Belfort: l’Esta et l’université signent un partenariat

Laure Viellard, directrice de l'ESTA. (photo Pierre-Yves Ratti)

L’École Supérieure des Technologies et des Affaires (Esta) de Belfort (école Bac+5 à la double compétence ingénierie et commerce) et Université Bourgogne Franche-Comté (UBFC, qui fédère 7 établissements d’enseignement supérieur et de recherche en région) ont établi une convention de partenariat dans le cadre du Polytechnicum.
Le Polytechnicum, pôle d’ingénierie et de management, intégré depuis 2015 à UBFC regroupe 10 écoles d’ingénieurs et de managers qui sont :
l’Université de Technologie Belfort-Montbéliard (UTBM), les grandes écoles et instituts de la région (École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques – ENSMM, Burgundy school of business – BSB, AgroSup Dijon et les Arts et Métiers Paris Tech campus de Cluny), et des composantes de l’Université de Bourgogne (École supérieure d’ingénieurs de recherche en matériaux/développement durable et en informatique/électronique – ESIREM, Institut supérieur de l’automobile et des transports – ISAT, Institut d’administration des entreprises – IAE DIJON) ou de l’Université de Franche-Comté (Institut supérieur d’ingénieurs de Franche-Comté – ISIFC et l’IAE de Franche-Comté).
Certains de ces établissements du Polytechnicum étaient déjà en lien avec l’ESTA :
• l’UTBM pour le développement de nouveaux Masters, la création de passerelles, la mise à disposition de salles pour l’enseignement et échange d’enseignants.
• L’ISIFC avec de premières discussions sur la création de masters spécialisés • BSB avec des initiatives autour de la recherche et de l’entrepreneuriat qui ont mené à une production scientifique commune.
Grâce à la convention de partenariat qui a été établie et approuvée à l’unanimité par le Conseil d’administration d’UBFC le 31 janvier 2019, ces liens vont être renforcés et l’ESTA va apporter à UBFC l’important réseau de contacts qu’elle tisse depuis trente-trois ans avec des institutions, des entreprises et des universités au niveau national et international.
Ce partenariat apporte à l’Esta une visibilité et une attractivité importante au niveau régional et va lui permettre de développer son socle pédagogique en l’adossant encore
davantage à la recherche grâce à des projets collaboratifs.
Cette convention aura notamment pour but de développer de nouvelles formations de niveau master, de consolider les échanges d’enseignants et d’enseignants-chercheurs, de mutualiser des locaux et des équipements scientifiques, de permettre l’organisation conjointe
de missions, stages, séminaires, rencontres et colloques et de rythmer la vie étudiante sur
toute la région. En matière de recherche, cette convention aura pour but de développer la
coopération au niveau de la production scientifique, de permettre l’encadrement de thèses en cotutelle, de répondre à des appels à projet communs et de développer le pôle territorial d’enseignement et de recherche Nord Franc-Comtois.
(Source : communiqué de l’Esta)

Ceci vous intéressera aussi
Alstom : activité solide, mais exercice en perte

Le constructeur ferroviaire Alstom a publié mercredi de bons chiffres de ventes et des commandes record sur son exercice décalé Lire l'article

Belfort : du théâtre d’improvisation pour rapprocher les générations 

Rassembler les générations autour d’un projet commun. C’était l’idée de Céline Mennetrey-Vincenzi, qui a mené un projet de théâtre d’improvisation Lire l'article

Belfort labellisé « Ville à vélo du Tour de France »
la mairie de Belfort teste deux pistes cyclables, notamment au pont Legay, témoignant d'une politique volontariste pour les vélos

La piste cycable du pont Legay, lors de sa période de test, en 2020. | ©Le Trois – archives. La Ville de Lire l'article

Haute-Saône : l’ex présidente des anciens combattants s’invente des décorations et une fausse mort

Vie militaire prestigieuse et décorations: l'ancienne présidente de l'Union nationale des combattants de la Haute-Saône (UNC 70) avait tout inventé. Lire l'article

Défilement vers le haut