Le groupe suédois SKF prévoit la suppression d’une centaine de postes dans le Jura

SKF risque de supprimer une centaine postes de son site de Lons-le-Saunier.

L’équipementier industriel suédois SKF, un des leaders mondiaux dans le domaine du roulement mécanique, a annoncé mardi un plan de relance stratégique qui prévoit la suppression d’une centaine des 350 postes de son site de Lons-le-Saunier, spécialisé dans l’aéronautique.

(AFP)

L’équipementier industriel suédois SKF, un des leaders mondiaux dans le domaine du roulement mécanique, a annoncé mardi un plan de relance stratégique qui prévoit la suppression d’une centaine des 350 postes de son site de Lons-le-Saunier, spécialisé dans l’aéronautique.
La direction a annoncé lors d’un CSE le lancement « du plan de relance stratégique SKF Aerospace 2023, qui a pour objectif de préparer l’avenir et de renouer avec une croissance durable », a indiqué le groupe à l’AFP.
« Cette nouvelle organisation pourrait conduire à la création de 13 postes et à la suppression de 123 postes sur le site de Lons-le-Saunier à l’issue de la procédure d’information-consultation avec les représentants syndicaux », a-t-il précisé. Selon SKF, « la situation sanitaire et l’état actuel et à venir de l’aéronautique ne sont pas étrangers à cette réorganisation ».
Ce spécialiste de la mécanique (équipements rotatifs, dont les roulements à billes), des services à l’industrie (conception de machines, conseil dans la maintenance, etc.) et de l’ingénierie industrielle emploie 43.360 collaborateurs dans le monde, pour un chiffre d’affaires global de 8,1 milliards d’euros en 2019.
En France, SKF emploie plus de 3000 personnes sur plusieurs sites, dont 350 à Lons-le-Saunier. Ce site produit des pièces aéronautiques dont 40% sont destinées à l’exportation.

Ceci vous intéressera aussi
Stellantis : à Sochaux, les ruptures d’approvisionnement se superposent aux soucis de stockage

Stellantis doit ralentir la cadence et supprime les trois tournées de la ligne de production de ce vendredi, en raison Lire l’article

La préfecture craint une rave party sauvage ce week-end dans le Territoire de Belfort
La préfecrure du Territoire de Belfort craint l'organisation d'une rave party non déclarée. (Illustration - Photo par Jensie De Gheest de Pixabay )

Le préfet du Territoire de Belfort vient de prendre un arrêté pour « interdire tout rassemblement, manifestation, de type rave-party, free Lire l’article

L’ARS constate une reprise de l’épidémie de covid en Bourgogne-Franche-Comté
Les gestes-barrière et, en complément, le port du masque, doivent ralentir la propagation du virus.

Les gestes-barrières redeviennent d'actualité et sont fortement conseillés.| © Archives LeTrois L'ARS (agence régionale de santé) indique dans son communiqué Lire l’article

Belfort: le centre de dépistage du covid à nouveau dans les anciens locaux de la chambre de métiers
Centre de dépistage covid-19 BioAllans, installés dans les anciens locaux de la chambre des métiers et de l'artisanat, à Danjoutin.

Le centre belfortain de dépistage du covid revient dans les anciens locaux e la chambre des métiers dès ce samedi Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal