Le Trois –

PUB

Covid-19 : « L’UTBM est mobilisable » [vidéo]

Dons. Aide. Entraide. Solidarité. Particuliers ou professionnels, ils sont nombreux à se mobiliser pour aider, notamment, les services de santé à affronter la pandémie du coronavirus Covid-19 qui déferle sur la France. L’UTBM ne fait pas exception. Et il veut mobiliser grâce à son Innovation Crunch lab. L’occasion de comprendre ce qu’est ce concept, construit autour de l’innovation collective.

Don. Aide. Entraide. Solidarité. Particuliers ou professionnels, ils sont nombreux à se mobiliser pour soutenir, notamment, les services de santé face à la pandémie du coronavirus Covid-19 qui déferle sur la France. L’UTBM ne fait pas exception. Et il veut mobiliser grâce à son Innovation Crunch lab. L’occasion de comprendre ce qu’est ce concept, construit autour de l’innovation collective.

Fab lab. Open lab. Ces expressions font florès depuis plusieurs années. Elles accompagnent l’innovation, la technologie. Le 4.0. Le point commun : une consonance anglo-saxone. L’université de technologique de Belfort-Montbéliard (UTBM), comme d’autres, use de ces vocables disruptifs à foison. Et dans cette dynamique, l’établissement d’enseignement supérieur s’appuie depuis 2018 sur son Innovation Crunch lab. Cette structure est installée au Techn’Hom, dans les locaux de l’UTBM. Mais quèsaco ? C’est ce qu’on appelle un tiers lieux. Nous voici bien avancé… Ces concepts ne sont jamais facile à comprendre ou à expliquer pour quiconque n’a pas la tête dans la tech’ ! Je sais de quoi je parle…

Le virus à l’origine de la pandémie, le coronavirus Covid-19, donne pourtant l’occasion de comprendre comment ça marche. Et à quoi ça sert ! Si l’univers de la tech’ et de l’économie numérique se traduisent souvent par un environnement virtuel, les tiers lieux, eux, se construisent justement d’abord comme un point de rencontres. Physique.

L'Innovation Crunch lab est un Open lab, un guichet unique ouvert à tous (©Marc Barral Baron / UTBM).

Mobiliser les initiatives

Aujourd’hui, le système de santé affronte une pandémie en étant sous-équipé. On a beaucoup parlé des masques. On évoque aussi le manque criant de respirateurs pour placer des patients sous respiration artificielle. Face à l’afflux de personnes touchées par le Covid-19, les besoins augmentent de jour en jour. Il faut donc en produire. C’est une course contre la montre. Mais comment en produire plus ? Et vite.

Depuis le début du confinement, l’UTMB a été contacté par de nombreux acteurs. Industriels notamment. Comment peut-on aider ? Et Olivier Lamotte, le responsable de l’Innovation Crunch lab, s’est fait connaître auprès de l’hôpital Nord-Franche-Comté. Les professionnels de santé n’ont toujours pas fait de retours sur leurs besoins, notamment techniques.

« Le Crunch lab est un endroit où l’on peut se rencontrer et discuter », explique celui qui est aussi ingénieur de recherche, en informatique.  « L’Innovation Crunch lab sert donc de mise en relation », poursuit-il. Entre des personnes (particuliers ou entreprises), des chercheurs, des entrepreneurs et des acteurs industriels. Il est ouvert à tout le monde. C’est une porte vers le grand public, la recherche et l’entreprise. « Notre service, c’est d’accompagner les initiatives qui permettent de créer de l’activité, avec une méthodologie basée sur le Design thinking », développe Olivier Lamotte. C’est une démarche qui permet de penser l’innovation, mais de manière collaborative, dans un processus de conception qui n’est pas forcément linéaire. L’Innovation Crunch lab est donc un lieu où l’on vient poser une question parce que l’on bute sur un sujet, un besoin, un développement… Un lieu où l’on vient tester une idée, en s’appropriant les ateliers de l’Innovation Crunch lab. Surtout, un lieu où l’on vient soumettre à d’autres cerveaux son idée. Si elle devient convaincante, on réalise un prototype.

Mobiliser les forces

Dans ce sprint, « l’UTBM est mobilisable », confirme Olivier Lamotte, « Nous sommes en mesure de mobiliser les moyens de l’UTBM : les laboratoires, les machines, les imprimantes 3D », détaille le responsable. « Nous avons un peu de ressources, mais pour produire en quantité, il faut des capacités industrielles », modère toutefois Olivier Lamotte. L’UTBM ne fera rien tout seul et c’est bien l’esprit de l’Innovation Crunch lab : le collectif.

Sur le sujet des respirateurs, aucun prototype n’a été façonné par l’Innovation Crunch lab. Par contre, les ingénieurs ont regardé la faisabilité de certains projets qui étaient présenté sur les réseaux sociaux ou dans les médias. « On se tient prêt », confie Olivier Lamotte, modeste. L’Innovation Crunch lab pourrait, en se basant sur un cahier des charges du monde hospitalier, regarder rapidement la faisabilité, faire un prototype puis se mettre en relation avec des partenaires industriels que l’UTBM côtoie déjà quotidiennement. « Nous sommes dans un temps très court. Nous avons donc besoin de nous appuyer sur des choses qui marchent déjà et de nous appuyer sur des outils industriels [existants] », explique Olivier Lamotte. Et la force de l’UTBM, c’est justement sa capacité à mobiliser les forces. Powered by technology est bien sa base line !

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Le marché automobile européen se contracte en mars, la part des électriques aussi

Les immatriculations européennes de voitures neuves ont connu leur premier repli de l'année en mars, tandis que la part de marché des automobiles électriques est restée inférieure à celle de toute l'année 2023, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Le designer du TGV, Jacques Cooper, est mort

Le designer du tout premier TGV, Jacques Cooper, est mort, a appris l'AFP mercredi auprès du constructeur de trains Alstom, où il a travaillé dans les années 1970 et 1980. Il restera comme l'homme qui a donné au TGV sa silhouette distinctive, avec son nez effilé et aérodynamique et sa première livrée orange, devenue mythique dans l'univers ferroviaire français.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts