Les entreprises, un soutien précieux pour l’ESTA

PUBLI-REPORTAGE

Les entreprises,
un soutien précieux
pour l’ESTA

L’ESTA a été créée il y a plus de 35 ans par et pour les entreprises industrielles et de services à l’industrie. En 2021, grâce à leur soutien, notamment via le versement de leur taxe d’apprentissage, l’école a pu continuer d’investir dans des pédagogies innovantes, de permettre à ses étudiants d’avoir des salles de cours tout à fait novatrices et donc de bénéficier d’un enseignement de grande qualité.

À la rentrée dernière, l’ESTA a ainsi pu inaugurer à l’occasion de ses 35 ans :

  • un amphithéâtre digitalisé : cet équipement était devenu indispensable au vu du nombre croissant d’étudiants recrutés chaque année par l’établissement (386 étudiants pour la rentrée 2021),
  • un LearningLab qui permet aux étudiants de se retrouver en groupes afin de pouvoir avancer sur leurs projets collaboratifs,
  • la digitalisation d’un certain nombre de salles de cours permettant notamment aux étudiants de poursuivre un enseignement de qualité pendant la crise sanitaire.
L'Esta a inauguré en septembre 2021 un nouvel amphithéâtre.
L'Esta s'est doté depuis cette année d'un learning lab.

Blaise Adinolfi, étudiant en 5e année à l’ESTA apprécie ces nouveaux équipements : « Tout au long de mon cursus, j’ai pu observer des évolutions tant sur le plan pédagogique que technologique qui nous aident à mieux étudier. En cinquième année, nous avons beaucoup de cours qui sont en groupe et c’est devenu plus facile de les réaliser notamment grâce au Learning Lab Namkin et à l’amphithéâtre Bartholdi. »

Taxe d’apprentissage, le seul impôt pour lequel les entreprises ont le choix !

La taxe d’apprentissage est un impôt obligatoire qui doit être versé par toutes les entreprises quelle que soit leur taille afin de financer le développement des formations technologiques et professionnelles.

Depuis 2020, dans le cadre de la « Loi Avenir professionnel » qui a pour objectif de rapprocher les écoles avec les entreprises, 13% de la taxe d’apprentissage peut-être fléché directement vers les établissements de formation habilités comme l’ESTA.

La vocation de l’ESTA est de mettre à disposition des entreprises ses talents à la double compétence « Business et Technologie » afin qu’ils en deviennent les véritables valeurs ajoutées. La taxe d’apprentissage apporte à l’école les ressources nécessaires pour poursuivre son  développement avec des équipements pédagogiques performants.

Depuis quelques année, Endress+ Hauser flèche sa taxe d’apprentissage vers l’ESTA. Delphine Beltran, Chargée de ressources humaines explique ce choix : « L’ESTA est très pertinente dans son cursus de formation. C’est une des rares écoles à allier le côté technique et commercial et pour nous clairement c’est indispensable pour nos métiers de demain. »

Sur le site de l’ESTA, les entreprises peuvent calculer le montant de leur taxe d’apprentissage reversable à l’établissement de leur choix grâce à un simulateur. Il est également possible d’effectuer un versement par carte bancaire, par chèque ou par virement directement depuis le site internet de l’école avant le 31 mai 2022.

À propos de l’ESTA

L’École Supérieure des Technologies et des Affaires (ESTA) développe depuis 35 ans la formation d’ingénieurs d’affaires industrielles à Belfort. Implanté sur un territoire économique et industriel riche et dynamique, l’établissement se veut réactif aux besoins du marché de l’emploi et des entreprises en dispensant à ses étudiants une formation unique dans le paysage de l’enseignement supérieur français : la double compétence commerciale et technologique. L’ESTA a obtenu du ministère de l’Enseignement supérieur le visa Bac + 5 pour son diplôme « Ingénieur d’affaires industrielles » (titre de niveau 7 au RNCP).

Qu’est-ce qui caractérise l’Esta ?

Sa pédagogie unique

Son ancrage dans le monde de l’entreprise

Son ouverture à l’international

Quelques chiffres :

1 100 diplômés

92 % d’embauche 6 mois après la sortie

7 universités internationales partenaires

2 500 heures de cours enseignés sur 5 ans

1 stage par an

36 000 euros brut, le salaire brut à l’embauche

Ceci vous intéressera aussi
La Découverte : droit de réponse d’AURIE qui conteste des propos d’Elior

Manifestation devant le restaurant La Découverte, le lundi 19 septembre. | ©Le Trois L’association des utilisateurs du restaurant inter-entreprise (AURIE) Lire l’article

Une start-up belfortaine se lance dans les petits réacteurs nucléaires

Le Britannique Rolls Royce se positionne sur la technologie SMR. | ©Rolls Royce Neext Engineering est une start-up d’ingénierie de Lire l’article

Florian Chauche : « La politique du gouvernement n’est pas ambitieuse »

Le député La France Insoumise de la 2nd circonscription du Territoire de Belfort, Florian Chauche, fait le point sur les Lire l’article

La Découverte : « Nous sommes dans l’impasse »

La situation ne se débloque pas pour les salariés du restaurant La Découverte, au Techn’Hom, à Belfort. Une rencontre a Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal