Adler France et MS Innov, Faurecia et Trevest, nouveaux lauréats du fonds de modernisation automobile

MS Innov est actuellement installé rue des Entrepreneurs, à Belfort. (copie d'écran Google Street View).

Deux entreprises du Territoire de Belfort et deux du Pays de Montbéliard figurent parmi les nouveaux bénéficiaires du fonds de modernisation de l’automobile et de l’aéronautique mis en place par l’Etat dans le cadre du plan de relance. 

Deux entreprises du Territoire de Belfort et deux du Pays de Montbéliard figurent parmi les nouveaux bénéficiaires du fonds de modernisation de l’automobile et de l’aéronautique mis en place par l’Etat dans le cadre du plan de relance. 

Deux nouvelles entreprises du Territoire de Belfort vont bénéficier d’un financement pour leurs projets via le fonds de soutien à la modernisation et à la diversification des filières automobile et aéronautique, annonce ce lundi la préfecture du Territoire de Belfort.
La première est spécialisée dans la fabrication de solutions d’insonorisation moteur à destination de l’industrie automobile : il s’agit de la SAS Adler France (membre de la Holding Adler, basée en Allemagne), installée à Fontaine, qui va recevoir une aide de 784 000 € pour le projet « LWF In situ ».
Selon le communiqué de la préfecture, « l’entreprise compte agrandir le site de production de Fontaine, augmenter ses capacités de production et diversifier son portefeuille de clients en Europe, en poursuivant la conquête de nouveaux marchés. Le projet qui consiste à relocaliser en France la fabrication de mousse permettra en plus de réduire l’empreinte carbone du site, de gagner en compétitivité et en réactivité, et devrait à terme permettre la création de nouveaux emplois directs.
Second bénéficiaire du fonds de soutien à la modernisation et à la diversification de l’automobile et de l’aéronautique dans le Territoire de Belfort : MS Innov ( Mintaka System Innovation ) à Belfort, qui va recevoir une aide de 1 230 389 €. « MS Innov est un bureau d’étude mécanique et de prestations de services avec une forte expertise dans le domaine de la qualité, précise le communiqué de la préfecture : projet de développement et d’industrialisation de solutions de «cobots» (robots collaboratifs) et de robots modulaires reconfigurables pour l’industrie, permettant de diversifier les tâches de production possibles avec les mêmes équipements robotiques et d’augmenter l’agilité des entreprises. Ce projet permettra à l’entreprise de passer de bureau d’études à concepteur et à offreurs de solution de robotiques modulaires industrielles ».
La préfecture du Territoire de Belfort indique que « l’industrie automobile terrifortaine bénéfice ainsi aujourd’hui de plus 4,4 M€ d’aides au titre du fonds de modernisation. Un soutien inédit à la filière pour lui permettre de se développer et de gagner en compétitivité avec, à la clé, de solides perspectives d’embauches ».

Siedoubs et Trevest dans le Pays de Montbéliard

Dans le Pays de Montbéliard, le projet « Usine JIT 4.0 D » de Faurecia- Siedoubs, à Allenjoie figure également parmi les noms des lauréats publiés ce lundi. Siedoubs produit des sièges automobiles, en particulier pour l’usine de Stellantis Sochaux (ex PSA).
« Le projet consiste à construire un nouvel établissement bénéficiant des dernières technologies de l’industrie 4.0 permettant à l’entreprise de rester compétitive. Il s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle plate-forme industrielle 4.0, qui regroupera les activités Faurecia de production de sièges, de solutions de réduction des émissions et de systèmes de stockage d’hydrogène. Ce site
doit également être une référence en matière de réduction d’émissions de CO2 », indique le dossier de presse du ministère de l’Economie.

Autre lauréat dans le Pays de Montbéliard : Trevest, à Etupes, qui est une filiale du groupe français Treves, équipementier automobile fabricant de pièces intérieures de véhicules (tapis d’habitacle, insonorisants plancher, tapis de coffre moussés, insonorisants de passage de roue).
Selon le dossier de presse, « le projet doit permettre d’améliorer la compétitivité de l’entreprise et sa performance industrielle en modernisant et automatisant ses outils de productions (mise en place d’AGV,…), en améliorant son impact environnemental par l’utilisation d’une nouvelle technologie permettant la réduction des déchets et en facilitant les échanges de données et de matières par la transformation numérique ».

Ceci vous intéressera aussi
Déconfinement : 7 musées incontournables à (re)découvrir [infographie]

Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum Lire l'article

Espert NFC, un espace de réflexion pour penser à l’échelle du nord Franche-Comté

Onze personnes ont décidé de créer Espert NFC, une association qui se veut être un espace de réflexion citoyen du Lire l'article

[Activités] Fabriquer une carte à planter

La fin de l’année scolaire approche et les occasions d’offrir un petit présent confectionné de ses mains, sont nombreuses. Cette Lire l'article

La matinale de France bleu Belfort-Montbéliard visible sur France 3 Franche-Comté

C’est une révolution dans le paysage audiovisuel. Depuis ce mardi, la matinale de France Bleu Belfort-Montbéliard est retransmise sur France Lire l'article

Défilement vers le haut