Belfort : démolition de l’ancien point accueil solidarité Belfort Est et revalorisation du site

Les travaux de démolition du bâtiment de l’ancien point d’accueil solidarité, situé rue Chanoine Bernard à Belfort ont démarré. Ces travaux permettront de revaloriser le site et de créer de nouveaux espaces.

Les travaux de démolition du bâtiment de l’ancien point d’accueil solidarité, situé rue Chanoine Bernard à Belfort ont démarré. Ces travaux permettront de revaloriser le site et de créer de nouveaux espaces.

 Ce jeudi, la démolition de l’ancien point accueil solidarité a démarré. C’est le président du Département en personne qui s’est chargé du premier coup de pelle. D’ici deux semaines, il n’en restera plus rien.  Le président du Département, Florian Bouquet, pointe que le bâtiment a déjà été rénové une première fois. Mais cette fois, le Département ne souhaite pas renouveler l’opération. « Dans un quartier en harmonie, ce bâtiment fait tache », argue le président du Département. Une troisième rénovation était inenvisageable. La présence d’amiante, la configuration complexe et les matériaux peu isolants ont confirmé le choix de démolir.

De 1995 à 2015, le bâtiment avait été réinvesti comme espace des solidarités départementales. Mais depuis, les activités ont été transférées au 4as. « L’endroit est beaucoup plus accessible, de toute manière », poursuit Florian Bouquet. La bâtisse n’a plus de fonction depuis.

Des promoteurs ont souhaité la racheter, mais le Département a fait le choix de ne pas le vendre. Pour créer un espace agréable pour les employés départementaux et les jeunes du foyer de l’enfance, situé non loin de là. La création de place de parking, d’un parc à vélo avec bornes électriques et d’espaces paysagers a été évoquée.

Des passoires thermiques

Juste en face de ce bâtiment, le numéro 39, faubourg de Montbéliard, appartient aussi au Département. L’endroit regroupe l’ensemble des services techniques, la direction des logistiques et la direction de l’insertion. « Tous ces bâtiments sont de véritables passoires thermiques », argue Florian Bouquet. Celui-ci sera rénové : changement de fenêtres, installations d’ombrières photovoltaïques, création d’un nouveau toit. Des investissements qui permettront de faire passer le bâtiment d’une étiquette énergétique D à A.

Coût total entre la démolition et l’investissement sur le 39 faubourg de Montbéliard : 3,6 millions d’euros. Dont 1,2 million pris en charge par l’Etat. « C’est un virage à prendre en termes de démarche éco-responsable », analyse le président du Département. Le prochain bâtiment qui devrait être démoli est une l’une des tours de Territoire Habitat rue de Budapest, en 2023.

Ceci vous intéressera aussi
Covid-19 : le Territoire de Belfort subit la plus forte baisse de l’emploi salarié

L’institut national de la statistique et des études économiques (Insee) vient de publier l’évolution de l’emplois salarié, par département, entre Lire l'article

Covid long : la proposition de loi de Michel Zumkeller adoptée à l’unanimité
Le député UDI Michel Zumkeller.

Unanime, l'Assemblée nationale a adopté vendredi en première lecture une proposition de loi visant à créer une plateforme de suivi Lire l'article

5 chiffres sur la reprise économique dans le Territoire de Belfort

Les données économiques sont bien orientées, en France comme dans le Territoire de Belfort. La dynamique est là, la croissance, Lire l'article

Déploiement de nouveaux radars dans le Territoire de Belfort

Deux nouveaux dispositifs sont en train de voir le jour dans le département : deux voitures radars contrôlées par une société Lire l'article

Défilement vers le haut