Belfort : apprendre à faire des économies d’énergie

Le conseil départemental du Territoire de Belfort, la Mission locale et EDF ont signé une convention pour créer une mission d’information vers les jeunes pour mieux consommer l’énergie et limiter la précarité énergétique.

Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel |

Le conseil départemental du Territoire de Belfort, la Mission locale et EDF ont signé une convention pour créer une mission d’information vers les jeunes pour mieux consommer l’énergie et limiter la précarité énergétique.

Une équipe d’éco-ambassadeurs, composés de travailleurs sociaux du conseil départemental et de conseillers de la Mission locale, sera formée à l’utilisation d’un outil pédagogique, la mallette Kezadom. Ce kit sert à sensibiliser de manière ludique « sur les usages de son logement : chauffage, électricité, qualité de l’air, eau ». L’idée est d’encourager des pratiques pour « mieux consommer et moins dépenser » ou encore pour « lutter contre la précarité énergétique ». Selon l’observatoire national de la précarité énergétique et les indicateurs 2018, 6,7 millions de personnes étaient en situation de précarité énergétique, soit 12 % des ménages. Cette mission d’information, encouragée par le conseil départemental et la Mission locale, en partenariat avec EDF, vise à favoriser les éco-gestes et à « mieux prévenir les impayés d’énergie ». Des ateliers seront organisés dans un logement de Territoire Habitat, appelé « éco’fortable », dédié à cette mission d’information.

250 conseillers solidarité

Ce programme s’inscrit dans un partenariat signé avec EDF et est financé par le fonds de solidarité logement (FSL), signé également entre EDF et le Département, pour la période 2018-2020. Dans le contexte de crise sanitaire, « le Département élargit son aide à un nouveau public fragilisé par l’épidémie de covid-19 et qui ne peut pas toujours prétendre bénéficier des aides mises en place par l’État et les CAF (Intérimaires, travailleurs indépendants, commerçants…) », indique le conseil départemental dans son dossier de presse.

EDF dispose de près de 250 conseillers solidarité en France, qui sont « dédiés à la lutte contre la précarité énergétique ». « En lien avec les services sociaux, ils étudient des solutions personnalisées pour les personnes en difficulté́ de règlement », rappelle le Département. Nationalement, EDF est engagé dans 150 structures de médiation, notamment avec le Secours Catholique, la fondation Abbé-Pierre ou encore le Secours populaire. Sur le terrain, l’entreprise déploie des dispositifs pédagogiques pour sensibiliser aux économie d’énergie.

Le conseil départemental du Territoire de Belfort, la Mission locale et EDF ont signé une convention pour créer une mission d’information vers les jeunes pour mieux consommer l’énergie et limiter la précarité énergétique.
Le conseil départemental du Territoire de Belfort, la Mission locale et EDF ont signé une convention pour créer une mission d’information vers les jeunes pour mieux consommer l’énergie et limiter la précarité énergétique (©CD 90 – Jean-François Lami).
Ceci vous intéressera aussi
Sochaux : négociations salariales à haut risque pour Stellantis

Les négociations salariales obligatoires débutent ce jeudi 1er décembre, à Stellantis. Les attentes des salariés sont énormes, notamment avec les Lire l’article

Deux LRU du 1er régiment d’artillerie de Bourogne envoyés en Ukraine

Deux lance-roquettes unitaires (LRU) appartenant au 1er régiment d’artillerie de Bourogne ont été réceptionnés par l’armée ukrainienne, ce mardi, a Lire l’article

Alstom fait rouler une locomotive complètement autonome

Le constructeur ferroviaire Alstom a fait rouler mardi une locomotive de manœuvre complètement autonome lors d'un essai aux Pays-Bas, avec Lire l’article

Héricourt : au centre Bretegnier, une plateforme novatrice pour réapprendre l’équilibre

La fondation Arc-en-Ciel vient d’investir dans son centre de médecine physique et de réadaptation Bretegnier, situé à Héricourt. Elle y Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal