ©Le Trois – archives « Après Gaz et Hydro, Lire l'article

General Electric : En commun pour Belfort demande aux collectivités de porter plainte
Un accord a été signé pour éviter la délocalisation d'heure de travail à General Electric à Belfort.

En commun pour Belfort demande aux collectivités d'attaquer en justice. | ©Le Trois – archives « Tout le monde politique local, départemental et Lire l'article

General Electric : les Hydro de Belfort font une télé-grève
Les salariés d'Hydro Belfort font une télé-grève ce mardi 1er décembre.

Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut