Après Belfort, Mélenchon ne veut plus d’alliances électorales à gauche, un « étouffoir »

Lors du premier tour de la législative partielle du 28 janvier, le MRC a soutenu la France insoumise alors qu’il était candidat en juin. À la suite du scrutin, le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon rejette ces options de rassemblement de la gauche.

Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a estimé mardi « qu’une candidature » de la « gauche rassemblée » dans une élection fonctionne comme « un étouffoir » et assuré que LFI ne s’y prêtera plus, après une législative partielle dans le Territoire de Belfort dimanche. « À Belfort, la tonalité « gauche rassemblée » était revendiquée par le MRC (Mouvement républicain et citoyen, chevènementistes, ndlr) qui nous soutenait sur ce thème : il a fonctionné comme un rayon paralysant, gelant en partie les votes dégagistes que nous devions mobiliser », analyse le président du groupe LFI à l’Assemblée nationale dans une note de blog. « Dans le Val-d’Oise, c’est le contraire, chacun allait pour soi, pas de tambouille : ce fut un facteur entraînant », poursuit-il.

« "la gauche rassemblée" est un étouffoir, un brise-lame, un tue-la-joie »

La candidate insoumise Anaïs Beltran, soutenue « sans contrepartie » par le MRC et le PCF, a remporté 11,6 % des voix dans la première circonscription du Territoire de Belfort lors d’une législative partielle dimanche. Le même jour, dans la 1re circonscription du Val-d’Oise, la candidate LFI Leïla Saïb, partie toute seule, a engrangé 11,47 % des voix. Dans les deux cas, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon se place en 3e position, devant le Front national, et l’abstention a atteint des records.

Pour le député des Bouches-du-Rhône, « ce résultat fonctionne comme un message clair : dans une élection nationale, « la gauche rassemblée » est un étouffoir, un brise-lame, un tue-la-joie ». Il prévient que « la leçon ne peut être négligée ni oubliée » et voit dans l’absence d’alliance « la condition pour créer une nouvelle dynamique dans le pays ».

(Avec l’AFP)

Ceci vous intéressera aussi
Territoire de Belfort : le risque de rupture d’alimentation en eau potable est sérieux 

Lors d’une conférence de presse mercredi 10 août, le préfet du Territoire de Belfort, Raphaël Sodini est revenu sur les Lire l'article

L’histoire entremêlée du Jura suisse et de l’Aire urbaine Belfort-Montbéliard

Depuis le Moyen Age, l'Aire Urbaine et son voisin suisse possèdent une histoire commune. Cette proximité s'est renforcée depuis la Lire l'article

Covid-19 : plus de passe sanitaire demandé à l’entrée de l’hôpital Nord Franche-Comté

L’hôpital Nord Franche-Comté lève le filtrage lié au passe sanitaire à l’entrée de ses établissements, dès le lundi 1er août, Lire l'article

Des vers luisants dans la nuit

Les habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté sont invités à participer à une enquête en ligne pour recenser les vers luisants Lire l'article

Défilement vers le haut