Le Trois –

Belfort : dans un écrin de 2 000 m², le Crunch Lab crée du lien pour encourager l’innovation

En février 2018, le Crunch Lab, tiers-lieu de l’université de technologie Belfort-Montbéliard, ne représentait qu’un local de 80 m2. Après une année de travaux, le Crunch Lab a pris ses quartiers et profite d’un écrin optimisé de 2 000 m2 entièrement dédié à l’innovation technologique. | ©Le Trois - EC
Reportage
En février 2018, le Crunch Lab, tiers-lieu de l’université de technologie Belfort-Montbéliard, ne représentait qu’un local de 80 m2. Après une année de travaux, le Crunch Lab a pris ses quartiers et profite d’un écrin optimisé de 2 000 m2 entièrement dédié à l’innovation technologique. Il a été inauguré vendredi 13 octobre.

« L’innovation est partout et doit être l’affaire de tous, à tous les âges », déclare Ghislain Montavon, directeur de l’université de technologique Belfort-Montbéliard (UTBM). « Tout un chacun, pour peu d’être stimulé, encouragé et accompagné, peut devenir un innovateur. Et même doit en devenir un, au regard, des changements profonds dans lequel nos sociétés doivent s’inscrire en raison des multiples transitions écologiques et énergétiques », rajoute-t-il lors de son discours inaugural vendredi 13 octobre, dans le Crunch Lab. C’est l’esprit du lieu. Créer une émulsion entre tous les acteurs qui ont déjà passé les portes et passeront les portes du Crunch. Ouvert au grand public, aux professionnels (entreprises et institutions), aux associations et à toute la communauté de l’UBTM, il enregistre déjà plus de 900 adhésions et est aujourd’hui animé par une équipe de dix personnes. Son fonctionnement est proche d’une structure associative : on retrouve 50% d’usagers de l’UTBM, 25% du monde professionnel et économique et 25% de grand public. Pour le directeur, Ghislain Montavon, cette porosité des trois univers est une richesse, elle permet de créer « des rencontres improbables », des rencontres qui permettent l’innovation. 

Qu’est-ce qu’il s’y passe exactement ? Que retrouve-t-on dans ce tiers-lieu ? Déjà, un espace ouvert sur l’extérieur, composé d’espaces de co-working, d’idéation, d’ateliers de fabrication et de prototypage, de zones de tests, d’un showroom, d’un grand hall pour des conférences. Toutes ces zones pourront être utilisées pour divers projets. Les projets étudiants, les projets d’entrepreneurs, d’associations. Des projets issus de particuliers qui souhaitent être accompagnés pour se développer. On retrouvera des laboratoires dédiés à des types de recherche.  Le INDI Lab d’APF France handicap, qui cherche à innover sur le développement du pouvoir d’agir des personnes en situation de handicap. Le laboratoire Enedis, également. On retrouvera des start-up. Parco, Neext Engineering, InThy dev.

Le regroupement de tout ses acteurs a pour but de créer une communauté, qui partage des ressources (équipements technologiques, ressources numériques),des compétences et savoir-faire. Labellisé manufacture de proximité, le tiers-lieu est en train de mettre en place une « Crunch Factory », dédiée à l’idéation et aux premières étapes de maquette. Labellisée parmi les 20 premières manufactures de proximité fin 2021, elle reste « la seule qui a été proposée par un établissement d’enseignement supérieur et de recherche ». Elle sera créée dans les mois à venir sous la forme d’une société coopérative d’intérêt collectif, associant plusieurs industriels du nord Franche-Comté. 

Un endroit unique, travaillé dans l’ancien

Rapidement, en 2018, l’endroit est passé de 80 m2 à 200, puis 500, 900, puis 1 500 m2. Plus de 80 équipements technologiques sont venus rejoindre les lieux pour construire des maquettes, du prototypage. Mais les locaux occupés « n’étaient pas pleinement adaptés à l’activité », raconte le directeur lors de son discours. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Le cabinet DEA Architectes, localisé à Mulhouse, a gagné le concours d’architecte lancé fin 2020. L’architecte, Guillaume Delamazure, détaille.

 « L’espace, avant, était complexe et peu lumineux. Le patrimoine industriel était complètement invisibilisé. » Aujourd’hui, l’ancien bâtiment a retrouvé de son charme, avec des sols bétonnés, des poutres apparentes, un escalier en colimaçon en fer forgé noir, agrémenté de quelques plantes et fauteuils design. Partout dans le bâtiment, d’immenses espaces baignés par la lumière amenés par d’immenses baies vitrées tout le long du bâtiment. D’autres espaces sont plus petits, plus feutrés. « Il y a eu un gros travail sur l’acoustique pour que tout le monde puisse se rencontrer sans se déranger, d’où les différentes surfaces. » 

On distingue aussi des mezzanines, qui surplombent le rez-de-chaussée. « Nous avons profité de la hauteur sous plafond pour aller chercher les 300 m2 qui nous manquaient, sans faire d’extension ou dénaturer le bâtit », expose l’architecte. « Nous sommes venus nous insérer dans une enveloppe qui a du sens. Un espace industriel avant tout, où nous avons cassé les cloisons au maximum », détaille-t-il. Les espaces souterrains, qui n’étaient pas exploités, sont devenus des pièces à part entière du Crunch Lab, avec de la lumière émanant d’une cour extérieure. 

La transformation des locaux, d’un coût total de 5,5 millions d’euros, a été financée par le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté (3,65 millions d’euros) et l’UTBM (1,8 million d’euros). Les travaux ont été assurés très majoritairement par des entreprises du nord Franche-Comté. Une cafétéria Crous a aussi été aménagée au sein du bâtiment. Ouverte depuis le 15 septembre dernier, elle est accessible aux étudiants mais aussi aux particuliers. Elle vient compléter l’offre du restaurant universitaire Duvillard. 

Nos derniers articles

Air to Go, l’appli mobilité-santé pour se déplacer

Atmo Bourgogne-Franche-Comté met à disposition des utilisateurs de modes doux (marche, vélo, trottinette...) et pratiquants d’activités en plein air (randonnée, running, cyclisme...) une appli smartphone pour s’informer sur l’état de la qualité de l’air.

À Danjoutin, les habitants entre colère et indifférence après des tags antisémites

Lundi 10 juin, des tags antisémites sont apparus dans la commune de Danjoutin. Pour le moment, on en recense 5, sur des murs communaux, des banques ou encore des maisons. Si certains habitants s’indignent, d’autres ne semblent pas prendre la mesure de ces écrits.

Stellantis va redistribuer 7,7 milliards d’euros à ses actionnaires en 2024

Stellantis va verser 7,7 milliards d'euros de dividendes et de rachat d'actions, a annoncé le constructeur automobile jeudi, juste avant la tenue d'une journée pour les investisseurs à Auburn Hills (Michigan), aux États-Unis.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts