Cinq chefs japonais offrent cent repas à l’hôpital de Dijon

restaurant coronavirus

Cinq chefs japonais offrent une centaine de repas à l’hôpital de Dijon, en pointe contre le coronavirus.

(AFP)

Cinq chefs japonais offrent une centaine de repas à l’hôpital de Dijon, en pointe contre le coronavirus.

Crème d’asperges, gougères à l’époisses, mousse légère au chocolat: cinq chefs japonais de Bourgogne ont uni leurs forces pour livrer dimanche une centaine de repas à l’hôpital de Dijon en pointe du combat contre le coronavirus.
« C’est une manière de dire « arigato », de dire merci », explique Takashi Kinoshita, chef au Château de Courban, à Courban (Côte-d’Or). « Chez nous, quand il y a une catastrophe naturelle ou sanitaire, on cherche ce qu’on peut faire. Il faut toujours penser aux autres », explique le chef, dont le restaurant (une étoile au Michelin) a fermé le 14 mars.
« C’est naturel », dit-il. La semaine dernière, il avait lancé le mouvement en offrant déjà une centaine de repas. « Mais depuis, mes copains chefs japonais m’ont appelé et se sont associés. Chacun prépare ses plats », explique M. Kinoshita.
Tomofumi Uchimura (restaurant Stéphane Derbord à Dijon) s’occupe de l’entrée (crème d’asperges et œuf poché huile de noisettes). Keigo Kimura (une étoile à L’Aspérule à Dijon) et Keishi Sugimura (une étoile au Bénaton, à Beaune) confectionnent le plat chaud (paleron de bœuf braisé au pinot noir).
Les mises en bouche (gougères à l’époisses et macarons salés à la moutarde de cassis) ainsi que le dessert (mousse légère de chocolat au lait en verrine, crumble poire-kalamansi) sont l’œuvre de Takashi Kinoshita et de Sae Hasegawa (chef pâtissière au Château de Courban).
L’ensemble du repas est cuisiné entièrement grâce aux dons des restaurants et des producteurs. « On va continuer. La semaine prochaine, on devrait livrer à l’hôpital de Beaune puis celle d’après à Troyes » (Aube), espère M. Kinoshita.
La centaine de plateaux repas a été offerte, en présence des autres chefs, sur un parking face au CHU de Dijon, à bonne distance de l’hôpital. « On respecte bien les règles », assure-t-il. Après sa première livraison solo la semaine dernière, le chef dit avoir reçu de « nombreux messages » du personnel soignant. « Ils me disent merci, que ça leur donne des forces ».

Ceci vous intéressera aussi
CRRI 2000 renouvelle son comité directeur

Le fédérateur d'entreprises locales Crri 2000 a un nouveau comité directeur. | ©DR Bruno Selli a été élu président du Lire l'article

Belfort : les pistes de VTT du Salbert sont fermées jusqu’au 22 juillet
À la suite des intempéries, les pistes de VTT du Salbert sont fermées jusqu’au 22 juillet

Les pistes de VTT du Salbert sont fermées jusqu'au 22 juillet. | ©si_kor from Pixabay Les violents orages, les averses Lire l'article

Covid-19 : la 7e vague se renforce en Bourgogne-Franche-Comté

Les autorités sanitaires invitent les personnes éligibles à recevoir la 2e dose de rappel. | ©Le Trois – archives « La dynamique épidémique Lire l'article

Énergie : le réseau Eden.i s’associe à RTE pour renforcer l’innovation

RTE et le réseau Eden.i ont signé un partenariat. | ©UFC Le réseau Eden.i est une initiative de l’université de Lire l'article

Défilement vers le haut