15,3 millions d’euros versés pour la prime exceptionnelle

32 000 salariés francs-comtois ont reçu la prime exceptionnelle en décembre 2018 et janvier 2019. Ce dispositif, exonéré d’impôts et de prélèvements sociaux, a été encouragé par le président de la République pour redonner du pouvoir d’achat. Les chiffres à retenir.

429 euros en moyenne

Ces 32 000 personnes représentent 11,1 % des salariés et 53 % des salariés des établissements versant la prime. Cette dernière ne peut en effet être versée qu’à des salariés dont la rémunération 2018 est inférieure à 3 fois le smic. « La prime moyenne versée est de 429 euros en Franche-Comté, contre 448 euros au niveau national. Le montant moyen le plus élevé a été distribué en Guadeloupe (552 euros) et le plus bas en Bretagne (406 euros) », informe l’Urssaf dans un communiqué de presse.

11,8 % des entreprises de moins de 10 salariés

3 682 établissements francs-comtois ont versé une prime à leurs salariés, soit 13,8 % établissements. « C’est le taux le plus élevé, toutes régions confondues », relève l’Ursaaf. La moyenne nationale est de 12 %. 27,5 % des établissements de plus de 2 000 salariés ont versé une prime, contre 11,8 % pour les moins de 10 salariés. Si les petits établissements sont moins nombreux à avoir versé une prime, ils ont été plus généreux lorsqu’ils l’ont fait. « Les établissements de moins de 10 salariés ont distribué une prime moyenne de 526 euros à 6 281 personnes (soit plus de 3,3 millions d’euros versés) contre 332 euros à 5 664 salariés pour les entreprises de plus de 2 000 personnes (soit près de 1,9 million d’euros) », détaille l’Urssaf. De même, « les plus petites entreprises distribuent des primes à une part plus importante de leurs salariés : 72 % pour les moins de 10 salariés, contre 35 % pour les plus de 2 000. »

36,8 % des entreprises financières

« La part des établissements versant la prime par rapport au total des établissements du secteur privé diffère également entre les secteurs », analyse l’Urssaf. 36,8 % des établissements dans le secteur des activités financières ont versé une prime, contre 9,2 % de ceux travaillant dans l’hébergement-restauration.

446 euros en moyenne à Belfort

Dans la région, les entreprises du Territoire de Belfort se détachent. Elles ont donné en moyenne une prime plus élevée que dans le reste de la Franche-Comté, avec 446 euros, contre, respectivement, 429 euros, 427 euros et 420 euros dans le Doubs, le Jura et la Haute-Saône. 16 342 salariés du Doubs, soit 11,7 % des salariés, ont reçu une prime, représentant un total de 7,8 millions d’euros versés. Ils sont 6 896 dans le Jura (11,6 %) pour 3,6 millions d’euros versés, 4 632 en Haute-Saône (9,9 %) pour 2,2 millions d’euros distribués et 3 322 salariés dans le Territoire de Belfort (9,7 %), pour 1,7 million d’euros attribué.

Ceci vous intéressera aussi
Énergie : le réseau Eden.i s’associe à RTE pour renforcer l’innovation

RTE et le réseau Eden.i ont signé un partenariat. | ©UFC Le réseau Eden.i est une initiative de l’université de Lire l'article

[En direct] Élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté : les résultats du 2e tour
Une urne lors du premier tour de l'élection municipale le 15 mars 2020

Tout au long de la soirée de ce dimanche 27 juin, vous pourrez suivre les résultats du second tour des Lire l'article

Besançon : l’équipe pédagogique du centre universitaire d’orthophonie suspendue jusqu’au 15 novembre
coup de pouce pour les étudiants

Après de nombreux signalements, une enquête a révélé une situation systémique de maltraitance et de harcèlement moral au sein de Lire l'article

4 100 foyers privés d’électricité en Alsace et Franche-Comté par la tempête Franklin

La tempête Franklin a provoqué de nombreux dégâts en Alsace et Franche-Comté. | ©Enedis AFC La tempête Franklin, qui a Lire l'article

Défilement vers le haut