PUB

Baisse de 60 % des passagers à l’EuroAirport en 2021 par rapport à 2019

L’EuroAirport de Bâle-Mulhouse a communiqué ce mercredi 26 janvier les résultats de l’année 2021. L’aéroport a accueilli 3,6 millions de passagers, représentant une hausse de 39 % par rapport à 2020 et une baisse de 60 % par rapport à 2019. On a enregistré 64 031 mouvements aériens. On sent une reprise du trafic aérien depuis quelques mois.

L’EuroAirport de Bâle-Mulhouse a communiqué ce mercredi 26 janvier les résultats de l’année 2021. L’aéroport a accueilli 3,6 millions de passagers, représentant une hausse de 39 % par rapport à 2020 et une baisse de 60 % par rapport à 2019. On a enregistré 64 031 mouvements aériens. On sent une reprise du trafic aérien depuis quelques mois.

En 2020, en raison de la crise sanitaire, l’Eurairoport avait accueilli un nombre historiquement bas de passagers : 2,6 millions de personnes. En 2021, il a connu un rebond, en accueillant 3,6 millions de passagers, soit une hausse de 39 %. Mais par rapport à 2019, l’EuroAirport enregistre une baisse de 60 % du nombre de passagers. L’aéroport avait alors accueilli 9,1 millions d’euros.

L’année 2021 n’a pas été linéaire. L’EuroAirport a enregistré un rebond au second semestre. « Suite au recul du nombre de cas de contamination et à la suppression des restrictions de voyage en été, la situation s’est détendue à partir de l’été et les voyages ont bénéficié d’une franche reprise. Au second semestre, l’EuroAirport a accueilli environ 60% des passagers de 2019, avec des pointes allant jusqu’à 80% les week-ends », observe l’EuroAirport dans un communiqué de presse. « La vitesse à laquelle le trafic passager se rétablira effectivement dépendra essentiellement de l’évolution de la pandémie, notamment de l’apparition de nouveaux variants du virus et des restrictions de voyage qui en découleraient », reconnait l’EuroAirport. Ce dernier table sur 6,2 millions de passagers, soit 68 % de l’année 2019. « Ce niveau de trafic devrait permettre à l’Aéroport de reconstituer progressivement ses capacités financières et d’investir à nouveau davantage », assure le communiqué de presse.

Une activité fret dynamique

Au cours de l’année, « le nombre total de mouvements aériens s’est élevé à 64 031 dont près de 41 300 vols commerciaux », détaille le communiqué de presse. Pendant l’été, jusqu’à cent destinations en Europe et sur le pourtour méditerranéen ont été assurées, soit presqu’autant qu’en 2019. Une vingtaine de compagnies ont assuré des vols passagers depuis l’EuroAirport.

Si le trafic voyageur reprend doucement, la dynamique est forte du côté de l’activité fret. En 2021, on enregistre une augmentation de volume de 10 %, pour atteindre 119 300 tonnes, contre 108 500 tonnes en 2020 et 106 100 tonnes en 2019. « La croissance est particulièrement marquée pour le fret express (+ 14 % par rapport à 2020), tandis que le fret général progresse de 7 % (dont + 12 % pour le fret tout cargo et + 3 % pour le fret camionné) », détaille l’EuroAirport. L’activité industrie de l’aéroport, spécialisée dans la maintenance et l’aménagement intérieur d’avions VIP, est resté stable. Un tiers des emplois de l’aéroport dépend de ce secteur, animé par 4 entreprises : Jet Aviation, AMAC Aerospace, Air Service Basel et Nomad Technics AG. « La stabilité du carnet de commandes de ces entreprises leur permet de poursuivre leurs investissements. Ainsi, le cinquième hangar d’AMAC Aerospace a ouvert ses portes en mars 2021 pour accueillir les premiers jets après seulement 12 mois de construction », relève l’EuroAirport.

L’EuroAirport accueille plus de 120 entreprises sur sa plateforme, représentant 6 000 emplois directs annonce l’aéroport sur son site Web.

Ceci vous intéressera aussi
Stellantis : l’usine de Sochaux à l’arrêt au moins jusqu’au 1er juillet

L’usine Stellantis de Sochaux sera à l’arrêt complet au moins jusqu’au 1er juillet, apprend-t-on auprès de la direction, à cause Lire l’article

À Mulhouse, une start-up veut relancer la fabrication de montres 100 % françaises

"On nous a pris pour des fous": avec ses montres haut de gamme qui ambitionnent une fabrication "100% française" pour Lire l’article

Stellantis Mulhouse recrute 500 intérimaires pour une demi-équipe de nuit

L'usine automobile Stellantis de Mulhouse (Haut-Rhin) lancera le 29 août une demi-équipe de travail de nuit, se traduisant par le Lire l’article

« Le produit automobile doit être repensé »

L’industrie automobile traverse la plus grave crise de son histoire valide Bruno Grandjean, directeur général du pôle Véhicule du futur, Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal