Le Trois –

PUB

Dans le Territoire de Belfort, les déchets toujours aussi nombreux au bord de la Savoureuse

Une vingtaine de jeunes du lycée agricole Lucien-Quelet, de Valdoie, ont nettoyé les bords de la Savoureuse. | ©Le Trois - E.C.
Reportage
Amiante, pneus, grillage, fil, tuyaux…. Au bord de la Savoureuse, à Valdoie, des lycéens écument la nature pour ramasser les déchets. Les fédérations de chasse et de pêche qui les accompagnent, s’alarment du nombre de déchets retrouvés chaque année. Reportage.

« Enfilez vos gilets. Les chefs d’équipe, on y va. » Motivés, gilets oranges enfilés, une vingtaine de jeunes du lycée agricole Lucien-Quelet, de Valdoie, se dirige pour nettoyer la Savoureuse. Cette action, imaginée par les jeunes de bac professionnel, en classe de première, s’inscrit dans le cadre de la réforme du lycée professionnel. On leur demande de « concevoir un projet collectif », avec deux heures hebdomadaires pour le mettre en musique. Trois enseignants, Jean-François Saut, Florence Névert et Emmanuelle Rouxelle en interdisciplinarités, les accompagnent pour mener ces projets sur un thème : l’eau sous toutes ses formes. 

Sous un soleil battant, la classe est accompagnée des deux fédérations départementales de chasse et pêche. Ils sont friands de ce type d’action d’accompagnement, alors que les bords de la Savoureuse sont par endroit une déchetterie à ciel ouvert. Jérome Demeulemeester, de la fédération départementale des chasseurs de Belfort, explique : « Notre travail consiste à sensibiliser les jeunes. Collège, classe élémentaire, voire plus petit. » Ce sont des opérations nationales en lien avec la fédération de pêche, mais cela lui tient à coeur. Il parle de plusieurs exemples de réalisation. « On a fait par exemple des nichoirs à oiseaux avec les enfants », sourit-il. Il participe aussi aux actions de l’école du dehors. Celui qui est à la fédération de chasse depuis 28 ans passe 70% de son temps de travail à sensibiliser, mener des actions, en faveur de l’environnement. 

Il observe les lycéens, de peur qu’ils ne se perdent. « Les chasseurs, nous sommes toujours dehors. Nous savons où c’est sale.» Quelques minutes plus tard, il écarquille les yeux alors que les lycéens déterrent pneus, plaque d’amiante, bout de portail et canettes en tout genre. Il pensait la parcelle de la Savoureuse, derrière le gymnase Monceau, à peu près propre. 

L’année précédente, lors de la journée mondiale de l’eau, une action de nettoyage sur 30 communes du Territoire de Belfort a permis d’en enlever de la nature et des abords des rivières 47 m3. Un chiffre important qui revient chaque année. 

« Il y a plusieurs endroits où nous retrouvons des déchetteries à ciel ouvert dans le Territoire de Belfort, près des grandes villes. »

Les pneus sont le type de déchet le plus retrouvé. Des carcasses de voiture, aussi, parfois. Des télévisions, des machines à laver. Et des objets…insolites, comme des jouets d’adulte.

Ce samedi, le nombre de communes a participé à une opération de nettoyage sont au nombre de 50. Soit quasiment la moitié des communes du département. « Nous sommes contents, nous avons plus communiqué, cela a influé sur la participation. Je crois qu’en termes de participation départementale, on peut dire que nous sommes champion de France », s’amuse-t-il.

Une vingtaine de jeunes du lycée agricole Lucien-Quelet, de Valdoie, ont nettoyé les bords de la Savoureuse. | ©Le Trois - E.C.

Déchet dans le réseau d’eau potable

Alors que les jeunes écument chaque centimètre carré des bords de la Savoureuse, Alain Geoffroy, de la fédération de pêche, leur demande de ralentir pour ne pas passer à côté de déchets. Si les jeunes ne sont pas directement les pieds dans l’eau, cette action, pour lui, est importante. Avec le ruissellement, le vent, et d’autres facteurs, nombre de déchets qui sont dans la nature se retrouvent ensuite dans la Savoureuse.  

« Nous avons une particularité, c’est que l’eau qui coule dans la rivière est la même que celle du réseau d’eau potable de la ville de Belfort », expose-t-il. En plus de nuire à toute la faune de la rivière, la multitude de déchets se retrouve dans le point de captage de l’eau potable de la ville de Belfort. « À l’aval de la Savoureuse, il y a des déchets de partout. » Il salue les initiatives des jeunes d’aujourd’hui, très motivé, mais regrette le manque d’implications. La collecte du jour, en partenariat avec la mairie de Valdoie, était ouverte aux bénévoles, mais personne n’est venu. 

Il remarque que le nombre de déchets rejeté dans la nature ne baisse pas. Dans l’eau, ce qu’il retrouve le plus : des résidus de plastiques, des lingettes également. « On se demande quelle est la solution. Faut-il continuer à sensibiliser, ou se mettre à verbaliser ? La question se pose. »  

Il évoque également d’autres inquiétudes. Alors que la quantité d’eau baisse de plus en plus avec les sécheresses, il s’inquiète pour la qualité de celle-ci. « Si on doit se mettre à traiter l’eau, en plus du fait qu’il y en ai moins, le surcoût va être très important pour les habitants », relève-t-il. « Il faut que tous les usagers en prennent conscience. » Les lycéens, eux, sont en bonne voie. Une heure et demie après le début du ramassage, les sacs sont pleins. 

Nos derniers articles

FCSM : Jean-Claude Plessis va quitter la présidence d’ici l’automne

Le président du football-club Sochaux-Montbéliard, Jean-Claude Plessis, figure du sauvetage l’été dernier, a annoncé qu’il quitterait son poste avant l’automne. L’annonce a été faite lors du conseil d’administration de Sociochaux.

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.

Pays de Montbéliard : une opération « place nette », 11 gardes à vue et 26 000 euros d’avoirs criminels

Pour endiguer le trafic de drogue, le gouvernement a lancé une vaste opération nommée « place nette XXL ». L’une de ses opérations s’est déroulée dans le pays de Montbéliard du 8 au 10 avril.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts