Le Trois –

PUB

Le patron d’Alstom pour l’interdiction de l’avion sur les liaisons de moins de 4 heures en train

Le patron d'Alstom pour l'interdiction de l'avion sur les liaisons de moins de 4H en train
TGV Euroduplex fabriqué par Alstom.

Henri Poupart-Lafarge, patron d’Alstom, s’est dit personnellement favorable à l’interdiction des liaisons en avion si celles-ci peuvent être assurées en train en moins de 4 heures. Il appelle aussi à un soutien français plus fort sur le train.

(AFP)

Henri Poupart-Lafarge, patron d’Alstom, s’est dit personnellement favorable à l’interdiction des liaisons en avion si celles-ci peuvent être assurées en train en moins de 4 heures. Il appelle aussi à un soutien français plus fort sur le train.

Le patron d’Alstom, Henri Poupart-Lafarge, s’est dit favorable à l’interdiction de l’avion sur les liaisons pouvant être assurées en train en moins de quatre heures, lors d’une audition mercredi devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale. “À titre personnel, je suis favorable à ce que, pour tous les trajets de moins de quatre heures de train, l’avion soit interdit. Le modèle TGV participe énormément à la décarbonation du transport”, a déclaré le PDG du constructeur ferroviaire, en plaidant pour une relance du rail face à l’avion mais aussi à l’automobile.  Le gouvernement français a exigé d’Air France, en contrepartie de son soutien financier, une réduction drastique des liaisons aériennes intérieures quand une alternative ferroviaire existe à moins de deux heures et demie. L’exécutif a aussi récemment promis un plan de relance massif du ferroviaire, notamment pour le fret, les petites lignes et les trains de nuit dans le cadre de sa politique de transition écologique.  Le PDG d’Alstom, qui espère un feu vert de Bruxelles le 31 juillet à un projet de rachat de Bombardier Transport pour former le “leader mondial occidental du transport ferroviaire”, s’est inquiété d’un décalage entre les soutiens français et allemand à la filière. 

Le train représente des déplacements "plus sûrs"

“Le secteur ferroviaire n’est pas immunisé contre la crise. Il y a une perte de revenu très importante pour les opérateurs” en raison de la chute de trafic liée à la pandémie de Covid-19, a-t-il déclaré.  Il a rappelé que l’Allemagne avait décidé des aides fédérales à ses États régionaux (Länder) pour 2,5 milliards d’euros et une baisse de la TVA sur les trains grands lignes. “La flotte de TGV française diminue d’année en année. On va entrer dans une période de deux ans pendant laquelle Alstom ne fournira pas de TGV entre 2021 et 2023 à la SNCF”, a-t-il souligné, estimant que c’était “la première fois depuis la naissance du TGV” au début des années 1980. Outre-Rhin, la compagnie ferroviaire allemande Deutsche Bahn “a annoncé il y a deux semaines la commande en urgence de 30 ICE [le TGV allemand] à Siemens pour être livré dans les deux prochaines années”, a expliqué Henri Poupart-Lafarge.  Selon lui, le train représente “des déplacements plus sûrs” : “La voiture, c’est 100 fois plus dangereux.” “C’est évidemment un enjeu sur la décarbonation. La voiture émet 213 g de CO2 par kilomètre et par passager, l’avion 172 g et le train 6,3 g”.  “Contrairement à ce qu’on pourrait croire, l’automobile est en fait extrêmement subventionnée et coûte plus de 300 milliards d’euros par an aux citoyens européens”, a-t-il ajouté.

Nos derniers articles

Au monument aux morts, tout le monde se revendique du général de Gaulle

Les commémorations de l’appel du 18-Juin ont rassemblé autorités, élus et candidats aux élections législatives, ce mardi. La figure du général de Gaulle est souvent invoquée par les partis politiques. Et ils sont de plus en plus nombreux à revendiquer son héritage. Quitte à en oublier l’histoire. Reportage.

Michel Zumkeller dézingue Didier Vallverdu et revient en politique

L’ancien député Michel Zumkeller se positionne dans la campagne aux élections législatives anticipées, dans son ancienne circonscription. Il appelle à ne pas voter pour Didier Vallverdu. Et annonce qu’il lance un nouveau parti, qui sera présenté à la rentrée, afin de préparer les prochaines échéances électorales.

Nord Franche-Comté : l’inquiétude face à la pénurie de surveillants de baignade

La communauté de communes du Sud Territoire a poussé un cri d'alarme le 29 avril 2024. Elle dénonce un manque de maîtres-nageurs sauveteurs et de surveillants de baignade dans le territoire. Dans le nord Franche-Comté, ce n’est pas la seule zone à faire face à cette problématique.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts