Belfort : des contrôles policiers durcis à l’approche des fêtes

Ce mardi s’est tenue une nouvelle opération de contrôle au cœur de la vieille ville. L’objectif : faire respecter les règles sanitaires avant les fêtes

Ce mardi s’est tenue une nouvelle opération de contrôle au cœur de la vieille ville. L’objectif : effectuer des piqures de rappel sur  les règles sanitaires avant les fêtes.

« A quelques jours des fêtes, il faut redoubler de vigilance », a alerté Christophe Duverne, directeur du cabinet du préfet. « En ce moment, le taux d’incidence est de 550 cas pour 100 000 habitants. »  Il a également rappelé les chiffres hospitaliers : 88 malades dont 17 en réanimation. Des critères qui font redoubler de vigilance les agents lors des contrôles.  « Le but, c’est de sensibiliser et de faire de la pédagogie pour éviter d’engorger les services de réanimation », ajoute le directeur du cabinet de préfet.

 Mais l’heure n’est plus aux avertissements. Et cela se ressent. Dès les premiers contrôles en cette fin de journée, pont Carnot, deux personnes sont verbalisées car elles ne portaient pas de masque.

Dans les bars et les restaurants, les passes sont scrutés, ainsi que les pièces d’identité. « Cela fait deux, trois semaines que nous sommes plus vigilants sur les contrôles d’identité », explique l’un des officiers. « Nous essayons d’être attentifs. Il y a énormément de faux passes qui circulent », pointe Christophe Duverne.

2 interpellations

Quelques minutes plus tard, à la Taverne de Givrou, place Corbis, deux individus sont contrôlés. Ils ne présentent pas leur carte d’identité, et se trompent sur la date de naissance présente sur leur passe. Pour Christophe Duverne, ce comportement n’est pas « tolérable », dans cette période de rebond épidémique. Ils ont été emmenés au commissariat. Dans le cas où il s’agirait d’usurpation de passe, les individus risquent 750 euros d’amende. S’il s’agit de faux documents, ils encourent 75 000 euros d’amende et 5 ans d’emprisonnement.

Depuis le début du mois, 259 personnes ont été contrôlées, 17 ont été verbalisées pour absence de passe, ou absence de masque dans les lieux où ils sont obligatoires. La police a réalisé 30 contrôles depuis le début de mois. Le directeur du cabinet de préfet rappelle que l’intérêt, « c’est de pouvoir passer les fêtes sereinement », et insiste sur l’importance de respecter « scrupuleusement » les gestes barrières.

Ceci vous intéressera aussi
Belfort : un blocus fige les usines de General Electric

Des salariés de l’entité nucléaire de General Electric à Belfort bloquent le site depuis ce mardi. La tension est à Lire l'article

Belfort : pour le corps enseignant, “la coupe est pleine”

Les enseignants étaient en grève ce jeudi 13 janvier. Près de 300 personnes ont manifesté leur colère à Belfort face Lire l'article

Belfort : les 3 principaux projets portés par la Ville en 2022

Lors de ses vœux à la presse en ce début d’année, le maire a rappelé les projets qui allaient marquer Lire l'article

General Electric : cette hausse de 20 % d’un haut salaire qui irrite les syndicats

Les négociations salariales annuelles sont très tendues dans l’activité nucléaire de General Electric. Le site de Belfort est bloqué depuis Lire l'article

Défilement vers le haut