Le Trois –

Fimu : les confidences et anecdotes d’une hébergeuse d’artistes

Le duo Mastella-Sorchiotti séjourne chez Anne Trotereau pendant le Fimu. |©Le Trois - E.C.
Entretien
Comme de nombreux musiciens à Belfort pour le Festival international de musique universitaire (Fimu), le duo Mastella-Sorchiotti séjourne chez l’habitant jusqu’à la fin du festival. Une tradition pour ce festival qui permet de lier de belles amitiés. Rencontre avec leur hébergeuse.

Samedi 18 juin. Le Fimu bat son plein, malgré un temps incertain depuis le début de cette 37e édition. Des artistes du monde entier sont présents. Certains d’entre eux, comme Giovanna et Elia, Italiens, dorment chez des locaux Belfortains. Pour leur première venue à ce festival, Nina Trotereau les accueille dans sa famille. Bretonne, elle vit à Belfort depuis neuf ans. Ancienne enseignante d’art plastique, elle baigne dans l’art, la musique, grâce à des parents artistes et un mari musicien. 

« Mes parents ont toujours beaucoup voyagé. Ils étaient ouverts sur le monde. Ma mère était d’ailleurs plurilingue. Elle en maîtrisait cinq », raconte-t-elle, le sourire aux lèvres. Ce sont ses parents qui lui ont transmis cette passion de l’autre, de la découverte, du partage. C’est la troisième fois, déjà, qu’elle héberge des artistes chez elle. « Mes enfants adorent avoir du monde à la maison », détaille-t-elle. Ils ont 4 et 7 ans.

La première fois qu’elle s’est lancée dans l’aventure d’hébergeuse, elle avait hébergé un duo, une Française et une Norvégienne. « La Norvégienne parlait français, heureusement ! Car je maîtrise l’anglais, mais pas sa langue. On aurait dû discuter avec les mains », s’amuse-t-elle. Son objectif : découvrir le plus de recettes norvégiennes possibles. Dommage…la Norvégienne ne cuisinait pas. « Ce n’était pas très grave, c’était quand même une belle expérience. » 

Partager autour d’un repas

L’année dernière, elle a hébergé trois Mexicains. Un couple, accompagné du père de l’un d’eux. « On le surnommait Choco. » Sa fille se lie rapidement d’affection pour ce vieux monsieur « bon vivant » qui ne parlait ni anglais, ni français. « On a dû se débrouiller avec mon faible niveau d’espagnol, c’était folklorique ! » Cela n’a pas empêché de partager des moments. Ils passent toute l’édition du Fimu ensemble, à discuter de tout et rien. « Ils n’étaient pas artistes mais accompagnaient un groupe dont leur fils (et frère) faisait partie. Pour le concert, ils nous ont gardé une place aux premières loges. On avait l’impression d’être des princes ! », se remémore-t-elle.

Différentes habitudes de vies, différents rythmes, cela a appris à Nina à ralentir. « Le premier jour, on les attendait à une heure précise. Ils n’arrivaient pas, je m’inquiétais. J’ai carrément imaginé qu’ils étaient passés sous un camion. Ils sont arrivés quelques heures plus tard, ils avaient pris le bus, s’étaient baladés, avaient été mangés. Cool. Pendant que moi, je stressais.» Elle poursuit : « Finalement, j’ai compris que c’était culturel. Ils aimaient prendre leur temps, manger quand ils en avaient envie, vivre à leurs rythmes. »

Pour chacun des groupes passés par chez elle, elle prend soin de toujours prévoir un repas français, pour faire découvrir sa propre culture. Cette année, Nina a concocté un boeuf bourguignon, accompagnés de vin, de comté et de morbier. Le couple italien, Giovanna et Elia, a adoré. « Ils sont arrivés vendredi. Et très vite, ils se sont retrouvés à faire des bracelets avec ma fille et jouer au lego avec mon fils. Ils se sont posés un peu comme des tatas et tontons. »

Les échanges, elle les conçoit autour d’une table, à refaire le monde. Giovanna et elle, toutes deux enseignantes, ont pu comparer les méthodes d’éducation des deux pays. « On a discuté nourriture aussi, j’ai appris la différence entre la mozzarella et la burrata. J’avoue, je pensais que c’était la même chose. » Vite, elle presse le pas. Elle ne veut pas louper leur concert, ce samedi au Département du Territoire de Belfort. Tous deux sont saxophonistes. Un conseil avant de partir ? « Foncez, je le recommande ». Elle, le refera. 

Vous souhaitez héberger des artistes à l’avenir ? N’hésitez à vous inscrire sur fimu.com rubrique hébergeurs.

Nos derniers articles

Un gros coup de frein pour Stellantis au premier semestre

Le constructeur automobile Stellantis a publié jeudi des résultats en forte chute au premier semestre, freiné par une baisse des ventes en Europe comme en Amérique du Nord.

Les sorties immanquables de l’autrice du Cartoville du pays de Montbéliard

Depuis le mois de mai, le pays de Montbéliard peut s'enorgueillir d’avoir un guide touristique prestigieux qui présente ses richesses : la célèbre collection Cartoville. Une collection de guides, qui présentent ses bons plans sous formes de cartes. Pauline Moiret, l’autrice du Cartoville du pays de Montbéliard, originaire du nord Franche-Comté, glisse ses incontournables pour réussir son mois d’août et (re)découvrir le pays de Montbéliard. Ses trois bons plans.

Automobile : premier semestre difficile pour l’équipementier Forvia

L'équipementier automobile Forvia a souffert au premier semestre du ralentissement du marché automobile et de taux d'intérêt élevés, avec un chiffre d'affaires en légère baisse et un bénéfice net en fort repli. Sur les six premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires atteint 13,5 milliards d'euros (-0,6% sur un an), freiné notamment par les taux de change.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts