Le Trois –

PUB

« Sochaux n’est pas seulement un monument du foot français »

La DNCG a pour le moment rétrogradé le FCSM en National 1. Ce qui se profile, c'est le maintien ou le dépôt de bilan. | ©Le Trois
Tribune
TRIBUNE | Peugeot a gagné. En fondant le club en 1928, la famille Peugeot a réussi à distraire des générations d'ouvriers. 95 ans plus tard, les héritiers des premiers spectateurs défendent cette équipe devant la catastrophe qui guette. Les Lionceaux font partie intégrante de l'identité du Nord-Franche-Comté. Aujourd'hui, face au péril, ce n'est pas seulement un club qui est menacé, c'est une partie de l'âme nord-comtoise. Si les Jaunes et Bleus ont réussi à entrer autant dans le cœur des supporters, c'est grâce à sa force. Cette force d'offrir à un peuple ouvrier des moments d'allégresse dans des époques ternes.

Tribune de Jordan Lahmar-Martins, auteur du blog “Usine à histoires”

Dans les années 1930, l’équipe remporte deux championnats et une coupe de France. Au même moment, la crise de 1931 détruit l’économie, une crise politique majeure transperce la IIIe République. Plus tard, la désindustrialisation chamboule la fin des années 70. Les fermetures d’usine se succèdent dans l’Aire Urbaine. La génération dorée arrive deuxième de la saison 1979-1980 puis l’année suivante va en demi-finale de coupe d’Europe. Ce sont ces moments qui ont façonné une mémoire collective.

Cette mémoire est aussi forgée par ses joueurs du cru. L’équipe possède un des plus vieux centres de formation d’Europe. Longtemps, les footballeurs ou leurs familles travaillaient dans les usines. Lors de l’épopée de 2004, quatre joueurs de l’équipe avaient des parents fabriquant des automobiles. Les spectateurs se reconnaissaient dans les récits de ses enfants d’ouvriers. Les joueurs étaient appelés par leur prénom car les supporters connaissaient leur mère ou leur oncle.

Les Lionceaux sont parvenus à assembler des mondes qui cohabitent. Ce sont les descendants des paysans du plateau horlogers, les héritiers des artisans protestants de Montbéliard, les fils des immigrés maghrébins, etc. Tant de personnes venus d’horizons différents mais qui trouvent en cette équipe un espace en commun. C’est en ce sens que le football parvient, parfois, à rassembler. Le FCSM a forgé une identité bien au-delà des seuls ouvriers de la « Peug ». C’est le symbole du plus grand bassin industriel de France.

Ce qui se joue ces dernières semaines dépassent pour toutes ses raisons le cadre de la simple relégation d’un club de foot. Sochaux n’est pas seulement un monument du foot français pour son histoire mais pour sa capacité à représenter un territoire. L’histoire de l’institution sochalienne, son lien avec son territoire ne peuvent cacher la situation actuelle. Il ne peut engager les supporters dans un passé fantasmé, du «c’était mieux avant ». Le moment d ‘écrire une nouvelle page d’une épopée centenaire est arrivée.

Dans une récente interview, le grand historien du sport Paul Dietschy rappelait les deux destins possibles pour le FCSM : Mourir à petit feu comme le CS Sedan ou tenter de recréer un projet comme le RC Strasbourg. Et encore, Sedan est repris en main et va repartir sur des bases saines. Le club ardennais a connu une gestion très chaotique ces dix dernières années. La situation de ces équipes renvoie à la déchéance des clubs de l’Est de la France. Aujourd’hui, nos régions ne comptent que cinq équipes dans le monde professionnel. Il y vingt ans, c’était neuf. L’effacement de l’Est de la France dans le ballon rond traduit une réalité plus profonde encore : le déclin économique de ces régions. En l’absence de capitaux financiers et humains suffisant, l’Est du football meurt. Sochaux en est l’illustration ; le pays de Montbéliard a perdu en cinquante ans près de 15% de sa population et sa croissance économique est atone depuis la crise de 2008.

Pourtant, certains exemples montrent que rien n’est irrémédiable. Le Nord du football en est une illustration. Depuis trente ans, cette région garde le même nombre de clubs dans les divisions professionnelles. Dans le même temps, la région a connu une profonde transformation économique. Après un long déclin, l’industrie du Nord parvient à recréer de nouveaux emplois. Porter par de récents investisseurs, Lens et Lille trustent les hautes places du classement de football en France. L’industrie ne fait pas toute l’économie et encore moins l’économie du football mais comparer ces vecteurs permet de saisir des évolutions similaires. Sochaux vivra à ce choc comme elle a survécu à d’autres chocs : la Seconde Guerre mondiale, les relégations, les changements de propriétaire. Sochaux vivra.

Nos derniers articles

Avant la naissance, la pollution de l’air nous touche déjà

Certaines personnes sont plus vulnérables ou plus sensibles que d’autres à la pollution de l’air, du fait de leur capital santé ou de leur âge. Par rapport à la population générale, ces personnes vont présenter plus rapidement ou plus fortement des symptômes suite à une exposition à cette pollution, que ce soit à court terme ou à long terme. L'exposition à la pollution atmosphérique pendant la grossesse a été associée à un large éventail de conséquences néfastes à la naissance et pendant l'enfance. Récemment, une étude française a mis en évidence la vulnérabilité du placenta à la pollution de l'air…

Une proposition de résolution face aux problèmes de santé des pompiers

Florian Chauche, député de la 2nde circonscription du Territoire de Belfort, a déposé une proposition de résolution au gouvernement, pour que soit débattue les questions relatives à la santé physique et mentale des pompiers. Un document signé par 98 députés de l'hémicycle.

Le Fimu lutte contre le harcèlement sexuel avec l’application Safer

Pour sa 37e édition, le festival international de musique universitaire (Fimu) a mis en place un dispositif afin de prévenir les violences sexistes et sexuelles. Les festivaliers peuvent installer l'application Safer ou la trouver sur l’application du Fimu. Le principe est simple : si une personne est victime ou témoin d’une agression, il lui suffit de lancer l’alerte via l’application.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts