Le Trois –

PUB

Avec une augmentation de capital, Alstom met la dernière touche à son plan de désendettement

Présentation de la livrée de la gamme inOui de la SNCF du nouveau TGV M, à Belfort, le 29 avril 2024. | ©Le Trois – Thibault Quartier
Analyse
Le constructeur ferroviaire Alstom a précisé mercredi comment il comptait mettre en oeuvre son plan de désendettement de 2 milliards d'euros, avec notamment une augmentation de capital, étape clef pour aller de l'avant après une période difficile.

Julien MIVIELLE – AFP

Le groupe a dévoilé mercredi les deux instruments financiers auxquels il compte recourir: une augmentation de capital de près d’un milliard d’euros et un emprunt obligataire “hybride” d’environ 750 millions d’euros. Ce dernier a pour caractéristique d’être comptabilisé pour moitié comme des capitaux propres de l’entreprise par l’agence de notation Moody’s, donc il lui permet de renforcer son bilan. “C’est un plan équilibré” dont “le calendrier précis et les modalités dépendront évidemment des conditions de marché”, a indiqué le PDG Henri Poupart-Lafarge lors d’une conférence destinée aux analystes financiers.

Ces annonces, publiées avec les résultats financiers annuels, ont semblé séduire les investisseurs: l’action Alstom prenait 3,77% à 10,36 euros vers 11 h 15 à Paris, dans un marché en légère hausse. La dernière brique du plan consiste en des ventes d’actifs pour environ 700 millions, déjà annoncées. En avril, Alstom avait ainsi indiqué vendre ses activités de signalisation conventionnelle en Amérique du Nord à l’allemand Knorr-Bremse AG pour 630 millions d’euros. Estimant avoir désormais “défini” son plan de désendettement, Alstom prévoit qu’il lui permettra d’obtenir les faveurs des agences de notation, qui évaluent la solvabilité des entreprises. Le constructeur anticipe que Moody’s associera une perspective “stable” à sa note Baa3, signe qu’elle ne sera pas abaissée à court terme, après la mise en oeuvre des mesures annoncées. Moody’s a d’ailleurs confirmé mercredi son intention de “stabiliser la perspective lors de la finalisation réussie” des opérations, tout en confirmant dans l’immédiat la note avec une perspective négative.

La dette nette du groupe était de 2,99 milliards d’euros au 31 mars 2024. Ces difficultés ont aussi un coût social puisque l’industriel a d’ores et déjà annoncé la suppression d’environ 1 500 postes administratifs dans le monde dont environ 300 en France.

Nouvelle étape

Alstom digère avec difficulté le groupe Bombardier Transport, racheté début 2021, et avait aussi souffert dernièrement de la mise en oeuvre de certains contrats. C’était “par définition une acquisition compliquée et nous savions qu’il fallait trois-quatre ans afin de complètement intégrer” Bombardier, a admis Henri Poupart-Lafarge lors d’une conférence de presse.

Signe que cet héritage pèse encore, le groupe a plus que doublé sa perte nette sur l’exercice fiscal 2023/24, à 309 millions d’euros contre 132 millions d’euros un an plus tôt, sous l’effet d’un certain nombre de charges exceptionnelles (frais de restructuration et d’intégration, litiges, etc.), selon ses résultats publiés mercredi. “Alstom va mieux. L’entreprise est engagée aujourd’hui dans une nouvelle étape de son redressement, lancé depuis plusieurs mois et dont nous voyons les premiers signes à l’occasion de nos résultats”, promet toutefois dans Le Figaro Henri Poupart-Lafarge, qui doit bientôt céder la présidence du groupe.

En effet, il avait été décidé de dissocier les fonctions de directeur général de celle de président du conseil d’administration à partir de juillet 2024. Henri Poupart-Lafarge, PDG depuis février 2016 et reconduit à ce poste en juillet dernier, n’en sera donc plus que son directeur général. Pour le remplacer à la présidence, l’ancien directeur général de Safran Philippe Petitcolin a été choisi. Du côté des bonnes nouvelles, Alstom met en avant son résultat d’exploitation ajusté (censé refléter la performance opérationnelle récurrente) de 997 millions d’euros, en hausse de 17 %. Le carnet de commandes a pour sa part atteint 92 milliards d’euros, “offrant une forte visibilité sur les ventes futures”.

Nos derniers articles

Vellescot : l’écloserie de Philippe Courtot, un savoir-faire en danger

Philippe Courtot est le seul pisciculteur de Franche-Comté à posséder une écloserie. Il devra bientôt prendre sa retraite. Son savoir-faire est en danger. Pour faire part de ses inquiétudes, il a convié préfecture et élus.

Fesches-le-Châtel : Cristel, la revanche de l’inox face à la menace PFAS

Numéro un des fabricants d’articles culinaires en inox, l’entreprise Cristel, localisée à Fesches-le-Châtel dans le Doubs, ne cesse de grandir depuis 2020. Rencontre.

Peugeot passe au volant rectangulaire à partir de 2026

Peugeot va équiper un premier modèle de voiture d'un volant rectangulaire en 2026 avant de l'étendre à toute la gamme, a indiqué vendredi le chef de produit du constructeur, Jérôme Micheron.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts