Le Trois –

Covid-19 : une plainte pour “homicide involontaire” après le décès d’un médecin urgentiste dans le Jura

Le Dr Loupiac exerçait aux Urgences de Lons-le-Saunier
Le Dr Loupiac, décédé en avril 2020 du covid-19, exerçait aux Urgences de Lons-le-Saunier (©Google street view).

La veuve du Dr Loupiac estime que son mari a contracté le virus sur son lieu de travail. Elle a déposé plainte contre X. L’hôpital estime pour sa part avoir pris les mesures nécessaires.

(AFP)

La veuve du Dr Loupiac estime que son mari a contracté le virus sur son lieu de travail. Elle a déposé plainte contre X. L’hôpital estime pour sa part avoir pris les mesures nécessaires.

L’épouse d’un médecin urgentiste, le docteur Eric Loupiac, décédé du covid-19 en avril, a déposé plainte contre X pour “homicide involontaire” et “mise en danger de la vie d’autrui”, a-t-on appris auprès de son avocat et du parquet de Lons-le-Saunier. “Une enquête préliminaire sera ouverte dans les jours qui viennent”, a déclaré à l’AFP le procureur de la République de Lons-le-Saunier, Lionel Pascal, destinataire lundi de la plainte de Claire Loupiac.
Eric Loupiac, 60 ans, exerçait à l’hôpital de Lons-le-Saunier et était délégué de l’Association des médecins urgentistes de France (Amuf) dans le Jura. Il est décédé le 23 avril, en réanimation à Marseille où il avait voulu se faire soigner par les équipes du Pr Didier Raoult.
Son épouse estime qu’il a été contaminé par le virus sur son lieu de travail, sa famille étant confinée. Elle dénonce des “manquements aux obligations de sécurité qui incombaient à l’hôpital et qui sont la cause directe du décès du Dr Loupiac”, a indiqué à l’AFP l’avocat de la plaignante, Me Antoine Vey.
“L’hôpital devait organiser un tri des personnes infectées par le Covid arrivant dans ses murs, afin d’éviter la contamination des soignants, et il ne l’a pas fait”, soutient-il. Me Vey relève aussi “l’absence de protections adéquates des soignants” qui ne disposaient pas d’un nombre suffisant de masques FFP2, selon lui. Mal protégés, ils étaient ainsi au contact de patients contaminés par le virus, souligne l’avocat.
Le Dr Loupiac avait alerté le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l’hôpital au sujet du manque de masques FFP2 et de la nécessité de mettre en place un système de tri des patients à l’extérieur de l’hôpital, ajoute l’avocat.

La direction affirme avoir pris les mesures nécessaires

Tout en faisant part de sa “sollicitude” à l’égard de la famille du médecin, la direction du centre hospitalier de Lons-le-Saunier (CHIJS) a assuré pour sa part dans un communiqué qu’elle avait organisé “dès février”, avec ses équipes, “l’achat, la diffusion de matériels de protection, la formation des personnels aux gestes barrières ainsi que la mise en place d’une filière dédiée aux patients « suspects Covid » depuis leur arrivée aux urgences jusqu’à leur hospitalisation”.
“Ces différentes actions, engagées très tôt, ont permis de contenir l’épidémie et sa diffusion chez les patients, résidents, mais également chez les personnels hospitaliers”, soutient-elle.
Selon la direction, “moins de 25 agents sur les 1450 que compte le CHIJS ont été diagnostiqués positifs, soit un taux de contamination inférieur à la moyenne estimée de la population générale”.

Nos derniers articles

France 2030 : l’État soutient Neext Engineering à hauteur de 7,3 millions d’euros

La start-up belfortaine Neext Engineering, qui veut repenser la conception et l’usage des centrales thermiques, est lauréate d’un appel à projets de France 2030, « i-Démo 3 ». Son programme de recherche et développement Sparta reçoit un soutien de près de 10 millions d’euros, dont 7,3 millions d’euros sont fléchés vers la start-up.

Voitures neuves: la part des électriques a reculé en Europe au premier semestre

La part des modèles électriques dans les voitures neuves a diminué en Europe au premier semestre 2024, marquant un coup d'arrêt à l'envolée de ces motorisations, selon les chiffres publiés jeudi par les constructeurs.

Chaux : des dizaines d’animaux maltraités et des chatons dans le congélateur d’une maison

Vingt chats morts, dont 14 chatons conservés dans un congélateur, et plus d'une trentaine d'autres animaux de compagnie vivant dans l'obscurité et les excréments ont été découverts dans une maison du Territoire de Belfort, a indiqué jeudi le parquet.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts