Le Trois –

PUB

Du Chili à Belfort, ils sillonnent le monde à vélo et ramassent les déchets

Florian et Sabrina font le tour du monde à vélo, sont à San Francisco et s’apprêtent à prendre l’avion pour le Japon quand la pandémie de la covid-19 les oblige à tout interrompre et à rentrer en France. L’envie de continuer les poussent à remonter sur le vélo en septembre pour un tour de France qui les amène en Franche-Comté. Mais un tour de France pas comme les autres. Le couple ramasse les déchets qu’on laissent sur le bord de la route !

Philippe Lebus

Florian et Sabrina font le tour du monde à vélo, sont à San Francisco et s’apprêtent à prendre l’avion pour le Japon quand la pandémie de la covid-19 les oblige à tout interrompre et à rentrer en France. C’était en début d’année. L’envie de continuer les poussent à remonter sur le vélo en septembre pour un tour de France qui les amène en Franche-Comté. Mais un tour de France pas comme les autres. Le couple ramasse les déchets qu’on laisse sur le bord de la route ! Rencontre.

Florian Danielo a 23 ans quand il entreprend un tour d’Europe à vélo avec un de ses amis en 2015. « Dans tous les pays que nous traversons, il y a des déchets », déplore le jeune homme. Et à vélo, “on a le temps de voir ce qu’il y a dans les fossés et de se confronter à la pollution routière des grandes villes”, souffle le cycliste. Ainsi est né le projet Cycleantrip.

Cycleantrip a débuté en 2018. Le but : un tour du monde cycliste de 3 ans visant la collecte de 1 000 kilos de déchets, pour “montrer ce qu’on voit au bord des routes”. En un an et demi, c’est 26 000 km qui ont été avalés et 843 kilos de déchets qui ont été collectés en passant en Espagne, au Maroc, dans le désert du Sahara, en Mauritanie puis au Cap Vert, mais aussi en Amérique latine. C’est même au Chili que Sabrina, sa compagne, le rejoint pour poursuivre la route à deux. Jusqu’en Californie. La crise sanitaire a mis un terme à ce périple qui devait se poursuivre au pays du soleil levant.

[ En images ]

Photos prises par Cycleantrip

De la Bretagne à Bretagne pour ramasser les masques

Mais le couple en a sous la pédale. Il fait fi de ce contretemps. Florian et Sabrina s’élancent le 7 septembre depuis Theix, un village du Morbihan, près de Vannes, en direction de la Normandie puis du Nord. Leur objectif : continuer à collecter des déchets pour enfin atteindre les 1 000 kilos du projet Cycleantrip.

Très vite, leur objectif change. Au bout de trois jours, ils ont ramassé une soixantaine de masques chirurgicaux. Depuis, ils s’attardent à débarrasser la nature de tous les masques jetables qu’ils croisent au bord des routes. Ils en profitent aussi pour faire des haltes dans les écoles, du primaire au lycée, « pour sensibiliser au volume et à l’impact de ces déchets sauvages », expliquent-ils. En pleine crise de la covid-19, le masque est un symbole très fort. « C’est un déchet actuel », relèvent Florian et Sabrina. « Une pollution toute récente. » Ce symbole touche d’autant plus Sabrina, qui est infirmière.

Leur première halte en Franche-Comté s’est faite à Bretagne, dans le Territoire de Belfort. Un clin d’œil de ces deux Bretons à leur région d’origine. Ils ont dormi dans une cabane de pêcheurs qui leur ont fait bon accueil autour de leur étang. La veille, ils ont grimpé le Grand Ballon dans les Vosges, car “la montagne leur manque”.

0
c’est le nombre de masques collectés en 1 mois et 1 semaine le long des routes de France. Florian les ramasse avec une pince sans descendre du vélo et les dépose dans un bidon attaché au cadre, pour les compacter le soir. A chaque masque, un clic sur un compteur manuel lui permet de tenir le compte. Il ramasse entre 5 et 60 masques par jour.

Leur parcours n’est pas établi. “Il est difficile de prévoir les étapes à cause de la météo et du dénivelé”, explique Florian. Ils se sont mis une contrainte supplémentaire en choisissant de partir en automne, avec son lot de pluie et de nuits froides. Mais “cela permet plus de rencontres et de voir comment le Français est”, estiment les deux cyclistes. Leur itinéraire se fait en fonction des propositions d’hébergement chez l’habitant. Quand ce n’est pas le cas, ils cherchent un abri tel qu’un préau ou une grange pour installer leur toile de tente au sec.

Ils quitteront le Territoire de Belfort ce mardi après une halte à Joncherey, et prendront la direction de Pontarlier et du haut Doubs pour rejoindre le Jura. Ce lundi, ils ont fait une halte à l’école de la deuxième chance, aux Résidences, à Belfort, à la rencontre des jeunes actuellement accueillis.

Leur tour de France devrait les mener à Marseille, Toulon, Pau, Bordeaux. 4 000 kilomètres sont prévus. Avec un retour en Bretagne pour les fêtes de fin d’année. Quant aux masques, Florian et Sabrina ont été contactés par une créatrice qui souhaite les récupérer et les valoriser en créant un costume de carnaval, continuant ainsi la dynamique de sensibilisation.

Nos derniers articles

Au monument aux morts, tout le monde se revendique du général de Gaulle

Les commémorations de l’appel du 18-Juin ont rassemblé autorités, élus et candidats aux élections législatives, ce mardi. La figure du général de Gaulle est souvent invoquée par les partis politiques. Et ils sont de plus en plus nombreux à revendiquer son héritage. Quitte à en oublier l’histoire. Reportage.

Michel Zumkeller dézingue Didier Vallverdu et revient en politique

L’ancien député Michel Zumkeller se positionne dans la campagne aux élections législatives anticipées, dans son ancienne circonscription. Il appelle à ne pas voter pour Didier Vallverdu. Et annonce qu’il lance un nouveau parti, qui sera présenté à la rentrée, afin de préparer les prochaines échéances électorales.

Nord Franche-Comté : l’inquiétude face à la pénurie de surveillants de baignade

La communauté de communes du Sud Territoire a poussé un cri d'alarme le 29 avril 2024. Elle dénonce un manque de maîtres-nageurs sauveteurs et de surveillants de baignade dans le territoire. Dans le nord Franche-Comté, ce n’est pas la seule zone à faire face à cette problématique.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts