Le Trois –

PUB

Danjoutin : l’arme de l’automobiliste tué par les gendarmes était factice

Un gendarme a été sérieusement blessé dans un accident, dimanche à Montbéliard, par un automobiliste qui avait pris la fuite après avoir refusé d'obtempérer à un contrôle routier,
Contrôle de gendarmerie, de poids lourds, au péage de Fontaine sur l'A36.

L’arme utilisée par un automobiliste de 37 ans qui avait tiré en direction des gendarmes mercredi dans le Territoire de Belfort, avant d’être tué par les militaires, s’est révélée factice, ce que ces derniers ignoraient, a indiqué lundi le procureur de la République.

(AFP)

L’arme utilisée par un automobiliste de 37 ans qui avait tiré en direction des gendarmes mercredi dans le Territoire de Belfort, avant d’être tué par les militaires, s’est révélée factice, ce que ces derniers ignoraient, a indiqué lundi le procureur de la République.

Cette arme “était une réplique d’une arme de poing tirant des munitions à blanc”, a précisé le procureur de Belfort, Eric Plantier, dans un communiqué. “Cette circonstance ne pouvait cependant être connue des militaires au moment de leur intervention”, souligne-t-il, ajoutant : “L’enquête permettra de retenir leur état de légitime défense.”

Selon le magistrat, la réaction des gendarmes était “strictement proportionnée et justifiée par le péril imminent de mort auxquels ils se trouvaient exposés du fait de l’usage d’une arme à feu, quasiment à bout portant, contre l’un d’eux”. Mercredi matin, le trentenaire avait fait crisser ses pneus devant la gendarmerie de Beaucourt (Territoire de Belfort) et avait saisi une arme de poing dans son coffre avant de s’enfuir. Poursuivi par les militaires, il avait forcé un barrage, percuté un véhicule de gendarmerie et exhibé son arme à plusieurs reprises.

Finalement immobilisé par le pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) à Danjoutin, l’automobiliste “braquait alors une arme de poing en direction du passager du véhicule du PSIG qui se trouvait à sa hauteur”, selon M. Plantier. Les gendarmes ont procédé “à plusieurs reprises aux sommations d’usage, intimant en vain à l’automobiliste de lâcher son arme”, jusqu’à ce qu’il “ouvr(e) le feu à deux reprises en direction du militaire passager du véhicule du PSIG”. Les militaires ont alors “répliqu(é) au total à six reprises et l’automobiliste (a été) mortellement touché à hauteur du buste”, a-t-il détaillé.

Les deux gendarmes impliqués dans les tirs ont été placés mercredi en garde à vue, avant d’être remis en liberté après la vérification de la cohérence de leurs déclarations. L’enquête ouverte pour “violence volontaire avec arme ayant entraîné la mort” et confiée à l’inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN), en cosaisine avec la section de recherches de Besançon, se poursuit pour “déterminer les circonstances dans lesquelles l’automobiliste a agi et aurait pu volontairement provoquer les conditions de son décès”, a indiqué le magistrat. Sa mère avait appelé la gendarmerie en indiquant que son fils voulait mettre fin à ses jours. Le procureur a salué “le professionnalisme et le sang-froid des militaires du PSIG”, “en dépit des tragiques circonstances de leur intervention”.

Nos derniers articles

Faurecia se pourvoit en cassation après « discrimination syndicale »

En janvier 2024, la cour d’appel de Versailles a condamné Faurecia systèmes d’échappement pour « discrimination syndicale » contre l’un de ses salariés. Elle se pourvoit en cassation.

Peugeot Motocycles : plus de deux mois de chômage pour les salariés

La CGT alerte. Peugeot Motocycles, à Mandeure, annonce plusieurs semaines d’arrêt complet de la production à la fin de l’été pour écouler les stocks de véhicules.

Montbéliard : l’usine d’incinération fait sa mue

L'usine d'incinération du pays de Montbéliard est en travaux pour 18 mois afin d'arrêter un des deux fours existants et de remplacer le deuxième. Avec trois objectifs : répondre aux nouvelles normes écologiques et énergétiques, produire un réseau de chaleur pour une partie de la Petite-Hollande et que l’usine soit autosuffisante en électricité.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts