Les 3 coups de cœur du Trois aux caves Maurin de Belfort

PUBLI-REPORTAGE

coups de cœur

aux caves Maurin

À Belfort, Romuald Garzetta est à votre écoute pour vous guider dans votre sélection de vins et spiritueux (Le Trois).

Les caves Maurin, à Belfort, mettent en ligne un catalogue de 200 références disponibles à la cave pour accompagner vos repas pendant le confinement et à l’occasion des fêtes de fin d’année. Il est possible de commander en ligne (par ici) puis de retirer à la boutique ou d’être livré. Et si besoin, n’hésitez pas à contacter Romuald, caviste et sommelier : avec lui, l’approche du vin est simple, généreuse et sans complexe. Il aime faire plaisir et casser les frontières. Dans cette sélection, Le Trois vous confie ses coups de cœur.

Tradition vieille vigne 2015 – Domaine Geneletti, à L’Étoile (Jura) – 12,95 €

En débouchant la bouteille, vous n’avez pas de doute. Les saveurs du Jura s’expriment instantanément. C’est prometteur. En bouche, les épices chatouillent la langue. C’est plein de vivacité. Le caractère oxydatif du vin est très bien maîtrisé. On a la sensation d’être sur le fil du rasoir. C’est droit. C’est net. C’est précis. On a une belle persistance aromatique. Il a retenu notre attention pour cette période automnale. On l’imagine avec des champignons, de la crème, un bon poulet. Mais aussi un mont-d’or chaud et des salaisons comtoises ; saucisses de Montbéliard en tête.

La fiche dégustation de Romuald : Robe Or pâle nette et limpide. Nez puissant et expressif (compote de pomme, cannelle, curry). En bouche, vin blanc porté par une belle acidité et doté d’une matière satisfaisante. Persistance aromatique sur le cerneau de noix.

Retrouvez le catalogue des caves Maurin

Mâcon-Vinzelle « Au Corlier » – Marcel Couturier – 12,5 €

Ce chardonnay, façonné dans le secteur des Pouilly-Fuissé, est soyeux. Délicat. Il se dégage de la douceur. Les tanins de bois – le vin est élevé en foudre de chêne – sont fondants en bouche. C’est une véritable caresse. Le vin dévoile aussi une belle complexité en bouche. Proposez-le à l’apéro, avec des verrines, mais évitez les olives ou des produits épicés.

La fiche dégustation de Romuald : Robe or pâle brillante et limpide. Nez complexe et expressif (caractère fumé et calcaire). Notes d’amandes grillées et de fruits blancs. Bouche souple et harmonieuse rehaussée par une légère acidité. Bonne persistance aromatique (miel, vanille).

Retrouvez le catalogue des caves Maurin

Silice – Cahors, château Les Croisilles 2018 – 16 €

La véritable surprise du chef. Celle qui vous fait comprendre que le vin peut toujours vous surprendre. Ce vin, à la robe pourpre, est gourmand, gouleyant, fruité. C’est élégant et plein de panache. La matière évoque du velours. C’est délicat,. Une légère acidité, marquée par le cassis, soutient l’ensemble. Bien loin de l’image rustique attachée aux Cahors. Le domaine est en cours de conversion en agriculture biologique. Il a déjà accompagné des anneaux de filet mignon de porc revenus aux oignons et mijoté à la crème ainsi que des cèpes poêlées à l’ail et au persil ; il a été ouvert 2 heures avant. Un régal. Gardez quelques bouteilles en stock. Au printemps et quand le confinement aura pris fin, installez-vous en terrasse en fin de journée avec un(e) pote à l’occasion des premières chaleurs et servez le vin à 12-13 °C (quitte à mettre une poche à glace pour pas qu’il ne réchauffe de trop) ; on vous garantit un beau voyage.

 

La fiche dégustation de Romuald : Robe pourpre soutenue reflets framboise. Nez élégant, subtil, floral violette, réglisse, cassis. La bouche est équilibrée. Mélange de fruits rouges et noirs associés à une matière d’une belle finesse. Finale fruitée associée à des tanins présents mais souple

Ceci vous intéressera aussi
Anaïs Voy-Gillis : « On ne relocalise pas pour relocaliser »

La désindustrialisation est un fait en France. On ne conteste pas ce constat. Les raisons sont quant à elles plus Lire l'article

[Replay] Revoir les échanges du forum national industriel Reconstruire

Le Trois est partenaire du forum national Reconstuire une industrie française souveraine et responsable, ce mercredi 20 octobre à Belfort. Lire l'article

À Belfort, Arnaud Montebourg milite pour un Made in France XXL

À l’occasion du forum Reconstruire, qui promeut une industrie française souveraine et responsable, ce mercredi à Belfort, le candidat à Lire l'article

Le collectif Reconstruire formule 10 propositions pour rebâtir l’industrie française

À Belfort, le forum Reconstruire une industrie française souveraine et responsable s’est tenu ce mercredi 20 octobre. Il est porté Lire l'article

Défilement vers le haut