Le Trois –

PUB

Covid-19 : un système d’accueil pour les enfants des personnels de santé

1 500 enfants du Territoire de Belfort en « Quartiers d'été », dans les dispositifs Vacances apprenantes
Une jeune fille dans une cours d'école.

Compte tenu de la très forte circulation du virus de la covid-19, un système d’accueil des jeunes enfants des personnels de santé est mis en place depuis le 7 janvier.

Compte tenu de la très forte circulation du virus de la covid-19, un système d’accueil des jeunes enfants des personnels de santé est mis en place depuis le 7 janvier.

Depuis le 7 janvier, « pour faire face à la très forte circulation du virus, préserver nos capacités de soins, et garantir l’accueil des jeunes enfants dont l’un des parents fait partie des personnels de santé indispensables à la gestion de la crise, un système d’accueil exceptionnel est mis en place par la Préfecture, en lien avec la Caisse d’Allocations Familiales et les communes », indique la préfecture du Territoire de Belfort dans un communiqué de presse.

Pour les accueils en milieu périscolaire, pour les enfants de 0 à 3 ans, les parents concernés pourront signaler leurs besoins sur le site Internet monenfant.fr, « lorsque leur mode d’accueil, individuel ou collectif, est suspendu ou sa capacité d’accueil réduite en raison des effets de la crise sanitaire ». La préfecture de poursuivre : « Les gestionnaires d’établissement ainsi que les assistants maternels pourront également indiquer leur disponibilité sur le site. » La caisse d’allocation familiale fera le lien, en fonction des places disponibles.Pour l’accueil en milieu scolaire, de 3 à 16 ans, un accueil exceptionnel est garantis aux « enfants des personnels de santé indispensables à la gestion de la crise seront accueillis dans leur école, à la condition de présenter un test négatif », en cas de classes fermées liées à l’absence d’enseignants. « Cet accueil exceptionnel, sur le temps scolaire, se fera via la répartition dans les autres classes. Ce dispositif est réservé aux parents qui n’ont aucune solution de garde. » La préfecture d’ajouter : « Les professionnels prioritaires se présenteront auprès du mode d’accueil munis de leur carte professionnelle de santé (CPS) ou d’une fiche de paye avec mention du service employeur, ainsi que d’une attestation sur l’honneur justifiant de l’impossibilité de trouver un autre mode de garde. »

Le personnel éligible :

  • Tous les personnels des établissements de santé ;
    • Les biologistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, pharmaciens et préparateurs en pharmacie, sages-femmes, ambulanciers ;
    • Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (effecteurs comme personnels administratifs) ;
    • Tous les personnels des établissements et services médico-sociaux : EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées et d’aide sociale à l’enfance ; services d’aide à domicile pour personnes vulnérables ; services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; centres d’hébergement pour sans- abris malades du coronavirus.

Nos derniers articles

Belfort : l’ultimatum de Damien Meslot envers l’Education nationale

Damien Meslot annonce quitter un dispositif commun avec l’Éducation nationale et l’État qui permet de mettre des moyens supplémentaires dans les quartiers prioritaires. La raison : la fermeture de 9 classes à Belfort. Une annonce qui agace profondément certains élus.

Des élus RN brandissent des affiches anti-immigrés en plein conseil régional

La présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

FCSM : « Le bouclage financier de la saison 24/25 ne posera aucun problème »

Pierre Wantiez, président délégué du FCSM était invité au conseil communautaire de Pays de Montbéliard Agglomération mercredi 10 avril. Les élus ont acté un soutien d’un million d’euros afin d’entrer dans la société coopérative d'intérêt collectif, en faveur du centre de formation et de la section féminine. L’occasion de refaire un point sur la santé du club.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts