Le Trois –

Le Territoire de Belfort peine à rendre plus attractifs les métiers de l’autonomie

Dans le Territoire de Belfort, la part des personnes de plus de 70 ans va augmenter de 14% dans les cinq ans à venir. | ©Le Trois - T.Q.
Le conseil départemental du Territoire de Belfort travaille avec Pôle Emploi pour rendre plus attractifs les métiers de l’autonomie, qui peinent à recruter. Depuis un an, le Département a mis en place une académie des métiers de l’autonomie pour former des personnes capable d’attirer du monde dans ces professions.

Dans le Territoire de Belfort, la part des personnes de plus de 70 ans va augmenter de 14% dans les cinq ans à venir. Et ce sont les métiers dans les filières sanitaires et médico-sociales, qui s’occupent des personnes dépendantes, qui rencontrent le plus de problème de recrutement, appelés les métiers de l’autonomie. 

Pôle Emploi le concède : sur plus de 9 000 demandeurs d’emploi  inscrits, ils sont seulement 349 à vouloir rejoindre le secteur sanitaire et médico-social. Pénibilité, faible salaire, le secteur n’attire pas. N’attire plus. « Il y a un déficit d’attractivité très important dans ces métiers. Les formations ont du mal se remplir et on remarque une inadéquation du public accueilli lors des entretiens », estime Anne-Sophie Bersch, chargée par le Département du développement des métiers de l’autonomie. Elle estime, d’après ses recherches, que le Covid a aussi amplifié les tensions et les départs, ainsi que le Ségur. Le travail effectué par la référente est de trouver la bonne musique entre la promotion des métiers, la formation de ceux-ci et leur promettre une qualité de vie correcte « pour garder les salariés à terme ». Un travail est en cours là-dessus avec l’agence régionale de santé. « Nous faisons notre maximum, mais il faut revaloriser absolument ces métiers. » Pour le moment, les formations sont désertées, les formations sont de plus en plus éloignées des petites villes. Et en parallèle,  les publics sont de plus en plus âgés, créant d’importants besoins.

L’académie des métiers de l’autonomie

Le 7 décembre, le Département a signé une convention avec Pôle emploi pour endiguer le problème. Une convention qui doit permettre « d’établir un diagnostic territorial de l’emploi et des besoins en recrutement des secteurs de la santé et du médico-social afin de développer son attractivité ». Pôle Emploi s’est engagée, à travers cette convention, à trouver des solutions pour mieux valoriser les métiers liés à la perte d’autonomie. Pour mieux identifier et orienter vers les métiers de l’autonomie, la convention prévoit notamment l’immersion des conseillers Pôle Emploi dans les structures. S’immerger, pour mieux savoir en parler. 

Pour trouver des façons d’attirer, le Département a aussi mis en place depuis plus d’un an une « académie des métiers de l’autonomie ». Plusieurs profils dans les différents corps de métiers de l’autonomie sont sélectionnés pour partir en formation. Des formations qui doivent permettre d’apprendre « à communiquer positivent sur leur métier et d’accueillir dans de bonnes conditions les stagiaires et nouvelles recrues ». 

Pour l’heure, environ 60 professionnels de services d’aide à domicile, d’Ehpad et d’établissements accueillant des personnes porteuses de handicap ont été formés.  Ils vont notamment intervenir devant des classes de l’Education nationale. La formation leur a permis d’apprendre à parler de leur métier, car « ce n’est pas donné à tout le monde de savoir en parler », détaille Anne-Sophie Bersch. 

Nos derniers articles

Un tremblement de terre de magnitude 3,5 ressenti à la frontière suisse

Le Bureau central et sismologique français - Réseau national de surveillance sismique a enregistré un séisme de magnitude 3,5 sur l'échelle de Richter, dans la nuit de lundi à mardi, à proximité de la frontière franco-suisse.

Belfort : l’appel de la CGT pour finaliser l’achat des turbines Arabelle par EDF

La CGT a organisé à Belfort un rassemblement ce mardi devant General Electric pour appeler à la finalisation du rachat de la partie nucléaire de General Electric par EDF. Et elle attend des réponses du gouvernement sur les modalités.

Montbéliard : l’école de la Combe-aux-Biches s’agrandit pour accueillir les élèves du Parc

Il n’était plus question de rénover l’école maternelle des Batteries du Parc. Elle sera démolie et les élèves seront accueillis à l’école maternelle de la Combe-aux-Biches, dès 2025, après des travaux d’agrandissement et de rénovation.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal