Suppression de postes chez GE : des élus du Territoire lancent un SOS au gouvernement

Les parlementaires du Territoire de Belfort, le maire de Belfort et le président du conseil départemental réagissent en commun à la perspective de suppressions de postes chez GE. Ils réclament une nouvelle fois le fléchage de la pénalité de GE sur Belfort.

Les députés, sénateur, président du conseil départemental et maire de Belfort viennent de publier un communiqué commun. « A la suite de l’annonce de la suppression de 146 postes dans la division Alstom Power Systems de GE, Damien Meslot, maire de Belfort et président du Grand Belfort, Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, Ian Boucard et Michel Zumkeller, députés du Territoire de Belfort interpellent le gouvernement », indique ce communiqué.

En effet, GE s’était engagé à créer 1 000 emplois en France dans le cadre du rachat d’Alstom. Depuis fin 2018, nous savons que cette promesse ne sera pas tenue et que GE devra verser une pénalité de 52 millions d’euros pour ne pas avoir rempli ses engagements.

Les élus du Territoire de Belfort demandent au gouvernement que cette somme soit réinvestie sur le site de Belfort pour permettre une diversification des activités, nécessaire à l’avenir industriel du site. Ils demandent l’appui du gouvernement à l’opportunité d’une diversification dans le domaine de l’aéronautique, à la suite d’une rencontre avec un acteur du secteur. D’autre part, les élus du Territoire de Belfort demandent au Ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, de les recevoir afin d’évoquer l’avenir du site GE de Belfort. Enfin, ils rappellent que ce rachat a été permis par l’actuel président de la République, Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie. Ils demandent donc au gouvernement de s’impliquer fortement à leurs côtés pour maintenir l’emploi sur le site de Belfort.

Ceci vous intéressera aussi
Stellantis : à Sochaux, les ruptures d’approvisionnement se superposent aux soucis de stockage

Stellantis doit ralentir la cadence et supprime les trois tournées de la ligne de production de ce vendredi, en raison Lire l’article

L’ARS constate une reprise de l’épidémie de covid en Bourgogne-Franche-Comté
Les gestes-barrière et, en complément, le port du masque, doivent ralentir la propagation du virus.

Les gestes-barrières redeviennent d'actualité et sont fortement conseillés.| © Archives LeTrois L'ARS (agence régionale de santé) indique dans son communiqué Lire l’article

Belfort: le centre de dépistage du covid à nouveau dans les anciens locaux de la chambre de métiers
Centre de dépistage covid-19 BioAllans, installés dans les anciens locaux de la chambre des métiers et de l'artisanat, à Danjoutin.

Le centre belfortain de dépistage du covid revient dans les anciens locaux e la chambre des métiers dès ce samedi Lire l’article

Lachapelle-sous-Rougemont retrouve sa poste relais

Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal