Les 3 coups de cœur du 3 aux caves Maurin pour les fêtes

Romuald, caviste et sommelier des caves Maurin, à Belfort.

PUBLI-REPORTAGE

coups de cœur

Pour les fêtes aux caves Maurin

Romuald, caviste et sommelier des caves Maurin, à Belfort.
À Belfort, Romuald Garzetta est à votre écoute pour vous guider dans votre sélection de vins et spiritueux (Le Trois).

Pas toujours facile de bien choisir son vin à associer aux mets des repas de fin d’année. Romuald, caviste et sommelier des caves Maurin, saura toujours vous guider dans vos choix, avec une approche simple, généreuse et sans complexe. L’équipe du Trois vous glisse ses coups de cœur pour passer de bonnes fêtes !

René Rutat – Champagne brut

Champagne Rutat, de Vertus.

Des bulles, un classique des fêtes. Pour cette dégustation, Romuald nous a orientés vers des champagnes. Et quel plaisir. Ce blanc de blanc (100 % chardonnay) est vif, virevoltant et plein de panache. L’attaque, citronnée, évolue vers des notes d’abricots secs. Voire des notes confiturées. Certains repèrent des notes d’amandes. Originaire de la célèbre côte des Blancs, à Vertus, ce vin dévoile une belle complexité, des bulles bien travaillées et une belle longueur de bouche, très fraîche. Ce champagne est façonné avec deux millésimes et a vieilli 36 mois sur lattes.

> Prix : 23,95 €

Petit Bourgeois – Sauvignon blanc 2019

Sauvignon Blanc du domaine Henri Bourgeois.

Il y a toujours une surprise au cours d’une dégustation. Et c’est le cas de ce Sauvignon blanc, du domaine Henri Bourgeois, installé à Chavignol (Cher), dans le secteur des appellations Sancerre et Pouilly Fumé. En balance face à un blanc d’une appellation prestigieuse, il ne s’est pas laissé impressionné ! Et a confirmé que l’étiquette ne fait pas le vin. En bouche, il est vif, tout en dévoilant une certaine rondeur ; on appréciera de belles notes de pamplemousse. Ce vin témoigne d’une belle persistance aromatique. Il accompagnera parfaitement vos crustacés. Mais aussi un crottin de Chavignol !

 > Prix : 10,95 €

Les Travées – Cairanne– 2018

Cairanne Alain Jaume.

C’est le vin de l’émotion, ce Cairanne d’Alain Jaume. Il ne laisse pas indifférent. C’est un vin puissant, d’une belle complexité en bouche, dévoilant des notes épicées et poivrées. La fin de bouche révèle un fort bouquet et des tanins de bois. On a une amertume persistante, comme une bonne bière. On a une très bonne longueur de bouche. En même temps, le vin n’est pas non plus rustique. On a beaucoup de fruits en bouche. Ça sent le soleil. On l’imaginait avec du gibier. En termes de rapport qualité-prix, sûrement le meilleur compromis pour une appellation de côtes-du-rhône. Cairanne est située au nord d’Orange ; la commune est voisine de Gigondas, Rasteau et, à peine plus loin, Beaumes-de-Venise.

> Prix : 11,25 €

Ceci vous intéressera aussi
Samia Jaber : « J’ai fait un acte fort, j’attends le retour »

Samia Jaber a décidé de retirer sa candidature aux élections législatives, dans la 2nd circonscription du Territoire de Belfort. Elle Lire l'article

Le festival de jazz Be Bop or Be dead va ouvrir une nouvelle page

Le festival de jazz émergent Be Bop or be Dead est organisé ce vendredi 20 et samedi 21 mai. Une Lire l'article

Le Pochon Magique ou la ballade d’un homme heureux

Jean-Marie Mercier, le fondateur du restaurant végétarien Le Pochon Magique, à Belfort, vient de publier une histoire sensible de cette Lire l'article

Les coups de coeur d’À la conquête de l’Est #7

Une fois par mois, Cécile et Lucie, du blog À La Conquête de l’Est nous confient leurs coups de coeur Lire l'article

Défilement vers le haut