Le Trois –

L’État engage des moyens massifs pour éviter les faillites

Site PSA Sochaux
Site PSA Sochaux

Garanties de prêts bancaires, report de charges, chômage partiel, exonération de loyers : une batterie de mesures pour soutenir les entreprises.

(AFP)

Garanties de prêts bancaires, report de charges, chômage partiel, exonération de loyers : une batterie de mesures pour soutenir les entreprises. – mis à jour le 17 mars à 10h07

Le président Emmanuel Macron a promis lundi un soutien massif de l’État pour éviter des faillites d’entreprises et des licenciements massifs dus au marasme engendré par l’épidémie de coronavirus qui met une grande partie de l’économie à l’arrêt.

Mesure phare attendue par les entreprises: des “garanties de l’État à hauteur de 300 milliards d’euros pour tous les prêts bancaires contractés auprès des banques”, annoncées lundi soir par le chef de l’État lors d’un discours à la nation. Nombre de ces sociétés risquent en effet d’avoir du mal à faire face à leurs échéances avec une activité en berne et des commandes en chute libre. Les grandes entreprises risquent d’autre part de se tourner vers les banques pour se financer, alors que le marché obligataire s’est largement tari, d’où l’importance d’assurer la solidité d’un système bancaire qui pourrait rapidement être confronté à une explosion des mauvaises créances. “Aucune entreprise ne sera livrée au risque de faillite”, a promis Emmanuel Macron.

Alors que la désorganisation des chaînes de production liée aux restrictions sur les déplacements des personnes et aux mesures de confinement conduit de plus en plus d’entreprises à réduire ou même à suspendre complètement leur production pour économiser des coûts. Lundi, le constructeur automobile PSA a ainsi annoncé la fermeture de toutes ses usines en Europe. Nombre de ses concurrents, dont Renault, ont aussi drastiquement réduit la voilure, leurs chaînes de production étant déjà désorganisées à cause de l’arrêt de la production en Chine en février, qui affecte l’approvisionnement de certaines pièces détachées ou composants électroniques.

Le transport aérien est cloué au sol et le secteur du tourisme, entre autres, est frappé de plein fouet par la limitation des déplacements et la fermeture des frontières sur l’ensemble du globe à cause de la progression de l’épidémie. Mais d’autres modes de transport vont aussi être durement touchés, tandis que seuls les déplacements “absolument nécessaires” seront tolérés pour au moins deux semaines pour limiter la circulation du virus.

Les aides aux entreprises précisées mardi par le ministre de l'Economie

Le président de la République a aussi pris des mesures ciblées pour les petites entreprises, après celles déjà annoncées de report de charges sociales et fiscales, et de chômage partiel pris en charge au-delà du Smic. La survie du tissu des PME s’avérerait en effet décisive pour le redémarrage de l’économie après la crise et permettrait de limiter la casse sociale. “Pour les plus petites d’entre elles, et tant que la situation durera, celles qui font face à des difficultés n’auront rien à débourser, ni pour les impôts, ni pour les cotisations sociales”, a indiqué Emmanuel Macron qui n’a pas précisé quelle serait la taille des entreprises concernées. “Les factures d’eau, de gaz, d’électricité ainsi que les loyers devront être suspendus” pour ces entreprises, a-t-il précisé.

L’Union des entreprises de proximité (U2P) a exprimé sa satisfaction dans un communiqué, soulignant qu’elle mesurait “à leur juste valeur les décisions prises pour empêcher la faillite des entreprises”. Les soutiens à l’activité économique seront détaillés mardi matin lors d’une conférence téléphonique du ministre de l’Économie Bruno Le Maire, a indiqué Bercy dans la soirée. Si la prise en charge au-delà du Smic du chômage partiel permet déjà de soulager la trésorerie des entreprises dont le chiffre d’affaires tendra vers zéro, comme les restaurateurs ou les autocaristes, des frais fixes importants seront également réduits par l’économie des loyers, notamment pour les commerces obligés de baisser le rideau.

Pour que certaines activités au moins puissent se poursuivre sans risque pour la santé des travailleurs, Emmanuel Macron a demandé aux entreprises de “s’organiser pour faciliter le travail à distance”. Le télétravail avait déjà connu un essor durant les grèves contre la réforme des retraites en décembre, lorsqu’un tiers des salariés du privé y avaient eu recours, selon une étude CSA publiée la semaine dernière.  La tendance devrait s’accélérer, même si de larges pans d’activité, à commencer par la production des biens et les services à la personne, en sont par définition exclus.

La Bourse de Paris a débuté en hausse mardi (+1,66%), retrouvant des couleurs au lendemain d’un plongeon, portée par l’espoir de mesures fiscales significatives pour soutenir l’économie en pleine pandémie.

Nos derniers articles

Chaux : des dizaines d’animaux maltraités et des chatons dans le congélateur d’une maison

Vingt chats morts, dont 14 chatons conservés dans un congélateur, et plus d'une trentaine d'autres animaux de compagnie vivant dans l'obscurité et les excréments ont été découverts dans une maison du Territoire de Belfort, a indiqué jeudi le parquet.

Les Sociochaux organisent une nuit du foot pour montrer leur fierté du club

Les Sociochaux organisent au stade Bonal La Nuit du foot, ce samedi 20 juillet. L’événement s’inscrit dans le cadre des événements de la Capitale française de la culture et célèbre les un an de la levée de fonds populaire qui a permis de sauver le club. Et de montrer le soutien de tout un peuple. David Lehingue, organisateur de la soirée, présente les festivités.

Belfort : un prêtre mis en cause pour agression sexuelle par une paroissienne

Un prêtre d'une quarantaine d'années a été présenté au parquet de Belfort jeudi après avoir été accusé d'agression sexuelle par une paroissienne du même âge, des faits qu'il réfute, a indiqué jeudi la procureure de la ville.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts