À Essert, les P’tits Jeudis égayent la saison estivale 

Carpes frites. Bière de la rebelle. Structure gonflable. Musique irlandaise. A Essert, on mise sur les petits plaisirs pour tous les âges pour faire venir du monde aux P’tits Jeudis. 

Carpes frites. Bière de la rebelle. Structure gonflable. Musique irlandaise. A Essert, on mise sur les petits plaisirs pour tous les âges pour faire venir du monde aux P’tits Jeudis et contribuer à la vitalité de la commune.  

Chaque jeudi, la commune d’Essert accueille de nouveaux artistes pour une soirée musicale festive. Ce jeudi 4 août, ce sera le tour du groupe originaire de Belfort, Grumpy O Sheep, un « duo bien barré »,  comme ils se définissent eux-mêmes sur leur site internet. Un mélange de mélodies irlandaises empreintes de tourbe, de whisky, et bière, tout ça autour d’un violon, d’une guitare, d’une flûte irlandaise et d’une stomp box, instrument à percussion. « C’est le groupe avec le rayonnement le plus fort que l’on aura », se réjouit Daniel Mazzega, adjoint à la vie communale, animation et association d’Essert. Le groupe, présent jeudi, tourne dans toute la France depuis 2019, mais a aussi réalisé des tournées en République Tchèque, en Allemagne, au Luxembourg et en Belgique. Déjà présent au Fimu cette année, la prestation « vaut le détour », selon Daniel Mazzega. 

Une montée en puissance de l’événement

Depuis le 14 juillet, les Ptits Jeudis ont déjà eu lieu trois fois. Ce sera la 4ème ce jeudi. « Nous sommes autour de 400, 500 personnes par soir », explique l’adjoint à la vie communale. Une belle fréquentation pour l’événement sur Essert, qui tend à augmenter cette année. « Si on continue comme ça, on sera au top.» Cette année, l’équipe communale a investi dans une structure gonflable pour les enfants, ce qui permet aux parents « d’être tranquilles pour écouter de la musique et boire quelque chose », plaisante-il. 

Pour répondre à la fréquentation, une vingtaine de bénévoles sont sur le coup notamment pour assurer la montée en puissance, cette année, de la buvette. Ou encore du nouveau service de restauration carpe frite.  Autour de cela, maraîchers, bouchers charcutiers, fromagers et producteurs de miels seront encore présents. Même si le nombre de producteurs a été réduit. « On retrouvera la petite patate de petra, les escargots d’Essert, les tartes flambées de Léopoldine, ou encore la bière de la rebelle à la buvette », détaille Daniel Mazzega. Rendez-vous place de la mairie à partir de 17h30. 

Ceci vous intéressera aussi
Nord Franche-Comté : qu’ont voté les députés sur la constitutionnalisation du droit à l’avortement ?

3 votes pour. 2 votes contre. Dans le nord Franche-Comté, les élus de gauche et de droite se sont unis Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

L’hôpital Nord Franche-Comté s’équipe de huit nouveaux postes d’hémodialyse

L’hôpital Nord Franche-Comté a investi dans huit nouveaux postes d’hémodialyses. Un investissement chiffré à environ 650 000 euros pour faire Lire l’article

Malsaucy : 8 tonnes de poissons sains repêchés lors de la vidange

Un virus qui atteint les carpes Koï a nécessité, lors de la vidange du Malsaucy, un protocole spécifique pour l'éradiquer Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal