Belfort : 800 nouveaux rendez-vous, mais moins de vaccinations en mars

Covid-19, vaccin, vaccination

La préfecture du Territoire annonce l’ouverture de 800 nouveaux créneaux pour des vaccinations dès ce vendredi 25 février, mais la dotation en vaccins a été revue à la baisse, ce qui risque de provoquer des fermetures de centres de vaccination à partir du 15.

La préfecture du Territoire annonce l’ouverture de 800 nouveaux créneaux pour des vaccinations dès ce vendredi 25 février, mais la dotation en vaccins a été revue à la baisse, ce qui risque de provoquer des fermetures de centres de vaccination à partir du 15.

A ce jour, 9007 personnes ont reçu une première injection de vaccin contre le covid-19 dans le Territoire de Belfort, et 2600 personnes ont reçu leur seconde injection, selon les données de la préfecture. Parmi eux, 1173 résidents d’Ehpad, SSR et résidence autonomie ont été vaccinés.
Le Territoire de Belfort est d’un de ceux qui présente avec le plus fort taux de vaccination, se réjouit la préfecture dans un communiqué : 6,3 %, contre 3,9 % à l’échelle nationale, et 5,13% à l’échelle régionale.
Cependant, le rythme de vaccination des cinq prochaines semaines réduira significativement pour une triple raison :

  • un rééquilibrage régional décidé par l’échelon régional de l’ARS en faveur de départements voisins, et national en direction des zones fortement touchées par le variant britannique.
  • la priorité de garantir systématiquement la seconde injection.
    le rattrapage des réductions de volumes de livraison de Moderna et Pfizer.

Ainsi, la dotation attribuée par l’ARS pour la primo-injection du 22 février à fin mars sera de 1716 injections en Pfizer. Les 2692 rendez-vous de seconde injection en Pfizer et Moderna, dont ceux du centre mobile, seront bien assurés dans le Territoire de Belfort.
En complément des rendez-vous déjà pris pour le mois de mars, 800 nouveaux créneaux de vaccination, accessibles aux seuls publics prioritaires (*), seront ouverts à la réservation pour la deuxième quinzaine du mois de mars, dès ce vendredi 26 février à 14h, uniquement via la plate-forme Doctolib.

Les centres de Giromagny et Grandvillars menacés à partir du 15 mars

La baisse du volume de vaccins ne permettra pas de maintenir un flux suffisamment important pour maintenir l’ensemble des centres de vaccination ouverts dès lors qu’auront été réalisés l’ensemble des secondes injections. C’est pourquoi, les centres de Giromagny et de Grandvillars seront fermés temporairement à partir du 15 mars. Toute nouvelle livraison pourraient nous conduire à rouvrir.
Au-delà de la vaccination des plus de 75 ans, la vaccination des moins de 65 ans va progressivement monter en puissance. Ainsi, le département a disposé de 1600 vaccins Astra Zeneca ces deux dernières semaines pour vacciner personnels soignants, pompiers, et personnels de soin et d’aide à domicile.
Depuis cette semaine, les médecins généralistes peuvent se porter volontaires pour vacciner dans leurs cabinets. Ils disposeront d’une dotation de un flacon/médecin libéral à compter d’aujourd’hui, jeudi 25 février, puis de deux la semaine suivante. Plus de deux tiers des médecins généralistes du département ont d’ores et déjà commandé leur flacon.

Source: communiqué de la préfecture du Territoire de Belfort

  • (*) Les publics prioritaires à la vaccination :

    –  les personnes âgées de plus de 75 ans

    – les personnes ayant une pathologie qui les expose à un très haut risque face à la Covid-19 disposant d’une ordonnance médicale pour se faire vacciner prioritairement

    – les professionnels de santé (et autres professionnels des établissements de santé et des établissements médico-sociaux intervenant auprès de personnes vulnérables), les aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables et les sapeurs-pompiers, lorsqu’ils ont plus de 50 ans ou présentent une ou plusieurs des comorbidité

    – en médecine de ville : tous les patients âgés de 50 à 64 ans inclus avec une ou plusieurs comorbidités identifiées par la Haute Autorité de santé (HAS)

Ceci vous intéressera aussi
Territoire de Belfort : le risque de rupture d’alimentation en eau potable est sérieux 

Lors d’une conférence de presse mercredi 10 août, le préfet du Territoire de Belfort, Raphaël Sodini est revenu sur les Lire l'article

L’histoire entremêlée du Jura suisse et de l’Aire urbaine Belfort-Montbéliard

Depuis le Moyen Age, l'Aire Urbaine et son voisin suisse possèdent une histoire commune. Cette proximité s'est renforcée depuis la Lire l'article

Covid-19 : plus de passe sanitaire demandé à l’entrée de l’hôpital Nord Franche-Comté

L’hôpital Nord Franche-Comté lève le filtrage lié au passe sanitaire à l’entrée de ses établissements, dès le lundi 1er août, Lire l'article

Des vers luisants dans la nuit

Les habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté sont invités à participer à une enquête en ligne pour recenser les vers luisants Lire l'article

Défilement vers le haut