Le Trois –

Affaire Péchier: “avancée majeure” dans l’instruction, selon le procureur

Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros
Façade du tribunal judiciaire de Besançon, dans le Doubs. | ©Le Trois – illustration
Etienne Manteaux, procureur de la République à Besançon, se félicite du dépôt des dernières expertises. Pour autant, l'instruction n'est pas encore achevée.

(AFP)

L’affaire Frédéric Péchier a connu une “avancée majeure” avec le dépôt des dernières expertises, socle des six dernières mises en examen de l’anesthésiste désormais soupçonné de trente empoisonnements de patients dont douze mortels, a déclaré ce vendredi 31 mars le procureur de la République de Besançon. “C’est une avancée majeure que le dépôt de ces trente-deux rapports attendus, avec un travail considérable dans chaque dossier, accompli par deux experts”, a souligné Etienne Manteaux lors d’une conférence de presse durant laquelle il a détaillé, cas par cas, les conclusions de chacun de ces rapports.
La fin de l’instruction ne semble toutefois pas encore en vue, des recours ayant été formés, notamment par la défense, et d’autres actes sont en cours, a tempéré le magistrat. Celui-ci ne peut “à cette heure nullement (se) prononcer sur la clôture de cette information judiciaire”, ni donner une “date probable”.
Remises récemment, cette troisième série d’expertises a servi de socle aux trois journées d’interrogatoires menées ces dernières semaines par la juge d’instruction Marjolaine Poinsard, achevées mercredi et qui ont vu M. Péchier, 51 ans, être mis en examen pour six nouveaux cas présumés d’empoisonnements de patients.

Des « erreurs médicales » de ses confrères

Au total, sur les trente-deux cas dont elle était saisie, la juge l’a mis en examen pour trente d’entre eux, dont douze mortels. Il a été placé sous le statut, plus favorable, de témoin assisté pour les deux restants, faute de charges suffisantes.
M. Péchier est soupçonné d’avoir pollué, entre 2008 et 2017, les poches de perfusion de patients dans deux cliniques privées de Besançon pour provoquer des arrêts cardiaques puis démontrer ses talents de réanimateur, mais aussi pour discréditer des collègues avec lesquels il était en conflit.
Après avoir gardé le silence durant les deux premiers interrogatoires, M. Péchier a soutenu mercredi que la majorité des incidents survenus sur la table d’opération résultaient d’“erreurs médicales” de ses confrères, a relaté M. Manteaux.
Dans la grande majorité des cas, les expertises ont conclu à des “suspicions fortes” que des produits, comme de la lidocaïne, avaient été administrés aux patients venus se faire opérer dans les deux cliniques de Besançon où officiait M. Péchier, a souligné M. Manteaux. La présence de M. Péchier au moment où les patients étaient victimes d’arrêts cardiaques sur la table d’opération a également été relevée par plusieurs de ses collègues anesthésistes, désemparés devant les événements indésirables graves (EIG) dont étaient subitement victimes leurs patients, auxquels M. Péchier venait administrer un antidote, a-t-il encore indiqué.

Nos derniers articles

Stellantis: la rémunération de Carlos Tavares atteindra jusqu’à 36,5 millions d’euros pour 2023

La rémunération de Carlos Tavares, patron du constructeur automobile Stellantis, pourrait atteindre à terme 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 grâce à une prime de performance, au risque de relancer la polémique sur les salaires des patrons.

Fontaine : les voitures banalisées renforcent leurs contrôles sur la zone de l’Aéroparc

En 2023, plus de 40 000 contrôles avec les voitures radars du Territoire de Belfort ont été effectués. Le préfet annonce une vigilance accrue de ces voitures sur la zone de Fontaine, où circulent plusieurs camionnettes de livraison.

« Une délinquance contenue » : cinq infos sur la lutte contre l’insécurité dans le Territoire de Belfort

Vols en baisse, hausse des violences physiques, moins d’accidents de la route…. Le point sur les principales données de la délinquance et de l’insécurité routière dans le Territoire de Belfort après un point presse avec la préfecture du Territoire de Belfort vendredi 16 février.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal