Le Trois –

PUB

Trois infos sur le futur conservatoire de Montbéliard

Les élus communautaires de Pays de Montbéliard Agglomération (PMA) ont approuvé ce jeudi soir l’avant-projet sommaire (APS) du nouveau conservatoire, qui sera construit sur le site des Blancheries, à Montbéliard. Ce document est une étape préliminaire, mais quelques tendances se dégagent.

1. Le projet de 2012 revisité

La construction d’un nouveau conservatoire avait été lancée par la précédente majorité de Pays de Montbéliard Agglomération (PMA) en 2010. En mars 2012, le cabinet parisien Jacques Ripault Architecture avait été retenu, à la suite d’un concours de maîtrise d’œuvre. L’avant-projet sommaire avait été rendu au mois de décembre. Mais l’agglomération avait remisé le projet dans les tiroirs. L’avant-projet présenté ce jeudi a été ajusté en fonction de remarques notamment formulées par les salariés du conservatoire. Le plan de masse reste équivalent. « Il y a toujours les mêmes services », complète également Syril Travier, architecte qui a présenté le projet.

2. Un auditorium de 200 places

Le nouveau conservatoire sera construit sur 4 niveaux. Il s’étendra sur une surface de 6 000 m2 de plancher, dont 3 741 m2 de surface utile. Trois niveaux sont consacrés au conservatoire. Le 4e niveau accueillera la partie administrative, les salles des professeurs et des espaces techniques. Le nouveau conservatoire accueillera un auditorium de 200 places, qui empiète sur le rez-de-chaussée et sur le 1er étage. Le rez-de-chaussée accueillera également une bibliothèque. On comptera deux grandes salles de danse, respectivement de 120 et 140 m2. Le conservatoire devrait plutôt revêtir un aspect bronze et béton, avec des moucharabiehs. Ils étaient initialement envisagés en bois. Aujourd’hui, aucune décision n’est définitive, « mais le vieillissement du bois est mal maîtrisé », concède l’architecte.

Le conservatoire en chiffres

  • 1 687 élèves
  • 1 469 élèves en musique
  • 110 élèves en danse
  • 108 élèves en théâtre
  • 3 716 enfants sensibilisés
  • 94 enseignants

3. Le son au cœur de la réflexion

En regardant les plans, on a le sentiment que les cloisons entre les salles sont installées de travers. « Mais ce n’est pas une lubie d’architecte, sourit Syril Travier, avant de détailler : On a besoin de parois qui ne sont parallèles pour ne pas avoir de points de convergence des sons. » L’objectif est que le son ne rebondisse pas sans cesse sur les parois dans les studios, lorsque l’on pratique un instrument. Sur les trois niveaux d’enseignement, on compte 9 à 12 studios de pratique instrumentale. Chaque studio, de 20 à 35 m2, sera adapté à un instrument. Il y aura donc des ajustements acoustiques en fonction des besoins. On prête attention à l’isolation phonique entre les studios, pour que ce soit étanche et qu’il n’y ait pas de sons parasites qui traversent et gênent la pratique musicale. Par contre, il y a une volonté que le son puisse fuiter vers les couloirs et les espaces de passage de rencontre du conservatoire. « Il faut que ce soit vivant », conclut l’architecte.

Le début des travaux est programmé en 2020. Le budget s’élève à 15,3 millions d’euros.

Nos derniers articles

Fimu : « Ce festival est fou et les gens qui en sont fiers ont raison »

Le Fimu se termine doucement ce dimanche soir. C’est l’heure d’un pré-bilan, avec Julian Catusse, directeur du festival et Delphine Mentré, adjointe à la Ville en charge de la culture.

Fimu : les confidences et anecdotes d’une hébergeuse d’artistes

Comme de nombreux musiciens à Belfort pour le Festival international de musique universitaire (Fimu), le duo Mastella-Sorchiotti séjourne chez l’habitant jusqu’à la fin du festival. Une tradition pour ce festival qui permet de lier de belles amitiés. Rencontre avec leur hébergeuse.

Ces trois groupes du Fimu qui incarnent la diversité

Allant de la pop au rock en passant par l'électronique, le Festival international de musique universitaire (Fimu) regroupe des artistes alliant différents genres musicaux. Cette pluralité s’illustre avec l’interview de trois groupes d’artistes venus se produire sur le festival.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts