Le Trois –

Belfort : 76 arbres plantés au square Lechten

Plantation de l'un des sujets exceptionnels du square Letchen

Le square Emile-Lechten se refait une beauté cette année. Dans ce processus, 76 arbres vont être plantés ce mois-ci. Venant remplacer ceux qui avaient été abattus au mois de février.

Le square Emile-Lechten se refait une beauté cette année. Dans ce processus, 76 arbres vont être plantés ce mois-ci. Venant remplacer ceux qui avaient été abattus au mois de février.

Après la rénovation complète du grand portail, l’extension de 1000 m² et le réaménagement de deux pergolas, il ne manquait plus que des nouvelles plantations pour faire du square Lechten un tout nouveau lieu de vie, de balades, de déambulations. 76 arbres au total seront plantés. En février, la moitié avait été abattue. Une décision qui n’avait pas toujours été comprise, raconte Yves Vola, adjoint au maire délégué à l’écologie, la nature en ville et les transports urbains. « La décision concernant les arbres que nous avons abattus au mois de février tenait compte de l’évolution climatique », explique l’adjoint.  L’alignement d’érables, qui avait été abattu à ce moment-là, était contraint à ne jamais pouvoir atteindre une taille favorable. Les érables étaient trop proches de la route, trop proches les uns des autres : le choix de l’abattage s’était justifié en vue de penser à long terme la vie du parc.  « Ce qu’on a abattu, c’était l’héritage pourri. Avec le réchauffement, nous avions besoin de transformer le paysage avec de nouvelles plantations. Plus que penser à nous, on pense aux futures générations », analyse Yves Vola.

L'un des quatre sujets exceptionnels planté au square Lechten : le parrocie de Perse (arbre de fer).

 « Nous avons voulu créer une profondeur de champ qui n’existait pas auparavant », explique l’un des employés municipaux en charge de la plantation. Si tous les arbres ne sont pas encore plantés, lorsqu’on se balade, on constate bien l’atmosphère qui a été donné au square. Loin d’un parc à la Versailles, on respire, on déambule à travers les arbres, le chemin de gravier et l’herbe verdoyante.

  « Nous avons respecté au mieux les arbres pour qu’ils s’acclimatent correctement à leur nouvel environnement », explique Vincent Schumacher, à la direction des espaces verts de la Ville et de la salubrité publique. Pour favoriser cette acclimatation, les arbres qui ont été choisis viennent de l’Ain. Un endroit où le sol est semblable à celui du Territoire de Belfort. Dans la dynamique de respect des sols et des plantations, la plupart seront plantés à la Sainte-Catherine. Une date connue pour les férus de jardinages et de plantations. Plusieurs variétés de chênes, des conifères, des tilleuls seront plantés. Parmi eux, quatre sont qualifiés de  sujets exceptionnels de par leurs dimensions. Deux d’entre eux ont déjà été plantés, jeudi dernier. Un parrocie de Perse, visible à la nouvelle entrée Nord-Est du square. Ainsi qu’un mélèze hybride, croisement entre un mélèze d’Europe et du Japon, capable d’atteindre 30 mètres de haut à maturation. Un chêne de Californie ainsi qu’un charme d’Orient viendront rejoindre les deux sujets d’exceptions au sein du square.  « Le choix de ces essences, peu fréquentes dans notre région, se justifie par notre volonté de renforcer le caractère botanique du Square », explique le communiqué de la Ville.

L’inauguration du square est prévue pour le printemps 2022.  

Nos derniers articles

L’heure du grand ménage

Le retour de la belle saison est pour beaucoup l'occasion de nettoyer son foyer de fond en comble. En effet, après les mois d'hiver, pendant lesquels les logements ont tendance à être fermés et moins aérés, le printemps est le moment idéal pour ouvrir grand les fenêtres, aérer les pièces et procéder à un nettoyage en profondeur pour éliminer la poussière accumulée, les toiles d'araignées et autres résidus.

Les défis de la psychiatrie dans le nord Franche-Comté

Prise en charge, manque de personnels, défi démographique… Lors d’une conférence de presse, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté (AHBFC), structure privée à but non lucratif, a brossé le portrait des défis de la psychiatrie des 5 prochaines années.

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts