Le Trois –

Bourogne : les fusiliers du Roy du 1er RA se mobilisent pour le don de sang

Les militaires du 1er RA de Bourogne se sont mobilisés pour le don de sang (©1er RA).

Depuis plusieurs semaines, l’établissement français du sang alerte sur les niveaux très faible de réserve de sang. Les militaires du 1er régiment d’artillerie de Bourogne se sont mobilisés pour cette cause.

Depuis plusieurs semaines, l’établissement français du sang alerte sur les niveaux très faible de réserve de sang. Les militaires du 1er régiment d’artillerie de Bourogne se sont mobilisés pour cette cause.

Depuis début 2020, le don de sang cumule un déficit de 27 % de recrutement alors que la dynamique était à la hausse de 4% par an en moyenne depuis 2014 indique l’établissement français du sang (EFS) dans un communiqué de presse, fin janvier. La situation est grave. Les réserves sont faibles. « L’incertitude dans laquelle le monde est plongé depuis 2 ans n’a pas épargné l’établissement français du sang en impactant l‘organisation des collectes, la mobilisation des citoyens et donc les réserves en produits sanguins », indique l’EFS. Les collectes en entreprises se sont réduites, conséquence du télé-travail. La mise à disposition des salles dans les villages s’est raréfiée, notamment à cause de l’impossibilité d’y appliquer le protocole sanitaire. « Ce manque de nouveaux donneurs dans notre région historiquement largement au-dessus des taux moyens de nouveaux donneurs, inquiète », relève l’EFS. Quelques opérations ont été organisées, notamment dans des lieux d’exception, comme des châteaux, au musée des beaux-arts de Besançon (Doubs) ou des boîtes de nuit. Mais cela ne suffit plus.

Soixante militaires du 1er régiment d’artillerie de Bourogne se sont donc mobilisés, le 9 février, en faveur de l’établissement français du sang. Le régiment a été « alerté » par les « faibles réserves en produits sanguins », indique le régiment dans un communiqué. Une situation compliquée par la crise sanitaire. « La fréquentation en deçà de l’attendu des collectes mobiles et des maisons du don depuis quelques semaines ne permet plus au stock régional de l’EFS de retrouver un niveau acceptable pour assurer sereinement leur mission d’autosuffisance », rappelle le régiment. « C’est la première fois qu’on se déplace à la maison du don [de Belfort]  », confie le sous-lieutenant Timothée. Habituellement, les militaires se mobilisent avec le service de santé des armées ou avec l’EFS, mais en accueillant un camion au régiment, à Bourogne. Mais face à l’urgence, ils ont organisé une collecte supplémentaire. Cela permet aussi de renforcer le lien existant entre le régiment et son territoire d’accueil.  

« C’est le moment de passer le cap, de tendre le bras pour la première fois et de le faire à plusieurs pour se lancer. Les malades ont besoin de vous ! » clame Marion Le Blond, Directrice communication-marketing à l’EFS Bourgogne-Franche-Comté. Les militaires du 1er RA ont montré la voie. « Toujours », sourit le sous-lieutenant Timothée. L’EFS doit trouver de nouveaux donneurs et remplacer les 20 600 donneurs de la région qui quitte le contingent des donneurs de sang chaque année. « Avec 26 000 patients soignés chaque année dans la région, les réserves de sang doivent correspondre à la diversité en groupes sanguins et phénotypes de toute la population riche de tant de différences génétiques », détaille l’établissement français du sang.

Nos derniers articles

L’heure du grand ménage

Le retour de la belle saison est pour beaucoup l'occasion de nettoyer son foyer de fond en comble. En effet, après les mois d'hiver, pendant lesquels les logements ont tendance à être fermés et moins aérés, le printemps est le moment idéal pour ouvrir grand les fenêtres, aérer les pièces et procéder à un nettoyage en profondeur pour éliminer la poussière accumulée, les toiles d'araignées et autres résidus.

Les défis de la psychiatrie dans le nord Franche-Comté

Prise en charge, manque de personnels, défi démographique… Lors d’une conférence de presse, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté (AHBFC), structure privée à but non lucratif, a brossé le portrait des défis de la psychiatrie des 5 prochaines années.

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts