Le Trois –

PUB

Belfort 2020 a désigné Samia Jaber pour les municipales

Le collectif Belfort 2020 a désigné Samia Jaber pour mener une liste aux municipales de mars 2020. Il a avancé sur son programme, marqué par une dynamique développement durable, mais veut tendre la main à Belfort en commun. Pour unir la gauche.

Le collectif Belfort 2020 a désigné Samia Jaber pour mener une liste aux municipales de mars 2020. Il a avancé sur son programme, marqué par une dynamique développement durable, mais veut surtout tendre la main à Belfort en commun. Pour unir la gauche.

Depuis le début de l’année, le collectif Belfort 2020 s’affaire. Le 10 octobre, l’assemblée générale de ce collectif, qui revendique 200 sympathisants et adhérents a élu Samia Jaber à l’unanimité, tête de liste de ce projet. Le collectif revendique une place du citoyen « au cœur des grandes décisions, pendant la campagne et le mandat », annonce Samia Jaber. Elle évoque par exemple la mise en place d’un conseil de développement, une institution qui regroupe des citoyens bénévoles issus des milieux économiques, politiques, associatifs ou encore culturel. Ils sont obligatoires dans les communautés de communes de plus de 20 000 habitants. Si cet organe existe dans le pays de Montbéliard, il n’est toujours pas en place dans le périmètre du Grand Belfort. Le collectif Belfort 2020 souhaite également un conseil des seniors. Les deux seraient des instances de consultation avec capacité d’auto-saisine.

Gratuité des transports

En termes de programme, « le développement durable sera la colonne vertébrale ». Des réflexions ont déjà été menées autour des transports en commun et de la multimodalité. La perspective de la gratuité des transports est envisagée. Pour les transports doux, on évoque des pistes cyclables à la Pépinière et avenue du Maréchal-Juin, artère principale du Techn’Hom. Le collectif souhaite aussi accroître la végétalisation de la ville, créer deux autres parcs. Il veut revoir la gestion des déchets, « avec une mutualisation entre PMA et le Grand Belfort ». Et surtout penser globalement cette question, sans guerre entre les territoires. Le collectif veut aussi définir un nouveau plan de réfection des écoles et remunicipaliser la cantine scolaire, gérée depuis plusieurs mois par la cuisine centrale de l’hôpital Nord-Franche-Comté.

Au-delà de ces décisions, Belfort 2020 est conscient que « l’union est un préalable pour gagner en mars 2020 ». « Nous allons tendre la main », précise Samia Jaber. Une réunion est prévue ce lundi entre les collectifs Belfort 2020 et Belfort en commun. « Cela serait incompréhensible d’avoir une gauche divisée », insiste Alexis Sesmat, membre citoyen du collectif Belfort 2020. Il s’est même engagé pour ne pas revoir le scénario de 2014. « Je suis partisan d’une biodiversité politique, schématise-t-il. Nous savons où mène la monoculture ! » Il se réjouit qu’il existe plusieurs dynamiques. La question est de savoir comment on se rassemble. « On parle d’addition de nos dynamiques et de nos forces citoyennes », poursuit-il. Pas de fusion. Pas d’absorption. Belfort 2020 revendique un ADN, marqué par la démocratie participative, la transparence, la parité et surtout, le non-cumul des mandats. « Si nous nous sommes engagés de suite dans la démarche, insiste Jacqueline Guiot, au nom de Génération.s, c’est que les citoyens ne veulent plus de politiques politiciennes, stratégiques. »

Besoin de forces

La proposition de Belfort 2020, c’est que les deux collectifs désignent une tête de liste commune. « Nos dynamiques vont suivre leur cours, ne serait-ce que par respect de nos adhérents », relève Samia Jaber. Belfort 2020 va proposer un calendrier à son homologue Belfort en commun à ce sujet, ce lundi soir. Un calendrier pour additionner les deux programmes et en faire une synthèse. Des discussions existent également avec le Parti communiste français.

Justement, choisir une tête de liste commune par la suite, alors que les deux collectifs ont fait un parcours parallèle, n’est-ce pas renier le choix initial des adhérents ? « Ce ne sont pas des négociations, assure Samia Jaber. Ce sont nos militants qui vont choisir. » Selon elle, c’est surtout qu’avec l’absence de cumul de mandat et la stricte parité, il faut des forces vives. « La gauche a tout perdu dans le département, rappelle également, lucide, Samia Jaber. Il va falloir des gens. » Elle ouvre un nouveau cycle politique, qui débute par les municipales de mars 2020. Ensuite viennent les sénatoriales, les régionales et les départementales.

Nos derniers articles

Avant la naissance, la pollution de l’air nous touche déjà

Certaines personnes sont plus vulnérables ou plus sensibles que d’autres à la pollution de l’air, du fait de leur capital santé ou de leur âge. Par rapport à la population générale, ces personnes vont présenter plus rapidement ou plus fortement des symptômes suite à une exposition à cette pollution, que ce soit à court terme ou à long terme. L'exposition à la pollution atmosphérique pendant la grossesse a été associée à un large éventail de conséquences néfastes à la naissance et pendant l'enfance. Récemment, une étude française a mis en évidence la vulnérabilité du placenta à la pollution de l'air…

Une proposition de résolution face aux problèmes de santé des pompiers

Florian Chauche, député de la 2nde circonscription du Territoire de Belfort, a déposé une proposition de résolution au gouvernement, pour que soit débattue les questions relatives à la santé physique et mentale des pompiers. Un document signé par 98 députés de l'hémicycle.

Le Fimu lutte contre le harcèlement sexuel avec l’application Safer

Pour sa 37e édition, le festival international de musique universitaire (Fimu) a mis en place un dispositif afin de prévenir les violences sexistes et sexuelles. Les festivaliers peuvent installer l'application Safer ou la trouver sur l’application du Fimu. Le principe est simple : si une personne est victime ou témoin d’une agression, il lui suffit de lancer l’alerte via l’application.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts