Territoire de Belfort : des allègements sur les restrictions en eau 

La Savoureuse à Belfort, le 9 août dernier. | ©Le Trois - EC

Les précipitations du mois de septembre ont permis de revenir à des niveaux moins inquiétants dans le Territoire de Belfort. Le département passe du niveau « crise » au niveau « vigilance renforcée ». 

Les précipitations du mois de septembre ont permis de revenir à des niveaux moins inquiétants en termes de sécheresse dans le Territoire de Belfort. Le département passe du niveau « crise » au niveau « vigilance renforcée ».

Le Territoire de Belfort passe du niveau « crise » au niveau « vigilance renforcée » à partir de ce vendredi, sur avis de la cellule de veille sécheresse du bassin de l’Allan. « Depuis le début du mois de septembre, la situation météorologique s’est sensiblement améliorée », expose la préfecture du Territoire de Belfort dans un communiqué. Les précipitations sont revenues à des normales de saison : 80 mm sur Belfort, ce qui a permis à la végétation de reprendre un certain niveau de croissance. Et a permis au Doubs d’avoir un débit, à Mathay, remonté à environ 10m3/s « donnant de la lisibilité sur plusieurs semaines à ce captage stratégique pour le Nord Franche-Comté.»

Pour autant, l’allègement est réversible, prévient la préfecture. Il pourra être revu si la situation se dégrade à nouveau. Les points de vigilance sont encore marqués : le niveau d’étiage des cours d’eau reste sévère et le niveau de la nappe de la Savoureuse à Valdoie (point de captage principal de la ville de Belfort) reste bas. « Les prélèvements y restent limités à 5 000 m3 par jour » , précise la préfecture. 

« À présent, la priorité est la mise en œuvre de mesures assurant la sécurisation de l’accès à l’eau potable à long terme pour les années à venir », lit-on dans le communiqué. En concertation avec les collectivités locales, des réflexions sont menées pour  sécuriser durablement l’approvisionnement en eau potable du Nord Franche-Comté mais aussi pour adapter le territoire au dérèglement climatique notamment en développant la récupération d’eau de pluie.

Niveau vigilance renforcée : ce qui est à nouveau possible

Avec cet allègement, l’arrosage des jardins potagers et des jeunes arbres et arbustes entre 20h00 et 8h sera de nouveau autorisé (toujours pas les jardins et les espaces verts). Il sera aussi possible de re-laver son véhicule dans les stations économes (haute pression et dispositif de recyclage de l’eau). Pour autant, il reste interdit de nettoyer les toitures, les façades et les terrasses. En cas de non-respect, la préfecture indique que les contrevenants sont toujours passibles de sanction pouvant aller jusqu’à 1500 euros. 

Ceci vous intéressera aussi
Confluence : « l’impréparation » du Département pointée du doigt [enquête]

La forte affluence au spectacle du Centenaire du Territoire de Belfort, samedi, suscite des remous. Des voix s’élèvent contre d’importants Lire l’article

Les professionnels de santé se regroupent pour mieux accompagner les soignants

La première communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) a été signée dans le nord Franche-Comté, regroupant 94 communes en-dehors de Lire l’article

Avec 32 gardes et 24 chevaux, la Garde Républicaine à Belfort pour le centenaire

Après la Patrouille de France, c’est au tour de la Garde Républicaine d’offrir un beau spectacle à l’occasion des cent Lire l’article

L’appel du jugement de Ian Boucard pour « manœuvres frauduleuses » n’aura pas lieu

Le député Les Républicains Ian Boucard devait être jugé en appel, ce jeudi, dans le cadre de l’affaire des faux Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal