Le Trois –

PUB

Covid-19 : l’hôpital prêt à accueillir un afflux massif de patients

L’hôpital Nord-Franche-Comté se prépare à affronter le pic de l’épidémie. Dans un communiqué, l’établissement liste sa réorganisation, informe sur les nouvelles mesures de restriction d’accès et remercie l’élan de solidarité à son égard.

L’hôpital Nord-Franche-Comté se prépare à affronter le pic de l’épidémie. Dans un communiqué, l’établissement liste sa réorganisation, informe sur les nouvelles mesures de restriction d’accès et remercie l’élan de solidarité à son égard.

« Depuis plus de 3 semaines, l’hôpital Nord-Franche-Comté a engagé une réorganisation massive de ses activités pour se préparer à l’arrivée importante de patients suspects ou avérés Covid-19 », remarque l’hôpital Nord-Franche-Comté dans un communiqué. Les urgences sont notamment séparées entre les patients suspects Covid-19 et les autres. « Les urgences dites « non graves» de traumatologie et les plaies superficielles sont réorientées par le centre 15 vers la clinique de la Miotte avec la collaboration des SDIS 90, 25 et 70 », informe aussi l’établissement. La capacité du service de réanimation a été plus que triplé et « les services se sont réorganisés pour accueillir dans plus de 220 lits spécifiques les patients porteurs du Covid-19 qui nécessitent une prise en charge hospitalière compte tenu de la gravité de leur situation ».

« Nous remercions les étudiants en soins infirmiers et masseurs kinés, ainsi que les formatrices de l’IFMS, qui sont venus en renfort au sein des équipes de l’HNFC ainsi que celles qui accompagnent par téléphone les étudiants durant cette période. D’autres structures médico-sociales de l’Aire Urbaine, qui en ont fait la demande, ont pu également bénéficier de ce type de renfort. Nous réitérons nos remerciements à l’égard de tous nos personnels, aux retraités ou non, médecins et infirmiers, au personnel de la Miotte, aux pompiers du SDIS90, qui démontrent tous chaque jour à nos cotés leur engagement au service de la santé de la population », relève également le communiqué de l’établissement. L’hôpital est reconnaissant pour les dons qu’il a reçu, notamment des masques, des gants et des blouses, mais aussi des repas. « Au nom de toute la communauté hospitalière, nous adressons à tous les habitants de la région nos sincères remerciements pour toutes ces initiatives, mais aussi pour le respect des consignes de confinement », écrit l’hôpital.

Plus de visites à la maternité, y compris le père

De nouvelles mesures de restriction ont également été prises, compte tenu de l’évolution de la pandémie

–  « un filtrage est mis en place à l’entrée de l’hôpital : seules les personnes détenant une convocation ou un sms de confirmation de rendez-vous peuvent désormais entrer dans le bâtiment »

–  en pédiatrie et en néonatologie, un seul parent sera autorisé à rester avec son enfant après accord du médecin (les sorties du parent accompagnant et les visites ne seront plus possibles)

–  en salles d’accouchement, le père pourra rester en salle d’accouchement : toutefois, toute sortie sera définitive. À la maternité́, plus aucun visiteur, y compris le père, n’est autorisé. Les sorties précoces des mamans seront favorisées.

–  les rites funéraires sont désormais interdits au sein de tous les services de l’HNFC, soins de suite et EPHAD compris. »

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Le marché automobile européen se contracte en mars, la part des électriques aussi

Les immatriculations européennes de voitures neuves ont connu leur premier repli de l'année en mars, tandis que la part de marché des automobiles électriques est restée inférieure à celle de toute l'année 2023, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Le designer du TGV, Jacques Cooper, est mort

Le designer du tout premier TGV, Jacques Cooper, est mort, a appris l'AFP mercredi auprès du constructeur de trains Alstom, où il a travaillé dans les années 1970 et 1980. Il restera comme l'homme qui a donné au TGV sa silhouette distinctive, avec son nez effilé et aérodynamique et sa première livrée orange, devenue mythique dans l'univers ferroviaire français.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts