Le Trois –

Des industriels français vont fabriquer 10 000 respirateurs d’ici mi-mai

Quatre industriels se regroupent pour fabriquer des respirateurs a annoncé Emmanuel Macron, le président de la République, en visite ce mardi dans le Maine-et-Loire. 11 000 sont envisagés pour mi-mai. Ce consortium regroupe Air Liquide, PSA, Valéo et Schneider Electric.

(AFP)

Quatre industriels se regroupent pour fabriquer des respirateurs a annoncé Emmanuel Macron, le président de la République, en visite ce mardi dans le Maine-et-Loire. 10 000 sont envisagés pour mi-mai. Ce consortium regroupe Air Liquide, PSA, Valéo et Schneider Electric.

Un consortium de quatre grands groupes industriels français s’est créé avec l’objectif de fabriquer “d’ici mi-mai 10 000 respirateurs” pour équiper les hôpitaux débordés par les cas graves de malades contaminés par le coronavirus, a annoncé mardi Emmanuel Macron.

Mené par Air Liquide, ce consortium rassemble aussi le spécialiste des équipements électriques Schneider Electric, l’équipementier automobile Valeo et le constructeur PSA (Peugeot, Citroën), a précisé le président de la République en déplacement dans une usine de production de masques dans le Maine-et-Loire. Cette initiative autour d’un “sujet critique” pour la gestion sanitaire de l’épidémie, selon Emmanuel Macron, va s’ajouter à l’augmentation des commandes déjà passées par l’État.

Le consortium produira des respirateurs lourds destinés à équiper les lits supplémentaires annoncés par le ministre de la Santé Olivier Véran la semaine dernière. La France veut atteindre une capacité d’environ 14 000 lits en réanimation sur le territoire national pour faire face à l’afflux de malades, contre 5 000 lits avant la crise. Il s’agira de 8 500 modèles Osiris et de 1 500 modèles T60, plus complexes, tous deux déjà fabriqués par Air Liquide. Ils seront assemblés dans l’usine Air Liquide Medical Systems à Antony (Hauts-de-Seine), avec un pré-assemblage de “blocs mécaniques” sur un atelier que PSA est en train d’installer dans son usine de Poissy (Yvelines).

Depuis le début de la crise, Air Liquide a déjà agrandi sa ligne d’assemblage pour augmenter sa production de ventilateurs de réanimation et de ventilateurs non invasifs de santé à domicile. “Ce défi industriel fera également appel à la contribution exceptionnelle de 100 entreprises partenaires pour assurer la fourniture des 300 composants essentiels à la fabrication de ces équipements médicaux”, a précisé Air Liquide dans un communiqué.

“Les cadences de production de certains respirateurs vont être multipliées jusqu’à 70 grâce à la mise en place de trois lignes supplémentaires, organisées en trois équipes travaillant 6 jours par semaine”, a encore indiqué le groupe, soulignant que ce programme nécessiterait “la mobilisation de 240 opérateurs supplémentaires, dont 185 à Antony et 55 opérateurs de PSA à Poissy”.

PSA fournit 50 opérateurs volontaires

Air Liquide souligne s’être “engagé à fournir ces respirateurs à prix coûtant et sans répercuter les coûts exceptionnels induits par la mise en place de ce programme industriel inédit”.

“Nous avons été visiter la semaine dernière la ligne de fabrication d’Air Liquide à Antony et nous avons vu concrètement comment nous pouvions les aider”, a expliqué le directeur industriel de PSA, Yann Vincent, lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes.

“Nous avons décidé d’installer (dans l’usine de Poissy) un petit atelier pour produire le bloc mécanique des respirateurs qui est une partie particulièrement critique et dont la production freine la capacité d’Air Liquide à produire les quantités attendues”, a-t-il indiqué. PSA fournira en outre une cinquantaine d’opérateurs volontaires à l’usine d’Air Liquide pour permettre la montée en cadence. Cette aide sera fournie à prix coûtants, a précisé le groupe.

Les syndicats du constructeur ont unanimement salué cette contribution pour venir en aide aux hôpitaux, même s’ils sont hostiles au projet de reprise de la production dans les usines de PSA pour la fabrication de voitures qu’ils considèrent comme une activité non essentielle.

Valeo a précisé de son côté qu’il allait constituer une équipe d’acheteurs pour gérer l’approvisionnement des pièces nécessaires, assurer un support technique avec ses équipes R&D, et mettre à disposition des ingénieurs spécialisés dans la production industrielle.

Schneider Electric fournira “du matériel permettant la reconfiguration des lignes de production”, apportera son soutien pour sécuriser les approvisionnements électroniques et va mobiliser, comme PSA, des collaborateurs volontaires pour occuper des postes d’opérateurs sur le site d’Antony.

Nos derniers articles

Voitures neuves: la part des électriques a reculé en Europe au premier semestre

La part des modèles électriques dans les voitures neuves a diminué en Europe au premier semestre 2024, marquant un coup d'arrêt à l'envolée de ces motorisations, selon les chiffres publiés jeudi par les constructeurs.

Chaux : des dizaines d’animaux maltraités et des chatons dans le congélateur d’une maison

Vingt chats morts, dont 14 chatons conservés dans un congélateur, et plus d'une trentaine d'autres animaux de compagnie vivant dans l'obscurité et les excréments ont été découverts dans une maison du Territoire de Belfort, a indiqué jeudi le parquet.

Les Sociochaux organisent une nuit du foot pour montrer leur fierté du club

Les Sociochaux organisent au stade Bonal La Nuit du foot, ce samedi 20 juillet. L’événement s’inscrit dans le cadre des événements de la Capitale française de la culture et célèbre les un an de la levée de fonds populaire qui a permis de sauver le club. Et de montrer le soutien de tout un peuple. David Lehingue, organisateur de la soirée, présente les festivités.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts