Le Trois –

PUB

Territoire de Belfort : le risque de rupture d’alimentation en eau potable est sérieux 

La sécheresse au parc François Mitterand, à Belfort.

Lors d’une conférence de presse mercredi 10 août, le préfet du Territoire de Belfort, Raphaël Sodini est revenu sur les principaux enjeux et les conséquences de la pire année de sécheresse depuis 1959.

Lors d’une conférence de presse mercredi 10 août, le préfet du Territoire de Belfort, Raphaël Sodini est revenu sur les principaux enjeux et les conséquences de la pire année de sécheresse depuis 1959.

La dynamique n’est pas bonne. Le préfet du Territoire de Belfort, Raphaël Sodini, affirme même qu’il s’agit « de la pire année de sécheresse » depuis que des mesures et des statistiques sont effectuées. C’est-à-dire depuis 1959. Ce jeudi 11 août, après un arrêté validant l’état de crise la veille, le département est sous haute surveillance et en alerte sécheresse maximale. « La situation est très préoccupante », affirme le préfet, lors d’une conférence de presse. Car se combinent trois facteurs : sécheresse, chaleur et vent. « Au-delà de la sécheresse, nous ne sommes pas loin de l’année la plus chaude. C’est inédit.»

Ce qui est inédit, c’est surtout l’avance de la sécheresse sur la saison. « Nous avons quatre à six semaines d’avance par rapport aux pires épisodes de sécheresse que l’on a connus.»  Et selon les données de Météo France, la période de sécheresse est loin d’être terminée, car peu de pluie est annoncée dans les prochaines semaines. Et encore selon le préfet, il faudrait « un mois de pluie pour revenir à un niveau à peu près normal.» Ce qui n’est pas prévu pour le moment.

Risque sur l'eau potable

« La règle, c’est l’interdiction.» Le préfet se veut sévère pour faire comprendre la gravité de la situation. Et pour cause : la préfecture souhaite éviter des ruptures en eau potable. « Il y a un risque réel, sérieux, de rupture d’approvisionnement d’eau potable », explique-t-il gravement. Même s’il n’est pas encore avéré.  

Pour les particuliers, la préfecture mise sur de l’auto-discipline. Et beaucoup de pédagogie. « Nous n’allons pas contrôler à domicile. Mais il est important que chacun prenne conscience de la situation.» Pour les entreprises consommatrices d’eau, les opérations de contrôle vont par contre encore se renforcer. Si des dérogations seront possibles au cas par cas pour le sanitaire, ou des chantiers commencés nécessitant de l’eau, il n’y aura que très peu d’exception. « Nous serons peut-être amenés à demander de reporter certains travaux », expose le préfet. 

L’état de crise maximal devrait perdurer un moment, un mois minimum, à condition qu’il pleuve beaucoup. Sinon, il risque de durer jusqu’à l’automne. « Octobre, novembre peut-être.»

Le déficit pluviométrique est important. ©Météo France

L’autre gros risque : les feux de forêt

La sécheresse, la chaleur, et la bise qui souffle depuis quelques jours sont un cocktail favorable aux départs de feu. Cela fait d’ailleurs plusieurs jours que les pompiers interviennent pour des feux de broussailles dans le Territoire de Belfort. Ce risque de feux de forêt est une catastrophe « en soi » mais aussi un risque pour les ressources en eau qui seront nécessaires pour éteindre les feux. « Il faut qu’il y ait une prise de conscience collective sur les bons gestes », prévient Raphaël Sodini. De nombreuses communications seront diffusées dans les prochains jours à ce sujet.

Nos derniers articles

Vellescot : l’écloserie de Philippe Courtot, un savoir-faire en danger

Philippe Courtot est le seul pisciculteur de Franche-Comté à posséder une écloserie. Il devra bientôt prendre sa retraite. Son savoir-faire est en danger. Pour faire part de ses inquiétudes, il a convié préfecture et élus.

Fesches-le-Châtel : Cristel, la revanche de l’inox face à la menace PFAS

Numéro un des fabricants d’articles culinaires en inox, l’entreprise Cristel, localisée à Fesches-le-Châtel dans le Doubs, ne cesse de grandir depuis 2020. Rencontre.

Peugeot passe au volant rectangulaire à partir de 2026

Peugeot va équiper un premier modèle de voiture d'un volant rectangulaire en 2026 avant de l'étendre à toute la gamme, a indiqué vendredi le chef de produit du constructeur, Jérôme Micheron.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts