Le Trois –

PUB

À Belfort, la détermination des manifestants demeure contre la réforme des retraites 

Le cortège a marqué un temps d'arrêt devant la gare pour motiver les troupes à continuer la mobilisation. | ©Le Trois - EC ​
2 100 manifestants étaient présents selon les forces de l’ordre. 4 000 selon les syndicats pour cette onzième journée de mobilisation à Belfort contre la réforme des retraites. Dans le cortège, une partie des manifestants s’est scindée pour marquer son mécontentement.

L’air est encore frais ce jeudi 6 avril à Belfort. Les manifestants, encore peu nombreux, arrivent tranquillement devant la Maison du peuple à Belfort, comme à leur habitude. Ils s’apprêtent à fouler le pavé pour la onzième journée de manifestation organisée contre la réforme des retraites. Les visages sont devenus familiers. Tout le monde se salue. L’intersyndicale est là, les lycéens, les Rosies, désormais incontournables. La musique pulse en attendant les retardataires. Dans la foule, les discussions vont bon train. Ils sont nombreux à discuter d’une possible invalidation du Conseil constitutionnel au sujet de la réforme. Certains haussent les épaules. « Nous ? Fatigué de manifester ? On a juste fait la fête hier soir », taquine un membre du syndicat Force ouvrière,le visage cerné. La bonne ambiance est toujours là, la même atmosphère bon enfant depuis plusieurs mois désormais. Mais ils sont plusieurs à l’affirmer : « Il faut que l’on durcisse le ton.» 

Une partie des manifestants est à genoux pour dénoncer les violences lors des manifestations. ©Le Trois - EC

Un cercle se forme. Au centre de la place, plusieurs manifestants sont à genoux, les mains derrière la tête, pour dénoncer les violences policières dans les manifestations les dernières semaines. Quelques minutes plus tard, deux cortèges s’élancent et se scindent pour se retrouver à la gare. La police estime à 2 100 le nombre de participants. L’intersyndicale, elle, estime à 4 000. Devant la gare, les cheminots remercient les manifestants de ne pas lâcher, malgré le vote gouvernemental en faveur de la réforme des retraites.  Ils appellent : « Ne lâchons rien ! On doit y croire encore et durcir s’il le faut. Mais nous devons à tout prix poursuivre la mobilisation.»

Un cortège scindé

 Une partie des manifestants, un peu en marge, souffle. « Pas question de s’arrêter là  », peste l’un d’eux. Alors que le cortège réuni se dirige vers la place Carnot, l’Atria, puis vers la permanence de Cédric Perrin, sénateur Les Républicains du Territoire de Belfort, où doit se terminer la manifestation, environ 200 à 300 personnes en décident autrement. Ils s’engouffrent rue Georges-Koechlin. «Nous ne sommes pas des moutons ! Venez.» Ils scandent, poings levés : « Résistance ! »

Direction le faubourg de Montbéliard, jusqu’au niveau du Burger King, rue de Besançon. L’idée est de se diriger vers l’autoroute, « mais surtout de montrer que la rue est à nous », scandent les manifestants. 300 mètres plus loin, les forces de l’ordre sont déployés pour empêcher l’accès. Il est 11h45 et manifestants et forces de l’ordre se toisent, face à face, plusieurs minutes. « On a faim ! La vie est trop chère », tempêtent les contestataires de la réforme . Les manifestants avancent de quelques mètres et les premières grenades lacrymogènes sont envoyées.

Très vite, le cortège change de stratégie, direction les ronds-points de l’avenue de Gaulle et le Leclerc. Ils s’amusent, évitent l’affrontement dans un jeu de chat et de la souris. Certains veulent remonter l’avenue d’Altkirch pour aller jusqu’à l’autoroute, mais un cordon formé par les forces de l’ordre patiente quelques centaines de mètres plus haut. Ils rebroussent chemin.

« L’intersyndicale ne fait pas assez fort. Il faut étendre les manifestations, bloquer. Là, ce qu’ils font ne sert plus à rien. C’est beaucoup trop amical », explique en marge une manifestante.  C’est la troisième fois qu’elle quitte le cortège principal pour tenter de bloquer Belfort et « de montrer vraiment son mécontentement.» À mesure que le groupe se redirige vers la permanence de Cédric Perrin, vers 13h, l’on constate de nombreuses inscriptions à la craie sur le sol : « Non, c’est non », est-il inscrit faubourg des Ancêtres. Le cortège principal est déjà reparti et doit décider rapidement des prochaines actions à venir. Quant à Montbéliard, la mobilisation s’est maintenue : 2 500 personnes étaient présentes selon les syndicats, 200 de moins selon les forces de l’ordre.

Nos derniers articles

Vellescot : l’écloserie de Philippe Courtot, un savoir-faire en danger

Philippe Courtot est le seul pisciculteur de Franche-Comté à posséder une écloserie. Il devra bientôt prendre sa retraite. Son savoir-faire est en danger. Pour faire part de ses inquiétudes, il a convié préfecture et élus.

Fesches-le-Châtel : Cristel, la revanche de l’inox face à la menace PFAS

Numéro un des fabricants d’articles culinaires en inox, l’entreprise Cristel, localisée à Fesches-le-Châtel dans le Doubs, ne cesse de grandir depuis 2020. Rencontre.

Peugeot passe au volant rectangulaire à partir de 2026

Peugeot va équiper un premier modèle de voiture d'un volant rectangulaire en 2026 avant de l'étendre à toute la gamme, a indiqué vendredi le chef de produit du constructeur, Jérôme Micheron.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts