Plan de relance : 7 milliards d’euros pour la filière hydrogène

7 milliards d'euros sont fléchés vers le développement de l'hydrogène vert.

Le Gouvernement a annoncé un plan de relance de l’économie de 100 milliards d’euros, dont 7 milliards sont fléchés vers le développement de l’hydrogène vert. Une annonce qui permet de définir une stratégie ambitieuse pour la prochaine décennie, donnant cadre et visibilité aux acteurs.

Le Gouvernement a annoncé un plan de relance de l’économie de 100 milliards d’euros, dont 7 milliards sont fléchés vers le développement de l’hydrogène vert. Une annonce qui permet de définir une stratégie ambitieuse pour la prochaine décennie, donnant cadre et visibilité aux acteurs.– mis à jour le 3 septembre à 16h50.

Jean Castex, Premier ministre, a présenté ce jeudi 3 septembre un vaste plan de relance de l’économie française, à hauteur de 100 milliards d’euros, dont l’objectif est d’ « atténuer au maximum les effets de la récession économique pour les salariés », a indiqué le Premier ministre.

Sur les 100 milliards d’euros, 30 milliards sont consacrés au verdissement de l’économie : énergie, ferroviaire, rénovation des bâtiments, décarbonation de l’industrie, plan vélo, bornes électriques, circuits courts, forêts… Et dans cette enveloppe, 7 milliards sont fléchés vers le développement de la filière hydrogène vert, pour la prochaine décennie, dont 2 milliards avant 2022. « Je tiens ici à saluer ce signal fort du gouvernement qui a saisi l’opportunité de la relance pour concrétiser un soutien d’ampleur à la filière, déclare Philippe Boucly, le président de l’Afhypac, l’association française pour l’hydrogène et les piles à combustible.

« Impulsion forte »

« Ce soutien va permettre à la France de changer d’échelle, de prendre une place de premier plan dans l’économie bas-carbone de demain et de s’intégrer pleinement dans la dynamique européenne », apprécie également le président de la filière. Une filière qui avait publié, fin juillet, 12 recommandations en faveur d’un plan de développement ambitieux. Il y a quelques mois, l’Allemagne a annoncé un plan de 9 milliards d’euros. « Si la place de l’hydrogène comme vecteur de décarbonation de tous les secteurs industriels n’est plus à démontrer depuis le Plan National Hydrogène de 2018, une nouvelle étape est franchie aujourd’hui avec la reconnaissance de l’hydrogène comme industrie stratégique à part entière, créatrice de valeur et d’emplois sur le territoire national, vecteur de réindustrialisation », relève également Philippe Boucly, qui salue « la prise de conscience » et « l’impulsion forte ». « Les acteurs ont maintenant la responsabilité de co-construire un déploiement coordonné et structuré dans les territoires », termine le président.

Ceci vous intéressera aussi
Le marché automobile français encore convalescent au premier semestre

Verre à moitié plein ou à moitié vide? Le marché automobile français a repris des couleurs au premier semestre par Lire l'article

Discothèques : les professionnels favorables à un test de 12 heures

Présenter à l'entrée des discothèques, un "test PCR ou antigénique de 48 heures, c'est peut-être insuffisant", dit à l'AFP Thierry Lire l'article

Automobile: Stellantis affiche une rentabilité record au premier semestre

Le groupe né de la fusion de PSA et de Fiat-Chrysler annonce ce mardi un bénéfice net de 5,9 milliards Lire l'article

Le marché automobile français toujours miné par la crise et la pénurie de semi-conducteurs

La reprise du marché automobile français s'est encore faite attendre en août, avec une baisse des immatriculations de 15 % sur Lire l'article

Défilement vers le haut