Alstom va fournir 27 trains à hydrogène à l’Allemagne

Alstom vient d’enregistrer la commande de 27 trains iLint, alimentés par une pile à combustible, pour un opérateur allemand. Des trains à livrer en 2022.

Alstom vient d’enregistrer la commande de 27 trains iLint, alimentés par une pile à combustible, pour un opérateur allemand. Des trains à livrer en 2022. L’ensemble de ce projet s’élève à 500 millions d’euros d’investissement.

Alstom va livrer 27 trains iLint, alimentés par une pile à combustible, à Fahma, la filiale de RMV, qui gère le matériel roulant allemand. Ces 27 trains rouleront dans le land de la Hesse, dans la région de Taunus. « Outre les trains, la commande comprend également la fourniture d’hydrogène, la maintenance et la mise à disposition de capacités de réserve pour les 25 prochaines années », indique l’industriel français dans un communiqué. C’est la plus grosse commande de trains fonctionnant à la pile à combustible, jamais enregistrée. Un contrat de 500 millions d’euros dont Alstom percevra 360 millions d’euros.

« L’achat de 27 véhicules est un projet phare pour la mobilité à pile à combustible dont je me réjouis, a déclaré Enak Ferlemann, secrétaire d’État parlementaire du ministère allemand des Transports et de l’Infrastructure, cité par le communiqué de presse d’Alstom. Le gouvernement fédéral soutient cet investissement dans une mobilité respectueuse du climat en assumant le surcoût de 40 % par rapport aux véhicules diesel et en soutenant la station de ravitaillement en hydrogène dans la même proportion. » Cette station sera installée dans le parc industriel de Höchst, où les trains pourront se ravitailler.

Alternative à l’électrification

« De nombreux véhicules diesel circulent aujourd’hui encore sur les voies de la Hesse, parce que nous manquons de lignes aériennes de contact. La traction par pile à combustible est donc une alternative à l’électrification coûteuse, qu’il est possible de mettre en œuvre rapidement », indique pour sa part Tarek Al-Wazir, ministre des Transports de la Hesse, également cité par Alstom. Les trains iLint remplaceront donc les trains diesel existants.

« Coradia iLint est le premier train de voyageurs au monde alimenté par une pile à hydrogène produisant de l’énergie électrique pour la traction. Les trains sont aussi silencieux qu’un train de banlieue et sont exempts d’émissions localement, puisqu’ils n’émettent que de la vapeur et de l’eau liquide dans l’environnement », rappelle également Alstom. Les deux premiers trains à hydrogène sont en service commercial régulier sur le réseau Elbe-Weser, en Basse-Saxe, en Allemagne, depuis septembre 2018. L’autorité locale des transports de Basse-Saxe exploitera 14 trains Coradia iLint sur cette ligne dès 2021. RMV est donc le deuxième opérateur à adopter cette technologie sans gaz d’échappement. Les trains iLint peuvent accueillir 160 passagers assis.

Défilement vers le haut