À Istanbul, l’artiste belfortain Saype relie l’Europe à l’Asie avec une fresque géante [photos]

À Istanbul, l’artiste belfortain Sayper relie l’Europe à l’Asie avec une fresque géante

Après Paris, Berlin, Andorre, Genève, Ouagadougou, Yamoussoukro et Turin, l’artiste belfortain Saype poursuit son projet de plus grande chaine humaine du monde, à partir de fresques. Il vient de terminer la 8e étape, à Istanbul, reliant l’Asie à l’Europe.

Après Paris, Berlin, Andorre, Genève, Ouagadougou, Yamoussoukro et Turin, l’artiste belfortain Saype poursuit son projet de plus grande chaine humaine du monde, à partir de fresques géantes. Il vient de terminer la 8e étape, à Istanbul, reliant l’Asie à l’Europe.

Beyond the wall a été initié en juin 2019 (voir les étapes par ailleurs). Ce projet de plus grande chaine humaine au monde, à partir de gigantesques fresques réalisées avec de la peinture biodégradable, regroupe 41 étapes. 8 sont achevées. Et une étape importante vient d’être franchie : Istanbul. Sa fresque relie l’Asie à l’Europe. « Pour un peintre dont les œuvres monumentales veulent être des ponts jetés entre les cultures, la cité stambouliote constitue une étape essentielle, à la croisée des mondes de la Méditerranée et de la mer Noire », écrit l’artiste dans son dossier de presse.

[ En images ]

Photos prises par Saype / by LeSabe & Valentin Flauraud

Trois fresques

Ses mains qui s’entrelacent de la farandole vont passer par la berge européenne du Bosphore, puis traverseront le détroit pour arriver sur la côté asiatique. « On a réalisé́ 3 fresques, une fresque du côté́ européen, (…) [une sur] une barque recouverte de gazon qui va traverser le Bosphore et une fresque sur le continent asiatique à Beykoz », détaille l’artiste dans sa présentation. Pour Saype, Istanbul est un « point central » dans l’histoire de l’humanité. Entre Orient et Occident.

Les fresques éphémères de Saype « continueront ainsi à dessiner de ville en ville, de continent en continent, une immense chaîne fraternelle qui entrelacera désormais l’Occident et l’Orient », écrit l’artiste. Au mois de juin, Saype avait réalisé une fresque monumentale au Malsaucy, sur le site des Eurockéennes, pour faire résonner le festival malgré l’annulation de l’évènement.

Les fresques de Saype, ce sont des travaux éphémères. Mais des fresques qui marquent. Et toujours chargées symboliquement.

Carte présentant les différentes étapes du projet Beyond the wall. En rouge, les étapes réalisées (Saype Artiste).
Ceci vous intéressera aussi
Le drapeau du 35e régiment d’infanterie va rendre hommage au siège de 1870
Le 35e régiment d'infanterie pourra noter sur son drapeau la mention "Belfort 1870-1871" en hommage au siège héroïque de Belfort pendant la guerre contre la Prusse.

Alors que Belfort célèbre le 150e anniversaire du siège de 1870-1871, Florence Parly, ministre des Armées, confirme que le 35e Lire l'article

« Je ne peux pas vous dire que les Eurockéennes sont annulées »
Jean-Paul Roland réagit aux annonces de Roselyne Bachelot de festivals à 5000 personnes assises.

Jean-Paul Roland, directeur des Eurockéennes de Belfort, a réagi ce vendredi matin sur BFM TV aux annonces de Roselyne Bachelot, Lire l'article

En route sur les chemins de traverse de Dom Ferrer

Le jeune artiste de 57 ans Dom Ferrer sort son 3e album Your rules are not mine. Un projet soutenu Lire l'article

Belfort : Yves Menat est le nouveau président du Grrranit
Yves Menat est le nouveau président du Granit, à Belfort.

Yves Menat, en 2015, lors d'une visite d'Emmanuel Macron à General Electric et Alstom, à Belfort. | ©Thibault Quartier Fabienne Lire l'article

Défilement vers le haut