Le Trois –

PUB

Le procès en appel de Nicolas Zepeda renvoyé à une date “ultérieure”

Palais de justice de Vesoul en Haute-Saône.
Une date ultérieure devra être trouvée pour le procès, mais rien n'est fixé pour le moment. | ©DR​
Le procès en appel du Chilien Nicolas Zepeda, rejugé à Vesoul pour l'assassinat de son ex-petite amie japonaise Narumi Kurosaki, a été renvoyé jeudi à une session d'assises "ultérieure", au grand dam des proches de la victime qui "n'espèrent plus rien".

(AFP)

L’arrêt de la cour d’assises d’appel de la Haute-Saône, lu par le président François Arnaud après environ deux heures de délibéré, ne donne pas de date. “C’est une décision raisonnable. Nous sommes soulagés que la Cour nous ait suivis dans notre raisonnement”, a réagi l’un des avocats de Nicolas Zepeda, Renaud Portejoie, qui défend le Chilien avec Julien Dreyfus. Il a expliqué ne pas avoir pu s’entretenir sur le fond du dossier avec son client et juge “prématuré de s’avancer sur notre ligne de défense” avant d’avoir pu compulser un dossier “dense et compliqué”, a-t-il ajouté.

 De fait, en à peine deux matinées d’audience entièrement consacrées à des questions procédurales, l’accusé, qui encourt la réclusion à perpétuité, n’a pas pu être entendu sur les faits reprochés. Condamné en avril dernier par les assises du Doubs à 28 ans de réclusion, il a toujours clamé son innocence. Nicolas Zepeda avait désigné mardi à la surprise générale Me Portejoie, après s’être présenté à l’ouverture du procès sans son avocat, Me Antoine Vey. Ce renvoi, réclamé dans la matinée par la nouvelle défense de l’accusé qui veut plus de temps pour préparer le dossier, va être “matériellement compliqué” à organiser, a estimé auprès de l’AFP l’avocat général, Etienne Manteaux, qui avait requis un report du procès à lundi. 

Incompréhension

Il va en effet être délicat de trouver un créneau, les prochaines sessions d’assises à Vesoul étant bouclées, a ajouté le magistrat qui avait fustigé “la duplicité sans limite” de Nicolas Zepeda, “responsable” selon lui de la situation qui a abouti à ce renvoi. Le visage grave, il s’est penché vers la mère et les deux soeurs de Narumi en pleurs pour leur expliquer les conséquences juridiques du renvoi. Leur avocate, Me Sylvie Galley, a fait part de leur “désoeuvrement” et de leur “incompréhension”. “Nous nous attendons à tout maintenant de la part de Nicolas Zepeda”, a-t-elle déclaré, expliquant que les proches de Narumi “ont compris violemment qu’il n’y avait plus rien à espérer de ce procès en appel”, ni “aveux” ni “révélations”. 

Nicolas Zepeda et ses avocats, qui avaient déjà obtenu un premier report de mardi à jeudi, ont demandé jeudi un deuxième délai: ils sont selon eux arrivés dans l’affaire bien trop tardivement pour digérer le dossier et défendre correctement l’accusé. “Je souhaite un vrai procès”, avait lancé en français aux neuf jurés Nicolas Zepeda, vêtu d’une polaire noire sur chemise sombre, s’excusant pour son accent. “Ma mission n’est pas difficile, elle est strictement impossible”, avait déclaré Me Portejoie, réclamant un renvoi à une “session (d’assises) ultérieure” et se disant “conscient” des enjeux liés à ce procès labellisé “Grand Procès” par le ministère de la Justice, fruit d’une longue et coûteuse organisation. 

Imbroglio

Un imbroglio autour du départ de Me Vey s’est en tout cas fait jour : alors que le ténor parisien avait indiqué dans une lettre lue à l’audience mardi que son client avait mis fin à son mandat, Me Portejoie a affirmé au contraire que c’est Me Vey qui se serait lui-même déporté en invoquant “sa clause de conscience”. “Je n’ai pas enlevé la désignation de Me Vey”, a assuré le Chilien de 32 ans. Contacté par l’AFP, le cabinet de Me Vey n’a pas fait de commentaires. Etudiante japonaise de 21 ans, Narumi Kurosaki avait rencontré l’accusé lorsqu’ils étudiaient au Japon. Arrivée à Besançon à l’été 2016 pour y apprendre le français, elle avait ensuite rompu avec lui. Sans la prévenir, le Chilien l’avait retrouvée à Besançon et avait passé avec elle la nuit du 4 au 5 décembre 2016 durant laquelle des témoins disent avoir entendu dans la résidence universitaire des “hurlements” et un bruit sourd. La jeune femme a depuis disparu. Son corps n’a jamais été retrouvé. 

Nos derniers articles

Le Fimu lutte contre le harcèlement sexuel avec l’application Safer

Pour sa 37e édition, le festival international de musique universitaire (Fimu) a mis en place un dispositif afin de prévenir les violences sexistes et sexuelles. Les festivaliers peuvent installer l'application Safer ou la trouver sur l’application du Fimu. Le principe est simple : si une personne est victime ou témoin d’une agression, il lui suffit de lancer l’alerte via l’application.

Vers un renforcement du protocole de sécurité des établissements scolaires dans le Territoire de Belfort

Travaux de sécurisation des entrées des établissements scolaires, renforcement du lien avec les forces de l’ordre, travail pour aider les victimes de violences au sein des écoles… Le Territoire de Belfort signe une convention ce 17 mai en ce sens, qui est en fait un protocole pour les années à venir.

De Belfort à Nevers à la force des bras pour sensibiliser au handicap

Le top départ est donné mardi 21 mai à 12 h. Jérôme Guidet, Mélanie Decrind et Hervé Lenfant, tous les trois en situation de handicap, se lanceront dans une course de 500 km reliant Belfort à Nevers. L’objectif de ce périple en vélo à main, sensibiliser les habitants de la Bourgogne-Franche-Comté au handisport.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts